FYI.

This story is over 5 years old.

Vice Blog

RETTSOUNDS, PARTIE DEUX

15.12.10

Violent Apathy

On arrive au moment fatidique où les critiques transpirent comme des porcs dans le but d'établir une liste parfaite des meilleurs albums de l'année. Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais passer outre cette tradition et parler des morceaux récents que j'ai aimés. La fin de l'année approche et je suis nostalgique de mon été passé dans le Midwest pendant que je faisais la promo de mon bouquin. S'il y a bien une chose qui me fait penser à l'été, c'est les concerts organisés par Kalamazoo de Violent Apathy, qui se sont réunis pour fêter des sorties de livres. J'ai regardé le chanteur Kenny Knot déambuler dans une combinaison, une paire de Blueblockers sur le nez, et la tenue de gymnaste d'Alan Vega est gravée dans ma mémoire pour l'éternité. J'aimerais remercier ces types qui ont réalisé mon rêve de petit garçon. Mon nouveau rêve serait de les voir en tournée mondiale avec Sweet Maya, qui s'appellerait « Les Monstres de K-Zoo », et regarder le pays entier se chier dessus.

Si vous avez déjà tiré sur un joint trempé dans du Fréon, vous connaissez probablement la discographie du groupe Birds of Maya, qui viennent de Philadelphie. Ceux qui auraient tiré plus d'une fois sur le joint susnommé connaissent sans doute Purling Hiss, un side project « centré sur la chanson » du guitariste de B.OM., Mike Polizze. Ils ont sorti deux disques, mais il n'y en a qu'un qui vaille le coup. L'un d'eux s'appelle Public Service Announcement et est sorti sur le label Woodsist, c'est celui que je n'ai pas aimé. J'ai bien aimé certains morceaux qui me donnaient l'impression de vivre un samedi matin ensoleillé, mais l'ensemble sonnait comme un disque lo-fi fait pour un label qui sort plein de disques lo-fi. J'ai beaucoup plus apprécié l'album Hissteria qui est sorti sur le label Richie, que j'ai trouvé plus ancré dans la veine psychédélique qui a fait la réputation des Birds. Ça donne quatre longs morceaux qui sont tellement plein d'idées que la structure de la chanson peut à peine les contenir.

[audio:http://viceland-assets-cdn.vice.com/blogs/fr/files/2010/12/b1-space-roots-limerence.mp3]

Publicité

Purling Hiss - « Spaceroots Limerace »

Quand je vais dans un bar, il m'arrive d'assister à des débats enflammés tenus par des gens qui cherchent à déterminer quel est le meilleur groupe anglais de Cleveland entre Cider et Brainwashed Youth. Ils me font marrer, parce je sais que a) il s'agit quasiment du même groupe b) J'ai un single de Brainwashed Youth (qui vient tout juste de sortir) qui m'attend chez moi, quand je rentrerais bourré. Il s'intitule The Trilogy, et si vous vous sentez d'humeur à faire des trucs stupides, il vous fera tenir des mois entiers. Si vous pensez être trop bien pour « Dad, Give Me My Fucking Allowance » ou « Brainwashed Regay Song », vous devriez nouer votre noeud de cravate jusqu'à l'asphyxie. Vous pouvez trouver des jam-sessions de Purling Hiss et de Brainwashed Youth ici.

[audio:http://viceland-assets-cdn.vice.com/blogs/en/files/2010/12/englsh-country-garden-no-sun-no-rise-no-good-no-tomorrow-brainwashed-youth-01.mp3]

Brainwashed Youth - « English Country Garden No Sun No Rise No Good No Tomorrow »

Est-ce que je vais passer pour un arriéré si je vous parle de Taco Leg ? J'ai vu ce trio australien en concert à Philadelphie, et j'ai assez aimé pour acheter leur 45 tours juste après. Je suis un mec sympa. Je sais qu'on a déjà fait un article sur eux, mais je voulais leur demander encore plein de trucs. Ok, ils sont un peu maladroits, mais au moins c'est une maladresse sincère, pas une fausse maladresse étudiée pour faire plaisir aux pédophiles. Leur vinyle est en vente sur le label Fan Death, achetez-le. J'ai demandé au directeur du label si je pouvais avoir des disques gratuits en disant du bien d'eux, mais il m'a ignoré. Mec, si tu ne veux pas être apprécié par mon fabuleux lectorat constitué d'hommes qui portent des pantalons de femmes, ne viens pas te plaindre si tu fais faillite.

