Crime

Le FBI publie une vidéo de la fusillade mortelle avec la milice des cow-boys de l'Oregon

Ce jeudi, le FBI a publié une vidéo de cet incident — 26 minutes de vidéo qui n'est pas coupée ou montée d'après les autorités.
29 janvier 2016, 8:20am
Capture d'écran via FBI

Robert "LaVoy" Finicum, un rancher qui se faisait le porte-parole de la milice armée qui occupait illégalement un refuge naturel de l'Oregon depuis le 2 janvier, a été tué mardi dernier, lors d'un face-à-face avec les forces de l'ordre américaines. Sa mort a provoqué la colère des militants opposés au gouvernement américain.

Le FBI a annoncé que des coups de feu sont survenus lorsque les officiers ont stoppé une voiture dans laquelle se trouvait entre autres Ammon Bundy, le chef de la milice. L'incident est intervenu non loin du refuge naturel de Malheur. Finicum a été touché mortellement. Le frère d'Ammon, Ryan Bundy a été légèrement blessé par balle.

Ce jeudi, le FBI a publié une vidéo de cet incident — 26 minutes de vidéo qui n'est pas coupée ou montée d'après les autorités.

Des responsables fédéraux ont expliqué qu'ils avaient des raisons d'arrêter Finicum, qui avait annoncé sur NBC News plus tôt ce mois-ci qu'il préférerait mourir plutôt que d'être arrêté.

Le FBI a expliqué que Finicum était armé lorsqu'il a été arrêté, et que la vidéo montre qu'il cherche à mettre la main dans la poche de sa veste, avant d'être abattu par les forces de l'ordre. Il s'échappait en courant du barrage routier.

La vidéo aérienne a été prise par un hélicoptère des forces de l'ordre. On y voit Finicum qui s'éloigne à toute vitesse de la police de l'Oregon et du FBI dans un véhicule de couleur blanche. Il manque un policier alors qu'il essaie d'échapper à la police, avant de s'enfoncer dans une congère et de sortir de la voiture.

Sur la vidéo, dont la définition n'est pas très bonne, on voit Finicum qui lève les mains, il agite ses bras, avant d'être abattu par un officier du FBI.

Greg Bretzing, l'agent spécial en charge du bureau du FBI à Portland a présenté la vidéo aux reporters. Il explique qu'on peut voir Finicum cherchant à atteindre la poche de son manteau. Mais la qualité de la vidéo empêche d'avoir une lecture exacte et certaine des gestes de Finicum.

Lors d'une conférence de presse tardive organisée dans la petite ville de Burns, Bretzing a déclaré à des reporters que si la vidéo montrant la mort de Finicum était potentiellement bouleversante, elle avait été diffusée dans une volonté de transparence.

Cette occupation a débuté le 2 janvier dernier, lorsque le leader, Ammon Bundy, accompagné d'au moins douze partisans, ont pris le contrôle d'un petit ensemble de bâtiments du refuge de Malheur, dans ce qui est devenu un point cristallisation de la « rébellion Sagebrush », expression qui désigne un conflit vieux de plusieurs décennies à propos du contrôle de plusieurs millions d'hectares par le gouvernement fédéral dans l'ouest des États-Unis.

La police et les agents fédéraux étaient jusque-là restés à bonne distance de ce site, à environ 48 kilomètres de la petite ville rurale de Burns (sud-est de l'Oregon), dans l'espoir d'éviter une confrontation violente.

Mais ce mardi, Bundy et son équipe dirigeante ont quitté le refuge pour aller s'exprimer dans le cadre d'une réunion communautaire à John Day, dans l'Oregon. Ils ont donc été interceptés en chemin par les forces de l'ordre. Finicum a été abattu lors de cette opération de barrage, qui a débouché sur l'arrestation de Bundy et de quatre autres individus.

Bundy et d'autres membres importants ont été placés en détention, suite à la confrontation qui a eu lieu le long de l'autoroute 395, proche de la réserve dans le nord-est de l'Oregon, à 16h25 (heure locale). D'après le FBI, tous les individus arrêtés sont accusés de conspiration en vue d'utiliser la force, d'intimidation ou de menace contre des agents fédéraux dans le but d'entraver l'exercice de leurs fonctions.

Le FBI a établi un périmètre de sécurité autour du refuge, où quelques personnes étaient toujours retranchées ce jeudi.

Jason Patrick, qui comptait parmi les occupants restants, avait déclaré au téléphone à l'agence Reuters plus tôt cette semaine que son groupe et lui comptaient rester jusqu'à la « réparation de leurs préjudices ». « J'ai entendu parler de "solution pacifique" pendant des semaines et maintenant il y a un cow-boy, qui est mon ami, qui est mort — alors préparez-vous pour la solution pacifique », avait déclaré Patrick.

Jason Patrick a comparé la mort de Finicum avec celle de Tamir Rice, un jeune adolescent noir de 12 ans non-armé qui avait été abattu par la police dans un parc de jeux de Cleveland en 2014 — aucun des agents n'a par la suite été condamné. « Le gouvernement peut tuer n'importe qui, pour n'importe quelle raison en toute impunité », a déclaré Patrick.


Regardez le documentaire de VICE News _L'occupation du refuge de Malheur. _


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

_Follow VICE News on Twitter: _@vicenews