VICE News

Fusillade à Las Vegas : la tuerie la plus meurtrière de l'histoire américaine

Le shérif du Département de police de Las Vegas a indiqué que plus de 50 personnes ont été tuées par un « loup solitaire ».
02 octobre 2017, 1:42pm

Au moins 50 personnes sont mortes et environ 406 autres ont été blessées après qu'un homme a ouvert le feu depuis une chambre d'hôtel surplombant un festival de musique country organisé à Las Vegas.

La fusillade, qui a eu lieu devant le casino et hôtel Mandalay Bay, est la plus meurtrière de l'histoire américaine – devant le massacre d'une boite de nuit à Orlando, où 49 personnes avaient été tuées en 2016.

La police a tué l'assaillant, identifié comme étant Stephen Paddock, 64 ans et originaire de Mesquite (Nevada). Le SWAT a utilisé une explosion contrôlée pour neutraliser Paddock, qui avait un véritable « arsenal » d'armes sous la main.

Une deuxième « personne d'intérêt » – Marilou Danley, 62 ans – a été localisée par les forces de l'ordre, qui n'ont pas précisé si elle avait été arrêtée. Paddock et Danley partageaient apparemment une maison à Mesquite.

Le shérif du Département de police de Las Vegas, Joseph Lombardo, a indiqué aux journalistes que plus de 50 personnes ont été tuées par ce « loup solitaire ». Deux officiers de police (qui n'étaient pas en service au moment de l'attaque) font partie des victimes.

Lombardo a indiqué que la police ne connaissait pas les motivations du suspect, mais qu'il ne faisait pas partie d'un groupe militant.

Sur des images postées sur les réseaux sociaux, des spectateurs tentent de fuir alors que des rafales de balles crépitent dans le fond.

Lombardo a précisé que le tireur a fait feu depuis le 32ème étage de l'hôtel, alors que la star de la country Jason Aldean se produisait sur scène à l'occasion du Route 91 Harvest Festival.

« Ce soir, nous avons franchi une nouvelle frontière dans l'horreur », a posté Aldean sur Instagram. « Cela me fend le coeur de savoir que les victimes étaient juste là pour passer une bonne soirée. »

Kodiak Yazzi, un des spectateurs, a confié à l'Associated Press avoir entendu comme des pétards. La musique s'est arrêté brièvement, avant de reprendre, puis une autre rafale de balles a obligé l'artiste à se réfugier en coulisses.

Les rafales ont duré pendant plus de cinq minutes, a précisé Yazzi.

Robyn Webb, témoin de la scène, a dit au Las Vegas Review-Journal que « les balles n'arrêtaient pas ». « C'était sans fin », a ajouté Webb.

Le Las Vegas Boulevard a été fermé sur plus d'un kilomètre. L'aéroport McCarran, situé non loin du Mandalay Bay, a aussi été temporairement fermé.

Le président Trump a exprimé ses condoléances aux victimes et à leur famille dans un tweet.