Paris va tester un espace naturiste

La capitale va suivre l’exemple d’autres grandes villes européennes, comme Berlin, Munich ou Barcelone.
27.9.16
Un parc parisien (Etienne Rouillon / VICE News)

Paris devrait bientôt avoir son propre camp naturiste. Le Conseil de la capitale a voté ce lundi soir en faveur de l'ouverture d'une « expérimentation du naturisme à Paris », sur la proposition du groupe écologiste.

Lors d'une séance qui a surtout été marquée par le vote de la piétonnisation des berges de Seine sur la rive droite, les élus de la capitale ont également émis une voeu pour étudier « la possibilité d'un lieu en plein air, délimité au sein d'un espace vert ou piéton parisien permettant la pratique du naturisme », annonce la décision.

Prévu pour l'été 2017, l'espace destiné au naturisme n'a pas encore été choisi. Mais Bruno Julliard, premier adjoint de la maire et élu du groupe écologiste, a déjà avancé des possibilités : « peut-être un des deux bois de Paris (Vincennes ou Boulogne), près d'un lac, avec un encadrement réglementé pour qu'il n'y ait pas de trouble à l'ordre public », a-t-il annoncé à l'AFP.

— anne souyris (@annesouyris)22 septembre 2016

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi, le premier adjoint d'Anne Hidalgo avait justifié le projet par le fait que cela « se développe » et que la capitale ne comporte pas de lieu permettant la pratique du naturisme, a-t-il dit sur RMC.

Une partie de l'opposition a déjà fait part de son mécontentement lors du vote. Éric Azière, président du groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris a jugé le projet « démentiel, c'est une provocation ».

Mais selon Bruno Julliard, « nous avons deux millions de naturistes en France, deux fois plus l'été avec les visiteurs », a dit l'élu écologiste au Figaro. « Paris est pour eux la première destination touristique au monde et il n'y a aucun lieu qui leur est dédié en plein air. »

Un lieu fermé déjà en place

Le seul endroit répertorié à Paris pour le moment est un endroit fermé : la piscine Roger Le Gall, dans le XIIe arrondissement, où les naturistes peuvent se réunir en intérieur, entre 21 heures et 23 heures, sauf en août, lorsque la piscine ferme ses portes.

Dans le reste de la France, il existe 155 centres de vacances naturistes.

Avec ce voeu, le Conseil de Paris suit d'autres métropoles européennes, comme Berlin, Munich ou encore Barcelone, où plusieurs plages sont naturistes.

Dans la capitale allemande, les adeptes du naturisme peuvent profiter de plusieurs sites, notamment au Tiergarten. Ce grand parc de Berlin se trouve de l'autre côte de la porte de Brandenbourg, à deux pas du Reichstag.

Même chose à Munich. En Bavière, où 80 pour cent des habitants se présentent comme chrétiens pratiquants, la métropole a autorisé officiellement la pratique naturiste en 2014 dans six zones précises le long de la rivière Isar, après des années de tolérance des autorités. Selon le quotidien The Telegraph, ces zones naturistes ne portent pas de barrières et ne sont pas non plus cachées ; l'une d'entre elles est située dans une zone très touristique, à 10 minutes de la place principale de Munich.

En France, le premier club naturiste est créé en 1920, suivi de la Fédération française de naturisme (FFN), en 1950.


Suivez Henrique Valadares sur Twitter : @HenriqValadares

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez VICE News sur Facebook : VICE News