Donald Trump accepterait de rencontrer Kim Jong-un pour parler du nucléaire en Corée du Nord

Dans une interview abordant des sujets variés, Donald Trump a également déclaré qu’il désapprouvait les actions de Vladimir Poutine en Ukraine ou qu’il demanderait une renégociation de l’accord de Paris sur le climat une fois élu président.
18.5.16
Photo par Jim Lo Scalzo/EPA

Le candidat républicain à la présidentielle Donald Trump est prêt à discuter avec le leader de la Corée du Nord, Kim Jong-un, pour essayer de mettre fin au programme nucléaire de Pyongyang. C'est ce qu'il a dit à Reuters lors d'une interview mardi.

Au cours d'une discussion qui portait sur des sujets divers, Donald Trump a également déclaré qu'il désapprouvait les actions du président russe Vladimir Poutine dans l'est de l'Ukraine. Il a également dit que s'il était élu président, il demanderait une renégociation de l'accord de Paris sur le climat, et qu'il démantèlerait la loi américaine Dodd-Franck sur les régulations financières.

Le candidat plus que probable à la présidentielle pour le parti républicain a refusé de donner les détails de son plan pour discuter avec la Corée du Nord, mais une rencontre avec Kim jong-un marquerait un tournant majeur dans la politique américaine.

« Je parlerais avec lui, je n'aurais aucun problème à discuter avec lui », a assuré Donald Trump à propos de Kim Jung-un.

« Dans le même temps, j'exercerais de fortes pressions sur la Chine parce qu'économiquement, nous avons un immense pouvoir sur la Chine », a-t-il déclaré durant cette interview d'une demi-heure, qui s'est tenue dans son bureau de la Trump Tower, à Manhattan.

La Chine est le seul soutien économique et diplomatique de Pyongyang.

Sur un tout autre sujet, Donald Trump a affirmé que les États-Unis sont traités injustement par l'accord de Paris sur le climat. Une renégociation de ce pacte représenterait un revers considérable, pour un accord qui a été salué comme le premier vrai accord mondial sur le climat. Il engage en effet les nations riches comme les nations pauvres à maîtriser l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

Concernant l'économie, Donald Trump a déclaré qu'il prévoyait de dévoiler un programme détaillé dans deux semaines. Il a assuré qu'il démantèlerait presque l'intégralité de la loi Dodd-Franck, un ensemble de réformes financières mises en place à la suite de la crise financière des années 2007-2008.

Le milliardaire de New York a aussi déclaré pressentir une bulle financière dangereuse au sein de l'industrie des start-up technologiques. Il a déclaré que les entreprises du secteur étaient évaluées à des niveaux très hauts, sans même gagner de l'argent.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR