FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Le Mexique libère la « Reine du Pacifique », célèbre baronne de la drogue

Sandra Avila Beltran est sortie de prison samedi. C'est la dernière figure du crime organisé à être libérée par une cour mexicaine pour raison technique.
9.2.15
Photo via AP

La trafiquante de drogue la plus connue du Mexique — surnommée la « Reine du Pacifique », parce qu'elle a créé une route le long de la côte ouest du pays pour le trafic de stupéfiants — a été libérée de prison samedi après avoir gagné en appel.

Sandra Avila Beltran, a été arrêtée en 2007, elle a passé du temps derrière les barreaux aux États-Unis et au Mexique. Un juge fédéral a estimé qu'elle pouvait être libérée, ayant purgé sa peine pour les charges de blanchiment d'argent qui la maintenaient en détention.

Publicité

Elle a quitté la prison de l'État de Jalisco samedi soir, le visage couvert pour éviter les photographies. Elle est partie à toute vitesse dans une BMW blanche, escortée d'amis qui conduisaient une Mercedes-Benz ainsi qu'une Jeep Cherokee, rapporte le media El Universal. Le ministre de la Justice mexicain Jesus Murillo Karam a déclaré que la loi interdisait de faire appel de la décision du juge de libérer Beltran.

México: 'La reina del Pacífico' sale del penal federal de Nayarit — ENFOQUE GLOBAL (@jlosmex)February 8, 2015

Beltran a été emprisonnée au Mexique et aux États-Unis pour avoir envoyé de l'argent à son amant, l'ancien baron de la drogue Juan Diego Espinosa, alias « El Tigre », pour financer son évasion. Elle a été condamnée à 70 mois de prison aux États-Unis en 2012, avant d'être extradée au Mexique, où elle a été condamnée en 2014 à 5 ans de prison, d'après Reuters.

Beltran fait partie d'une dynastie du crime organisé, à la tête de laquelle se trouve son oncle, le puissant Miguel Angel Felix Gallardo, surnommé « Le Parrain ». Elle l'aurait aidé à établir un lien entre le cartel mexicain de Sinaloa et le cartel colombien Norte del Valle dans les années 1990.

Elle a également été accusée d'avoir orchestré l'acheminement de neuf tonnes de cocaïne saisies au large du Mexique en 2001, mais elle a été acquittée par un juge mexicain, une décision qui a empêché les procureurs américains de l'inculper pour ce crime, rapporte Associated Press. Beltran a toujours maintenu qu'elle était innocente.

L'extradition de Beltran a été perçue comme le signe que le gouvernement agissait contre les trafiquants de drogue, mais sa libération s'inscrit dans une suite de libérations de figures des puissants du crime organisé.

La Cour suprême du Mexique a libéré le baron de la drogue Rafael Caro Quintero d'une prison de Jalisco en raison d'une erreur de juridiction dans son procès. Il était jugé dans une affaire d'enlèvement et d'assassinat d'un officier américain travaillant pour une agence de lutte contre la drogue.

La libération de Caro Quintero — qui est lui aussi en lien avec Beltran — a provoqué l'indignation à Washington. La cour mexicaine est revenue sur sa décision, lançant un mandat d'arrêt. Mais avant que les autorités ne puissent le rattraper, Caro Quintero aurait fui dans une région isolée des montagnes de Sinaloa, où de nombreux trafiquants de drogue se cachent depuis des décennies.

Suivez Meredith Hoffman sur Twitter: @merhoffman