Etoiles vampires et Franken-galaxies : les trucs les plus flippants de l'espace

Petite guide des phénomènes astronomiques les plus flippants observés dans notre univers.
31.10.16

Halloween est censé nous permettre d'affronter nos plus grandes peurs, qu'il s'agisse de l'inéluctabilité de la mort ou du diabète. Ok, les sorcières, les zombies, les vampires et les mecs déguisés en vendeurs de magasin Vans sont flippants, mais on ne va pas se mentir : ils n'arrivent pas à la cheville de l'Univers en matière d'horreur.

Par-delà notre atmosphère, des galaxies s'entre-dévorent et la lumière d'étoiles depuis longtemps disparues illumine l'espace comme un cimetière intersidéral. D'étranges apparitions paréidoliques dessinées par les boyaux d'étoiles explosées et des mondes cauchemardesques peuplent l'immensité du vide.

Publicité

On a donc décidé de vous faire une petite sélection de phénomènes astronomiques tout spécialement pour Halloween, allant des planètes de lave aux nébuleuses les plus horriblement orwelliennes. Amusez-vous bien la prochaine fois que vous regarderez le ciel.

Etoiles zombies

On a des films de zombies, des séries avec des zombies, des comics avec des zombies, des jeux vidéo, des sortes de remakes de classiques de la littérature avec des zombies (???), et la chanson "Zombie" des Cranberries. A-t-on vraiment besoin d'étoiles zombies ?

Oui, selon notre univers. Le terme "zombie" a déjà été appliqué à plusieurs types de systèmes solaires très divers, mais le scénario le plus connu implique qu'une naine blanche de faible masse explose en une supernova de type lax, ce qui signifie en gros que l'étoile survive à cette explosion généralement fatale. Suite à quoi elle est donc morte-vivante. Zombie en somme.

Les étoiles zombies peuvent aussi désigner "la lueur mystérieuse émise par les rayons X à haute énergie qui […] pourraient être les 'hurlements' des étoiles mortes qui se nourrissent de compagnes stellaires", selon la NASA. Metal.

La nébuleuse de la Tête de Sorcière

Image: NASA/STScI Digitized Sky Survey/Noel Carboni

Les nébuleuses sont d'énormes nuages de poussière et de gaz qui servent souvent de pouponnières pour des générations d'étoiles successives. Ce sont des phénomènes particulièrement fascinants puisqu'elles prennent des formes spectrales et abstraites que les gens s'empressent d'anthropomorphiser parce que c'est toujours marrant. Exemple : la nébuleuse de la Tête de Sorcière, située à 900 années-lumière de la terre et éclairé par l'étoile géante Rigel, toute proche.

Franken-Galaxies

À environ 250 millions d'années-lumière de notre planète, on trouve une galaxie baptisée UGC 1382 qui semble avoir été assemblée à partir de "pièces détachées", selon la NASA. Ce qu'on y trouve à l'intérieur est plus récent que ce qu'on trouve à l'extérieur, et ses composants divers sont tellement disloqués qu'elle s'étend sur plus de 718.000 années-lumière, ce qui lui vaut d'être sept fois plus vaste que la Voie Lactée.

UGC 1382. Image: NASA/JPL/Caltech/SDSS/NRAO/L. Hagen and M. Seibert

"Cette galaxie 'Frankenstein', très rare, s'est formée et a survécu car elle se trouve dans une région assez reculée de l'univers, où elle n'est pas atteinte par les tumultes des zones plus peuplées", a expliqué le chercheur Mark Seibert, de l'Observatories of the Carnegie Institution for Science in California. "Elle est si fragile qu'elle pourrait se désintégrer rien qu'en effleurant une autre galaxie."

Et si vous voulez être super relou, n'oubliez pas de rappeler à vos amis qu'elle devrait en fait s'appeler "galaxie du MONSTRE de Frankenstein."

Planètes infernales

Nous autres terriens nous y connaissons pas trop mal en planètes horribles, puisque notre plus proche voisine, Vénus, est une sorte de cocotte-minute couverte d'acide sur laquelle votre visage fondrait en quelques minutes comme dans Les Aventuriers de l'Arche perdue.

Mais avec la découverte et l'identification permanente de milliers de mondes au-delà de notre système solaire, les astronomes ont constaté que Vénus était loin d'être la seule planète digne d'un instrument de torture dans l'univers. Prenez par exemple Kepler-78b, que certains n'hésitent pas à surnommer la "planète infernale" ("Hell Planet").

