Munchies

Les Polonais luttent contre la gueule de bois en buvant du jus de cornichon

« En Pologne, c’est un peu l’équivalent de la tasse de thé des Anglais. Sauf que la saumure nettoie les effets de l'alcool et donne un coup de peps. »

par Kamila Rymajdo
01 Février 2017, 11:00am
pickle-brine-hangover-cure-poland

The pickleback, a whiskey shot followed by pickle brine, served at Fallow Cafe in Manchester. All photos by Akash Khadka.
Ce sont toujours les vieux barmans qui commandent des picklebacks. On les fait à la demande, mais il n'y a pas beaucoup de gens qui en consomment.

« »

James McGraw est barman au Fallow Cafe, dans le quartier étudiant de Manchester. C'est lui qui me parle du pickleback, un shot de whisky suivi d'une lampée de saumure de cornichon. À New-York, cette boisson particulièrement aigre a gagné en popularité ces dernières années. Son nom aurait été inventé en 2006 dans le quartier de Williamsburg. C'est à cette époque que les bars de Brooklyn ont commencé à servir de l'Old Crow avec de la saumure de cornichon préparée par la marque locale McClure's. Le principe de cette association : la marinade est censée atténuer la brûlure et le goût de l'alcool.

pickle-brine-hangover-cure-poland2

Le vinaigre de cornichon, le remède anti-gueule de bois made in Pologne.

Je m'enfile le pickleback servi par James sous l'œil un peu dég' de notre photographe. D'habitude, je n'aime pas le whisky mais là, le goût ne me dérange pas. Par contre, j'adore la saumure. Il s'agit de vinaigre dans lequel on a fait infuser des herbes et d'autres ingrédients comme de l'ail, de l'aneth, du poivre ou des piments. Je suis née en Pologne et là-bas, tout le monde sait que c'est un remède génial contre la gueule de bois.

LIRE AUSSI : 10 jours et 10 kilos : en vacances dans la famille polonaise de ma femme

En quête de faits étayant cette thèse, j'envoie un email au consulat de Pologne à Manchester. La communauté d'immigrés polonais y est assez importante. Malheureusement, personne ne me répond. Je fais aussi chou blanc au téléphone. Je passe donc à l'étape suivante : aller parler aux jeunes Polonais de Manchester. Je découvre alors que je ne suis pas la seule à kiffer siroter ce mélange.

« Le vinaigre de cornichon est naturellement riche en vitamine C », affirme Żaneta Jamrozik, une étudiante cracovienne vivant actuellement à Manchester. « C'est un peu l'équivalent de la tasse de thé des Anglais. C'est parce que c'est aigre que c'est efficace contre les gueules de bois. Ça nettoie l'haleine fétide des alcools mélangés et ça donne un coup de boost. »

pickle-brine-hangover-cure-poland5

Les cornichons dans leur saumure en vente dans un supermarché de Manchester.
« c'est salé et amer

Mikołaj Majchrzak, agent de sécurité chez Selfridges, vit au Royaume-Uni depuis plus d'une décennie. Il m'explique qu'il y a plein de potassium dans le jus de cornichon, », et que c'est une aubaine parce qu'il remplace le potassium que l'alcool a éliminé.

« J'ai découvert le jus de cornichon quand, ado, j'ai commencé à boire de la vodka. Je n'aimais pas la vodka en cocktails alors je me suis mis à boire des shots. Certaines personnes n'ont pas besoin de boire autre chose après un shot de vodka, moi si. J'ai toujours préféré l'accompagner de bouffe. De rondelles de tomate ou bien de carrés de fromage, n'importe quoi. Un jour, quelqu'un m'a conseillé de manger des cornichons. J'ai essayé et c'est devenu un rituel. Depuis, je ne peux pas boire de la vodka sans. Un lendemain de soirée, j'ai vu qu'il restait un demi pot de cornichons. Je les ai tous mangés puis j'ai bu tout le jus. Je me suis tout de suite senti beaucoup mieux. »

Mikołaj continue : « On mange et on boit toute la soirée. Personne ne picole en ayant l'estomac vide. C'est pour ça que c'est important de grignoter des trucs comme des cornichons, des champignons vinaigrés ou bien du jambon. Ça nous permet de boire de la vodka pure. Le jus de cornichon est une bonne alternative quand on n'arrive plus à mâcher. »

Un supermarché polonais à Manchester.
« La plupart des gens vivent dans des immeubles et possèdent une cave »,

La Pologne et les autres pays de l'Est ne sont pas les seuls à combattre les effets de l'alcool avec des aliments marinés. En Allemagne, on consomme des harengs marinés et au Japon, on s'enfile des umeboshi, ces prunes qui ont macéré dans le sel.

En Pologne, la tradition vient du fait qu'on fait beaucoup mariner des légumes chez soi.

explique Mikołaj. « Comme on mange des légumes marinés tout le temps, c'est logique de les faire soi-même. C'est ce qu'on observait à l'époque du communisme. C'est peut-être là que tout a commencé. On ne savait jamais quand les magasins allaient ouvrir. Il fallait mieux compter sur les réserves qu'on pouvait faire. Le vinaigre des marinades, c'était d'une pierre deux coups. Il fournissait quelque chose à manger pendant qu'on buvait la vodka et quelque chose à boire le lendemain quand on avait la gueule de bois. »

pickle-brine-hangover-cure-poland3

« Mes parents ont toujours préparé des tonnes de chou fermenté. C'est mon remède préféré pour soigner une cuite », me raconte Mikołaj. « Je ne connais pas un seul Anglais qui utilise les cornichons contre la gueule de bois. Ils aiment bien les légumes saumurés mais je pense que ça dépend des différentes traditions liées à l'alcool. Les Britanniques diluent souvent leurs alcools alors que moi, je trouve que ça les rend fades. Nous autres Polonais, on boit les alcools purs car on veut sentir la brûlure qu'ils provoquent. On a besoin d'une boisson aigre pour contrebalancer cet effet comme le jus de cornichon. Si vous avez la gueule de bois, buvez lentement parce que ça peut filer la nausée. Mais même dans ce cas-là, c'est sacrément efficace et ça veut dire que vous en aviez vraiment besoin. »

LIRE AUSSI : Juste une petit mise au point sur la cuisine polonaise

Je demande à James, le barman, s'il essayerait le jus de cornichon pour soigner sa prochaine gueule de bois. Mais il refuse d'un hochement de tête. « Le pickleback est une nouveauté intéressante, mais je ne boirai pas volontairement du jus de cornichon. »

Il semble donc qu'en Angleterre au moins, le jus de cornichon n'est pas près de remplacer le Doliprane.

Toutes les photos sont d'Akash Khadka