Cette combinaison robotique va transformer votre mamie en super-héroïne

Votre grand-mère adorée mérite un exosquelette à sa mesure pour aller acheter du beurre à l'épicerie.

|
21 Décembre 2016, 8:00am

Image: Superflex

À quoi ressemblerait votre tendre grand-mère dans un costume fait de muscles électriques ? La compagnie Superflex, spécialisée dans "les vêtements motorisés", pense qu'elle serait non seulement extrêmement classe, mais que ce serait également la vieille dame la plus heureuse du monde : elle pourrait enfin se débarrasser de sa canne et de son déambulateur.

Ce costume semble tout droit sorti d'un pulp SF des années 80, et pourtant, il existe bel et bien. Il est le produit de la collaboration entre SRI International (le concepteur de Siri), et du programme Warrior Web de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA). Il s'agit en fait d'une adaptation d'un exosquelette conçu pour prêter une force surhumaine aux militaires qui doivent transporter un équipement lourd sur le terrain. Quand un investisseur a soulevé l'idée d'utiliser ce modèle pour aider les seniors à se mouvoir, Rich Mahoney, PDG et fondateur de Superflex Inc, a convenu qu'il était temps de mettre l'exosuit à disposition des consommateurs, et d'envisager une nouvelle stratégie commerciale.

En utilisant des actionneurs légers, le costume se déplace en adéquation avec les muscles du corps, aidant à stabiliser l'équilibre du sujet lorsqu'il se tient assis, couché, ou debout pendant une période prolongée. L'exosuit est capable de sentir quand vous êtes sur le point de vous asseoir ou de vous lever, et se tient prêt à soutenir et renforcer le mouvement en question. En plus de cela, le système est léger et discret - comme une tenue de lutte ou une combinaison de ski - il ne reste qu'aux spécialistes de la mode et du textile à le faire le plus élégant possible afin qu'il s'intègre parfaitement à l'habillement quotidien.

"C'est comme si quelqu'un vous aidait à vous mouvoir en vous prenant à bras-le-corps et en vous soulevant."

Mahoney compare ce mécanisme à celui d'un vélo électrique : le mouvement naturel est suppléé par une poussée supplémentaire à l'aide d'un moteur. Il a lui-même testé la combinaison. "C'est comme si quelqu'un vous aidait à vous mouvoir en vous prenant à bras-le-corps et en vous soulevant", explique-t-il. "C'est une sensation très étrange." Les prototypes ont été testés sur des personnes parfois très âgées (le sujet le plus vieux avait 98 ans). La population de certains pays, comme le Japon, vieillit à vue d'oeil ; la croissance rapide du segment de population des plus de 65 ans justifie le développement de ce genre d'appareils, qui peuvent aider les personnes à conserver leur autonomie plus longtemps.

Superflex rejette l'idée selon laquelle les seniors auraient, par défaut, une relation conflictuelle avec la technologie. Selon eux, nos aînés sont curieux et ouverts en matière de machines susceptibles d'améliorer leur quotidien. Avec le temps, ils deviennent même exigeants : nos grands-parents veulent des appareils utiles aux fonctionnalités claires.

"L'une des raisons pour laquelle nous avons sollicité des spécialistes de la mode et du textile est que nous voulons rendre l'exosuit pratique et confortable" explique Mahoney. C'est aussi la raison pour laquelle son nom commercial sera la "combinaison motorisée", et non "l'exosuit", à consonance trop hollywoodienne.

Superflex estime que la canne ou le déambulateur sont encore synonymes de honte et d'aveu de faiblesse pour leur utilisateur. La société espère lutter contre le stigmate attaché à l'assistance physique : "Quand nous voyons une personne avec une canne, des béquilles ou un déambulateur, nous ne voyons pas celle qui n'a pas osé sortir de chez elle." Or, l'individu qui se cantonne à son environnement domestique n'améliore pas sa santé cardiovasculaire, et s'isole socialement.

Superflex a annoncé aujourd'hui avoir levé 9,6 millions de dollars pour sa série A round. Selon Mahoney, le produit final est bientôt prêt à être fabriqué en masse. "Nous voulons que notre combinaison motorisée devienne immédiatement un produit de consommation courante", a déclaré Mahoney. Son prix n'a pourtant pas été fixé pour le moment. Superflex espère qu'elle sera commercialisée mi-2018, date à laquelle les petites mamies enfin acheter du beurre à l'épicerie à l'aide d'une assistance robotique superpuissante.