FYI.

This story is over 5 years old.

À la recherche d’extraterrestres dans la capitale écossaise des OVNI

Une nuit d'observations non-concluantes dans les tréfonds de la campagne britannique.
10.11.14

Bonnybridge est une petite ville perdue au beau milieu de l'Écosse. Autrefois grand pôle industriel du Royaume-Uni, elle est aujourd'hui devenue une banlieue pavillonnaire excentrée pour travailleurs habitant Glasgow ou Stirling.

Bonnybridge profite également d'une réputation internationale remarquable, largement disproportionnée par rapport à sa modeste taille. Les connaisseurs l'appellent la « Roswell écossaise ». En effet, des centaines d'observations d'OVNI y ont été signalées ces deux dernières décennies. La ville – à en croire les observations – est devenue un haut lieu du tourisme intergalactique à la suite d'un incident datant de 1992, lorsqu'un homme avait déclaré avoir vu un objet en forme d'étoile « flotter au-dessous d'une route ». Par la suite, plus de 600 observations ont été recensées, seulement entre 1992 et 1994.

Publicité

Les habitants ont organisé des assemblées locales afin de discuter du phénomène, à la suite de quoi un conseiller local s'est même mis à envoyer des lettres de doléances au 10, Downing Street, exigeant des réponses immédiates. Ce qui n'était au départ qu'une histoire amusante pour la presse écossaise s'est rapidement transformé en événement lorsque des équipes de tournage – russes, notamment – ont débarqué pour faire un reportage sur le sujet, espérant au passage apercevoir un vaisseau spatial extraterrestre.

Les sceptiques ont souligné pour leur part que Bonnybridge se trouvait sous une voie aérienne desservant à la fois les aéroports d'Édimbourg et de Glasgow, ce qui serait à même d'expliquer la présence d'objets volants dans le coin.

Lorsque j'ai visité Bonnybridge en 2012 pour une revue écossaise, l'intérêt local pour les OVNI semblait s'être essoufflé. J'étais au courant de l'affaire et du mythe qui en avait découlé, mais, comme la plupart des gens à qui j'en ai parlé, j'ai plus vu ça comme une vieille curiosité des années 1990 – produit de l'époque où X-Files passait à la télé.

Ceci étant, la réputation de Bonnybridge pour les OVNI ne s'est jamais vraiment tarie. En 2011, le Time a classé cette partie de l'est du Stirlingshire dans la liste des « six hauts lieux à OVNI dans le monde ». Bien que la flamme perdure, j'ai été tout de même surpris d'être invité à une « observation du ciel » la nuit d'Halloween, dans le cadre du premier Festival du paranormal à Stirling.

​Les participants à l'observation du ciel

La proposition était simple : toute personne intéressée par la « paranormal culture » devait se rendre à un point de rendez-vous dans la ville à 22 h 30, avant de se diriger avec les autres participants sur une colline en périphérie. Quelques experts en OVNI nous rejoindraient pour nous faire part de leurs observations, quoique l'élément principal soit bien sûr la recherche de lumières brillantes dans le ciel – autres que celles des Boeing 737 alentour.

Quoique circonspect, ça m'intéressait de rencontrer quelques-unes de ces personnes qui se considèrent comme des « spécialistes des OVNI ». Je voulais aussi découvrir pourquoi cette légende urbaine écossaise invraisemblable perdurait depuis 20 ans.

Publicité

J'ai embarqué mon frère avec moi, pensant qu'une autre paire d'yeux sceptiques serait la bienvenue lors d'un tel événement. Nous nous sommes retrouvés sur le parking d'un supermarché lors d'une soirée humide et sombre, typique d'un mois de novembre en Écosse.

J'ai été étonné du nombre de gens qui avaient fait le déplacement. Environ 35 personnes, âgées de 20 à 70 ans, avaient enfilé imperméables et bonnets de laine pour passer de leur plein gré leur samedi soir dans le froid. La plupart avaient parcouru un nombre de kilomètres impressionnant ; au moins six d'entre eux venaient d'Angleterre. On sentait une sorte d'excitation silencieuse, comme lors d'un exercice de team-building d'entreprise.

Malcolm Robinson de Strange Phenomena Investigations

Malcolm Robinson, aimable expert en OVNI qui écrit depuis plus de 20 ans sur les observations de Bonnybridge, était l'un des deux organisateurs de l'événement. « Ce qui nous amène ici ce soir, ce sont les nombreuses observations d'OVNI qui ont eu lieu dans le ciel du Stirlingshire », a-t-il annoncé.