[audio:http://viceland-assets-cdn.vice.com/blogs/en/files/2010/12/sunbathing-in-squalor-taco-leg-01.mp3]

Publicité

Taco Leg - « Sunbathing in Squalor »

Ça fait un petit moment que je surveille Hank IV, parce que j'adore le travail d'Anthony Bedard depuis qu'il est guitariste pour The Resineators et The Icky Boyfriends. Sans parler du chanteur Bob McDonald's, que j'admire depuis le début des années 1980. Je n'ai pas été aussi ravi par leurs deux premiers albums, mais je n'arrête pas d'écouter leur dernier opus - qui porte le nom très original de III - sorti sur le label très respectable Siltbreeze. Lors d'une de mes déambulations sur l'internet, j'ai lu le témoignage d'une personne qui disait être fier d'être vieux, grâce à Hank IV. Ils m'ont rendu fiers d'être humain pendant l'espace de cinq minutes, ce qui est une excellente chose. Je ne sais pas d'où viennent les autres membres du groupe, mais il y a quelque chose de très Midwest dans leur musique, qui me fait penser à des groupes comme Thomas Jefferson Slave Apartments, Death of Samantha, etc. Et c'est très bien comme ça, d'ailleurs. Je préfère largement cet album à celui de Circle Pit sorti sur le même label. Et je ne pense pas que Anthony Bedford utilise autant de rouge à lèvres et d'eyeliner que le mec de Circle Pit. Vous voyez sans doute de qui je parle.

[audio:http://viceland-assets-cdn.vice.com/blogs/en/files/2010/12/hank-iv-garbage-star.mp3]

Hank IV - « Garbage Star »

S'il y a bien un groupe que je devais citer cette année, c'est Night Birds, qui ont sorti des disques extrêmement intéressants. À la première écoute, j'ai senti qu'ils s'inspiraient énormément des sorties de label comme Posh Boy, Frontier et d'autres labels de punk, mais vu que j'adore cette musique, je ne leur en veux pas du tout. Ces types viennent de Jersey et écrivent des paroles qui rendraient Bruce « Cookie » Wingate super fier. Je sais juste que quand j'entends Brian Gorsegner chanter « The human race is useless man, and they should all be killed », j'y crois vraiment. Ils ont sorti deux maxis, Killer Waves sur Art of the Underground (qui n'existe plus, je crois), et un autre sur Grave Mistake.

Ils vont en sortir un autre très bientôt sur No Way Records. Si vous les avez tous, il se pourrait que je vous gratifie d'un sourire un jour.

Publicité

[audio:http://viceland-assets-cdn.vice.com/blogs/en/files/2010/12/night-birds-thrilling-murder.mp3]

Night Birds - « Thrilling Murder »

Il y a plein de groupes latino de hardcore qui viennent du Texas et qui commencent à monter, ça fait un petit moment que j'essaie de comprendre tout ça. Je ne dirais pas que je suis expert en la matière, mais j'aime déjà le peu que je connais. Deskonocidos, Vaaska, Bastard Sons of the Apocalypse (RIP), et Criaturas, mes petits préférés qui ont sorti une démo de sept chansons cet été. Le fondement de leurs morceaux est un hybride entre D-Beat/Motorhead et d'autres groupes, avec beaucoup de flanger sur les guitares qui donnent un côté très étrange à leur musique. Sans oublier la voix de leur chanteur Dru qui hurle en espagnol - ça donne envie de porter un t-shirt Crucifix délavé et d'aller traîner dans un repaire de punks. Allez voir leur Myspace.

Tant qu'on est sur le sujet, Vaaska a également sorti un maxi sur le label Rudio Hasta La Muerte, qui porte très bien son nom. En gros, c'est des beuglements rageux qui sentent le sandwich à la bolognaise. Vous pouvez troquer une bouteille de bière contre un de leurs albums sur ce site.

[audio:http://viceland-assets-cdn.vice.com/blogs/en/files/2010/12/esclavos-vaaska-01.mp3]

Vaaska - « Esclavos »

Quand j'ai envie d'oublier la violence qui m'entoure, que ce soit dans le monde ou sur mes platines, je m'écoute cette réédition de cet album sorti par Ted Lucas en 1975. Je sais que tous les barbus coincés de la terre en ont déjà fait un post sur leur blog, mais ça reste magnifique. La douce voix de Lucas oscille entre Skip Spence et Ron Elliott, et ses instruments exotiques vous donneront envie de vous casser dans les montagnes du Nouveau-Mexique, croyez-moi. Soyez juste assez cool pour me garder une place dans votre cabane à San Cristobal, merci.

[audio:http://viceland-assets-cdn.vice.com/blogs/en/files/2010/12/ill-find-a-way-ted-lucas-01.mp3]

Ted Lucas - « I'll Find A Way (To Carry It All)

C'est tout pour le moment. S'il y a quelque chose que vous aimeriez voir ici, envoyez-le à Vice ou à moi directement.

TONY RETTMAN