FYI.

This story is over 5 years old.

Vice Blog

DIESEL ISLAND

27.4.11

Diesel s'engage contre la guerre, la pollution et la corruption à travers sa nouvelle campagne de pub et le lancement de son île aussi exotique qu'utopique, la « Diesel Island ».

Diesel nous avait déjà invité à être stupide et courageux dans sa précédente campagne. Cette fois, la marque italienne nous encourage à migrer vers le Diesel Island, « la terre de la stupidité, le pays des courageux ». Dès la vidéo de présentation, on se rend compte que la marque italienne veut combattre les pires maux de la société de consommation, l'étendard de leur combat : deux paires de jeans venant former le drapeau de la liberté, celui de l'île.

Devenir citoyen n'est pas bien compliqué. Il y a plusieurs solutions, la plus simple étant de recevoir son passeport après quelques achats dans une des ambassades de l'île, soit, une boutique Diesel. Si nous avez pas encore les fonds, il vous suffit de remplir quelques formalités : faire une demande de visa – au cours de laquelle on va vous poser des questions assez personnelles et hyper pertinentes, comme « quelle célébrité voudriez-vous bannir de l'île ? » ou « quelle est la chose la plus stupide que vous ayez faite ? ». Il faut participer à la vie de l'île : proposer des lois, écrire l'hymne national, suggérer un jour férié. Une fois ce devoir accompli, le citoyen peut légitimement prétendre au poste de président de la république, un titre purement honorifique dont le mandat n'est que d'une journée.

Enfin pour régner sur Diesel Island, il faut quand même se mesurer à la méritocratie du cool et du like ; si votre loi récolte un maximum de likes il y a des chances pour que vous soyez élu. Pour le moment, les mesures les plus populaires du gouvernement sont : « toute personne écoutant Justin Bieber sera condamné à mort », « être saoul sur son lieu de travail est autorisé après midi » ou encore la règle classique du « ce qui se passe sur l'île reste sur l'île ».

En vrai Diesel réussit un très bon coup de pub, avec déjà plus de 3000 habitants qui passent leur journée à proposer des lois, visiter l'île via streetview, poster des liens sur leur facebook et leur Twitter… Sur le site, on trouve évidemment un onglet pour commander des articles en ligne, histoire de porter des jeans qui ne sont plus de simples jean de marque mais le témoignage de l'adhésion à des valeurs, celles de la nation de l'île. Un genre de consommation citoyenne, si vous voulez.

VICE STAFF