Quantcast
Broadly

Liker les selfies des autres, ça reste un égo trip

Les narcissiques suivent donc d'autres narcissiques sur Instagram et, ensemble, ils polluent nos feeds.

Sirin Kale

Sirin Kale

C’est bien connu, les gens qui s’affichent en permanence sur Instagram sont des narcissiques – mais il semblerait que leurs followers le soient tout autant.

En Corée du Sud, une équipe de chercheurs de l’université de Séoul, dirigée par Seunga Venus Jin, a mené une étude en deux parties portant sur 276 adultes recrutés via le service de micro-travail Amazon Mechanical Turk. La première étape consistait à évaluer les tendances narcissiques des différents sujets en se basant sur leurs réponses à des questions comme : « J’adore être au centre de l’attention » ou « J’adore regarder mon corps ».

Les chercheurs ont découvert que les participants qui postaient souvent des selfies affichaient un taux de narcissisme plus élevé. « Les personnes au comportement intrinsèquement narcissique postent plus de selfies que les autres », explique Jin.

Toujours dans le cadre de l’étude, les participants ont dû évaluer le narcissisme d’autres utilisateurs Instagram en répondant à des questions comme, « Elle aime montrer son corps » ou « Elle aime être au centre de l’attention », et en leur attribuant des traits de caractère comme l’arrogance et la confiance en soi.

« Les non-narcissiques ont adopté une attitude plus négative envers les selfies et ont démontré une intention plus faible de poster des selfies, de même qu’une intention plus faible de suivre les utilisateurs Instagram qui postent beaucoup de selfies. Les narcissiques ont quant à eux démontré une plus grande intention de suivre sur Instagram les utilisateurs les plus actifs », poursuit Jin.

Si vous êtes narcissique, vous êtes donc non seulement plus susceptible de poster vos propres selfies, mais aussi d’être plus tolérant envers ceux des autres.

Il est important de noter que les chercheurs se sont uniquement concentrés sur le « narcissisme grandiose », qui se manifeste par une extraversion et une surestimation de sa propre attractivité physique.

Les narcissiques suivent donc d'autres narcissiques sur Instagram et, ensemble, ils polluent nos feeds. Mais ces individus sont-ils nés narcissiques, ou sont-ils conditionnés à le devenir par les réseaux sociaux ? Instagram aggrave-t-il le problème ?

« Ça marche dans les deux sens, déclare Jin. Les personnes au comportement intrinsèquement narcissique postent beaucoup de selfies, et le fait de poster beaucoup de selfies – et de recevoir l’approbation de leurs followers – encourage le comportement narcissique. »

Selfie ou pas, certains d’entre nous utilisent encore Instagram pour son but initial : les mèmes.