Publicité
Motherboard

Cet ordinateur détecte votre nervosité en analysant votre visage

P-p-p-poker face.

par Daniel Oberhaus
26 Juillet 2016, 9:18am

Le domaine de la vision par ordinateur, qui ambitionne de mimer la vision humaine par l'intermédiaire de l'analyse de données sur images fixes ou mouvantes, a fait des progrès incroyables. Les machines peuvent maintenant chasser une proie, générer une bande-son adéquate pour une vidéo silencieuse, et analyser des mouvements imperceptibles dans leur environnement. Il y a quelques années, des chercheurs ont même réussi à apprendre à un ordinateur à estimer le rythme cardiaque d'une personne en analysant son visage ; dès 2012, la technologie était suffisamment raffinée pour être embarquée sur smartphone.

Tout ceci est possible grâce à l'analyse d'une photo de visage, et plus précisément des pixels représentant la coloration de la peau. En examinant les différences de tons de la carnation, et en l'occurrence les contrastes provoqués par l'afflux sanguin, il est possible d'estimer le rythme cardiaque de l'individu concerné.

Même si cette technique est impressionnante, l'assistance humaine est toujours indispensable : le chercheur doit pointer quelles zones du visage l'ordinateur doit analyser afin de faire ses évaluations. À présent, une équipe internationale a réussi à exploiter cette approche tout en conférant davantage d'autonomie à la machine, qui détermine par elle-même quel type de scan facial produira les meilleurs résultats. En outre, ceci peut être réalisé dans un environnement naturel et en temps réel. C'est une avancée considérable, puisque jusqu'ici la réussite de l'expérience dépendait de la stabilité des conditions de laboratoire et de la configuration de l'ordinateur pour un type d'analyse donné.

La vidéo ci-dessus est basée sur la présentation donnée par un chercheur à la CVPR de Las Vegas, la plus grande conférence sur la vision par ordinateur dans le monde. Accompagnée de la publication d'un article, elle explique que l'équipe a entrainé son algorithme sur les bases de données MAHNOB-HCI et MMSE-HR, composées d'une grande quantité d'échantillons vidéo et utilisées pour apprendre aux machines à identifier et à étiqueter les émotions humaines. Selon les chercheurs, cette méthode est plus précise que les estimations basées sur le rythme cardiaque ; la combinaison des deux approches est d'ailleurs possible.

Si la perspective qu'un ordinateur soit capable de percevoir vos émotions vous met mal à l'aise, pas d'inquiétude, il est déjà au courant.