vin

Une rivière de vin bouillant coule le long de la vallée de Napa

Un vigneron dont le domaine a été détruit par le brasier nous a transmis une vidéo d’un phénomène très étrange.
Billy  Eff
traduit par Billy Eff

L'article original a été publié sur Munchies.

Alors que des images apocalyptiques de feux de forêt qui écorchent le terroir viticole de la Californie ne cessent de circuler, aucune ne symbolise mieux le désastre auquel l'industrie du vin fait face que la « rivière de vin bouillant », aperçue à la Paradise Ridge Winery, à Santa Rosa. En plus des milliers de maisons détruites et des 31 morts (et des centaines de disparus), des années de travail méticuleux sont maintenant réduites à une coulée pourpre en ébullition, dont on ignore toujours la source exacte. Rene Byck, propriétaire de Paradise Ridge Winery, y dirige les activités quotidiennes au vignoble avec sa sœur Sonya. Bien que la plupart de leurs raisins aient été épargnés, le domaine a presque entièrement été englouti par les flammes du feu de Tubbs, comme le montre cette publication sur la page Facebook du vignoble.

Publicité

M. Byck a gracieusement transmis à Munchies cette vidéo, qui montre le vin bouillant qui coule sous la surface du sol.

Le propriétaire ignore toujours comment ce bouillon de vin s'est formé sous sa propriété.
« Je ne sais pas, dit-il. En fait, j'ai enregistré la vidéo et essayé de savoir ce que c'était. C'était sans aucun doute du vin, mais je ne sais pas du tout comment il s'est retrouvé là. Ce n'est pas un endroit où l'eau du domaine s'écoule. C'était étrange, je ne sais pas si le vin est encore là ou pourquoi il bouillait. Je n'ai toujours pas d'explication. » Paradise Ridge n'est qu'un des nombreux domaines rasés par le feu au « pays du vin californien », en partie à cause des vents chauds et forts et de l'abondance de végétation sèche. « Le bâtiment d'entreposage des vins est détruit, celui de vinification aussi. Mais, même si c'est tragique, c'est notre entreprise, pas notre maison, se console Byck. Il y a beaucoup de gens qui ont presque tout perdu. Une de nos employées a perdu sa maison et, maintenant qu'il n'y a plus de vignoble, elle s'inquiète pour son emploi – elle est coordonnatrice des événements. Nous n'aurons nulle part où tenir des événements pendant plusieurs années. Pour être honnête, ce sont eux qui sont réellement les plus affectés par le feu. »

M. Byck ajoute toutefois qu'il s'attend à « des vendanges normales l'an prochain » et assure que « ce que les gens aimaient du domaine est intact ou pourra être reconstruit » et que deux bâtiments sont toujours debout. Cela ne veut toutefois pas dire que lui et ses pairs de la vallée de Napa sont sortis de l'auberge.

« Un artiste qui se trouvait sur notre propriété hier a éteint quelque chose en feu qui était à deux doigts d'incendier un des deux édifices qui nous restent, dit le propriétaire. Il reste beaucoup de fumée dans l'air et de feux actifs. »