Représenration artistique de Kepler-78b. Image: David A. Aguilar (CfA)

À peine plus grande que la Terre, Kepler-78b est 40 fois plus proche de son étoile que Mercure ne l'est du Soleil. Toute sa surface est couverte de lave, et atteint des températures supérieures à 2800°C ; à côté, Vénus, avec ses 400°C, est presque fraîche.

Pour rester dans les thèmes bibliques de la pénitence et de la souffrance, il faut noter que la planète infernale elle-même devrait être dévorée par son étoile d'ici trois milliards d'années. L'univers est merveilleux ; l'univers est terrifiant.

Publicité

La comète crâne d'Halloween

Gif animé avec une résolution de 7.5 mètres par pixel. Image: NAIC-Arecibo/NSF

Au cas où vous l'auriez oublié, une comète morte en forme de crâne a frôlé la Terre l'année dernière le soir d'Halloween. Peut-être qu'on aura droit à ce genre de surprise cette année. Perso, je mets 10 balles sur un astéroïde en forme de citrouille qui ferait le même bruit que le solo de Santana sur "Smooth".

Étoiles vampires

On est habitués à n'avoir qu'un seul Soleil, mais ce n'est pas toujours le cas dans l'univers. Les systèmes solaires binaires - ou multiples - sont assez répandus, surtout dans le cas des immenses étoiles de type O.

Souvent, ces géantes sont accompagnées d'étoiles plus petites, et leurs compagnes de faible masse profitent de cette proximité pour absorber de l'hydrogène frais sur les étoiles de type O pour se revitaliser. Ce drainage leur vaut d'être qualifiée d'"étoiles vampires".

Représentation artistique d'une étoile vampire. Image: ESO/M. Kornmesser/S.E. de Mink

Mais tout n'est pas noir pour l'étoile de type O "victime", car en perdant leur couche externe d'hydrogène, elles ont l'air plus jeunes de quelques millions d'années. Et de toute façon, ces relations stellaires instables sont vouées à se conclure par leur destruction mutuelle sous forme de supernova, comme dans toutes les bonnes histoires d'amour entre vampires.

Galaxies fantômes

Les galaxies peuvent contenir plusieurs centaines de milliards d'étoiles lumineuses, donc elles ne sont pas franchement difficiles à repérer. Mais les "galaxies fantômes", un phénomène découvert récemment, sont un autre problème.

Publicité

On pense que ces petits globs de masse, constitués principalement de matière noire, sont d'anciens fossiles galactiques datant des débuts de l'univers. Ils flottent au milieu du reste, mais comme ils contiennent très peu d'étoiles, il faut des instruments spécialisés tels que le télescope Hubble pour les repérer. Les scientifiques pensent qu'ils sont vieux de 13 milliards d'années.

"Ces galaxies sont toutes très anciennes et elles ont toutes le même âge, donc nous savons que quelque chose les a toutes tuées à la manière d'une guillotine au même moment, explique Tom Brown, astronome au Space Telescope Science Institute à Baltimore. L'hypothèse la plus probable, c'est la réionisation."

La nébuleuse de l'Hélice

La nébuleuse de l'Hélice. Image: NASA/JPL-Caltech/Univ. of Ariz.

Pourquoi craindre que le gouvernement nous espionne alors que cet immense oeil sruveille chacun de nos mouvements ? Voici la nébuleuse de l'Hélice, située à 700 années-lumière de nous. On la surnomme parfois l'Oeil de Dieu, ou l'Oeil de Sauron, selon que vous la voyiez comme une divinité bienveillante ou comme un seigneur des ténèbres désireux de détruire la Terre du Milieu.

Cannibalisme cosmique

Disons-le tout net : l'univers est pro-cannibalisme. Les étoiles dévorent les planètes comme des tapas, et se gavent souvent d'autres étoiles jusqu'à en devenir obèses. Les galaxies aiment aussi se repaître de leurs soeurs - notre propre Voie Lactée est d'ailleurs toujours en train de digérer certaines galaxies plus petites qu'elle a ingérées par le passé. Même des trous noirs ont été aperçus en train d'engloutir d'autres trous noirs. Je ne dis pas que ça justifie le cannibalisme sur Terre. Je dis juste que l'univers serait mal placé pour vous juger si vous décidiez de vous y livrer.

Joyeux Halloween !