Crise des ordures à Beyrouth : plus de 80 blessés après un week-end d’affrontements entre manifestants et la police antiémeute

Au moins 15 personnes ont été blessées samedi, 70 ce dimanche alors que les manifestants sont descendus dans la rue contre la crise des ordures qui frappe la ville depuis plusieurs semaines.

|
24 Août 2015, 10:55am

Photo par Wael Hamzeh/EPA

La police antiémeute à Beyrouth a utilisé du gaz lacrymogène, des balles de caoutchouc, des canons à eau et a tiré à balles réelles sur des manifestants ce week-end pendant deux jours consécutifs de manifestations contre la crise des ordures. Une crise qui touche cette ville depuis plusieurs semaines.

À lire : En photos : Beyrouth croule sous les ordures

Ce dimanche, 70 personnes ont été blessées du côté des forces de l'ordre comme des manifestants, les violences ont éclaté en fin de journée pendant un rassemblement, elles se sont poursuivies jusque tard dans la soirée.

Au moins 15 personnes ont été blessées samedi lors des manifestations, dont un individu grièvement blessé comme l'a rapporté la Croix-Rouge. La police locale a indiqué au Daily Star que 35 de ses agents ont été blessés au cours des altercations.

Les affrontements entre la police et les manifestants se poursuivaient dans la soirée, alors que les manifestants organisaient un campement sur la Place des martyrs, en plein coeur de Beyrouth, tout en promettant qu'ils ne partiraient pas avant que la police ne libère des manifestants.

Des manifestants aux prises avec la police antiémeute près du Palais du gouvernement libanais dans le centre de Beyrouth, le 22 août 2015. (Photos par Wael Hamzeh/EPA)

Les manifestants sont retournés par milliers ce samedi dans les rues de Beyrouth pour exprimer leur frustration concernant le système politique du pays — qu'ils jugent « intraitable » — et le problème des ordures qui se révèle être de plus en plus nocif.

Depuis la fermeture de la principale décharge de la ville il y a cinq semaines, des habitants de la ville en sont venus à brûler leurs déchets dans les rues.

Plus tôt cette semaine, le ministre de la Santé du Liban a alerté l'opinion publique, estimant que le pays n'était pas loin d'un« désastre sanitaire important » si le problème de la gestion des déchets n'était pas vite pas résolu.

La crise des ordures a rapidement trouvé son slogan fétiche : « Vous Puez! » ou « Vous Schlinguez ! » selon la traduction.

Cette insulte vise les politiciens qui n'ont pas réussi à trouver une solution au problème des tas d'ordures qui s'accumulent dans les rues de Beyrouth. Ce samedi, l'on pouvait lire sur une pancarte brandie par un manifestant : « Certains déchets ne devraient PAS être recyclés » avec, au-dessus du message, des photos de politiciens libanais.

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision Al-Jadeed, le ministre libanais de l'Intérieur Mohammad Machnouk a promis que les officiers qui ont tiré à balle réelle devront répondre de leurs actes. Il s'est également engagé à résoudre la crise des ordures lors d'une réunion gouvernementale qui est prévue pour la semaine prochaine.

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR