Les Premiers punks d'Amsterdam

FYI.

This story is over 5 years old.

Les Premiers punks d'Amsterdam

Martijn de Jonge a photographié la naissance du punk aux Pays-Bas.

Le punk a débarqué à Amsterdam en 1977, et l'épicentre de ce mouvement se trouvait à Rozengracht – plus précisément dans le magasin de disques « No Fun », fondé par Hansje Joustra. Après un séjour au club CBGB de New York, Hansje était revenu à Amsterdam avec le pressentiment que le punk allait devenir énorme. C'est ce qui l'a poussé à fonder les deux premiers labels punks amstellodamois – Plurex et No Fun.

Publicité

Les premiers groupes de punk néerlandais (comme Tits, The Helmets, Meccano Ltd., Mollesters et Subway) ont tous signé sur ces labels et lancé une nouvelle scène punk aux Pays-Bas. C'était bien avant que le punk devienne synonyme de crêtes et d'épingles de sûreté – à l'époque, il suffisait de porter une simple veste en cuir pour être considéré comme « punk ».

Cette première vague n'a pas survécu bien longtemps – la plupart de ces groupes se sont mis au post-punk et à la new wave, et Plurex et No Fun (depuis rebaptisé Torso) se sont mis à sortir des disques plus expérimentaux les uns que les autres. Les photos ci-dessous proviennent des archives de Martijn de Jonge, un photographe qui vient de participer à une exposition en l'honneur de No Fun, Plurex et Torso.

D'autres punks au squat de Spuistraat, Amsterdam, le 30 avril 1986.

Des jeunes punks au Paradiso, 1978.

À gauche : le chanteur de The Storch le 30 avril 1979, pendant le festival punk Fuck the Queen, à Amsterdam. À droite : Liesbeth, une jeune fille venue assister au festival.

À gauche : Le bassiste Jacki du groupe The Speedtwins au Paradiso, en 1978. À droite : Nicole , une femme venue assister à son concert.

Au centre : la chanteuse blonde du groupe Zweetkutten ('Chattes transpirantes') dans un squat d'Amsterdam, le 30 avril 1986.

Un homme porte un couvre-chef nazi durant le festival Fuck the Queen, en 1979.

Le fanzine 'Attack' a été fondé avant même qu'il n'existe de groupes de punk néerlandais.

Ivy Green, un des premiers groupes de punk néerlandais, pose en face du Paradiso avec des fans.