Sports

Michel Platini et Sepp Blatter privés de football pendant huit ans

Le comité d'éthique de la FIFA a interdit aux deux hommes d'exercer toute activité liée au football pendant huit ans.
21 décembre 2015, 11:44am

Sepp Blatter et Michel Platini ont été suspendus de toute activité liée au football pendant huit ans par le comité d'éthique de la FIFA. Ils ont été jugés coupables de « conflit d'intérêt » et de « gestion déloyale ».

Cette décision vient sanctionner le versement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d'euros) par Blatter à Platini en 2011_« prétendument pour des travaux »_ effectués par ce dernier entre 1999 et 2002. Mais aucun contrat n'avait été signé, et les deux hommes n'ont pas pu expliquer complètement les raisons de ce versement, qui est intervenu juste avant l'élection du président de la FIFA cette année.

Blatter est contraint de payer une amende de 46 000 euros, Platini de 74 000 euros. Le comité d'éthique de la FIFA a estimé que les deux hommes avaient « abusé » de leur position.

Plusieurs recours existent pour les deux hommes : un appel devant la FIFA (Blatter a déjà annoncé qu'il allait faire appel), puis devant le Tribunal du Sport (TAS). Pour Platini, il pourrait être lavé de tout soupçons par la justice suisse, qui s'est également saisie du cas des 1,8 million d'euros, rappelle Libération. Platini voit dans tout les cas s'éloigner la présidence de la FIFA : l'élection aura lieu en février, avec une limite de dépôt des candidatures prévue pour le 26 janvier. Un peu court.

Pour Blatter, ce jugement pourrait signifier la fin de sa carrière dans le football. Le Suisse aura 87 ans lorsque cette suspension prendra fin : si l'âge n'a jamais été un critère dans ses décisions de se présenter à la gouvernance de la FIFA - on parle d'un homme qui s'est présenté à 79 ans pour sa cinquième élection en juin dernier - il semble peu probable qu'il revienne dans le milieu du football à un âge aussi avancé.

Il a d'ailleurs tenu une conférence de presse ce lundi matin, peu de temps après avoir été notifié de sa sanction. Il a notamment déclaré :« Je suis désolé, de me trouver encore comme un punching-ball alors que je suis encore président de la FIFA. Je suis triste pour la FIFA que je sers depuis plus de quarante ans, mais je suis surtout désolé pour moi, de voir comment on me traite dans cette situation. » Tout en promettant qu'il reviendra.