« Si je crois aux OVNIS ? Évidemment ! Je ne serais pas là si je pensais qu'il n'y avait pas une histoire concrète et vérifiable derrière tout ça. »

Dae Hodrien, président de l'UFO Group de Birmingham

L'autre organisateur s'appelait Dave Hodrien, 37 ans et actuel président de l'UFO Group de Birmingham – un homme dont l'engouement pour le sujet est tel qu'il s'est marié avec sa femme à proximité de la Zone 51. « L'intérêt pour les OVNI demeure aussi prégnant que dans le passé », m'a-t-il expliqué.

« Il y a moins de gens prêts à venir à des meetings ou à des événements tels que celui-ci, certes. Mais ça ne signifie pas que l'intérêt a diminué, il s'est juste déplacé – sur internet. »

Publicité

Nous avons suivi un convoi de douze voitures tout au long d'étroites routes de campagne, jusqu'à arriver près de Craigburn Woods, village pour le moins reculé. Le vent avait fait chuter la température de plusieurs degrés.

« Nous ne sommes pas vraiment intéressés par les OVNI », a commencé Robert Sheenan, qui arrivait du Paranormal Festival avec ses potes. « Je doute que nous soyons sur le point de voir quoi que ce soit ; mais, il y a des années, j'ai aperçu un véhicule étrange tandis que je conduisais pour rentrer chez moi depuis Liverpool. Nous avons regardé le ciel et avons vu ce triangle qui tournoyait dans le ciel près de Bristol. À l'époque, nous n'y avions pas prêté attention. Mais trois mois plus tard, nous avons découvert qu'il y avait eu beaucoup d'observations analogues. »

Le conseiller Billy Buchanan

À l'approche de minuit, Billy Buchanan, fonctionnaire de longue date à Bonnybridge, a expliqué que les OVNI constituaient un sujet que les élus n'avaient pas tendance à traiter sérieusement. « Nous avons été tournés en dérision pendant toutes ces années », a-t-il expliqué. « Je me souviens être allé voir notre député local pour lui expliquer que nous tenions quelque 130 témoins – tous avaient vu quelque chose qu'ils ne pouvaient expliquer. Il m'a répondu qu'en parler était un suicide électoral. »

Nous nous sommes rassemblés pour écouter plus attentivement Dave et Malcolm, qui possèdent tous deux une connaissance intimidante de l'histoire des OVNI en Écosse. Mais à vrai dire, nous avons surtout admiré la vue panoramique de la chaîne de montagnes d'Ochil Hills qui se dressait au loin.

Publicité

Bien que nous n'ayons vu aucun OVNI, nous avons observé très clairement – et très calmement – tous les autres objets clignotants qui saturaient le ciel : des constellations d'étoiles, pour la plupart. Après un bon moment, nous sommes rentrés nous coucher, laissant derrière nous un groupe d'une dizaine d'irréductibles qui, je l'apprendrai plus tard, sont restés sur place jusqu'au petit matin.

Le lendemain, histoire d'entendre un autre son de cloche, j'ai discuté avec le journaliste Kevin Schofield, correspondant politique du Sun et lui-même originaire de Bonnybridge. Dans les années 1990, alors reporter local, il écrivait régulièrement sur les observations organisées dans sa ville. Quand je l'ai questionné sur la réputation de sa ville d'origine, il m'a dit que les habitants en avaient assez d'accueillir ce type d'observations.

« J'ai arrêté de compter le nombre de fois où les gens m'ont répondu : "Ah, la capitale des OVNI" quand je leur disais que je venais de Bonnybridge », explique-t-il. « Je trouve ça drôle mais au village, je pense que je suis le seul. Ici, les gens ne veulent pas qu'on le leur rappelle systématiquement. Tout ce qui fait connaître Bonnybridge leur va, mais pas l'invraisemblable présence d'OVNI. »

Il est pourtant difficile de trouver une autre raison pour laquelle un groupe si hétérogène et originaire de tout le Royaume-Uni choisirait de venir visiter Bonnybridge. Leurs observations n'ont certes pas prouvé que les extraterrestres visitaient la campagne écossaise – mais elles démontrent que les OVNI attirent toujours des visiteurs venus de très loin.

​@Dennynews