Voici ce qu’il se passe quand on expose des photos aux radiations

Julian Charrière dévoile le vrai visage d’un ancien site d’essais nucléaires soviétiques de Semipalatinsk, au Kazakhstan.
23 janvier 2017, 1:45pm
Photos publiées avec l'aimable autorisation de Julian Charrière, VG Bild-Kunst et les galeries Dittrich & Schlechtriem et Sean Kelly.

L'artiste suisse Julian Charrière cherche, à travers son travail, à connecter humain et nature. Pour l'un de ses derniers projets, Polygon, il est allé se balader sur le site d'essais nucléaires soviétiques de Semipalatinsk, au Kazakhstan. Il y a pris une série de photos en noir et blanc avec un appareil argentique moyen format. Puis les a exposées aux radiations du « polygone » (le nom du site).

« Cette série Polygon a été inspirée par la nouvelle de J.G. Ballard, The Terminal Beach, qui décrit une île abandonnée d'essais nucléaires dans le Pacifique », explique Charrière à Creators. « Il y a quelque chose de terrifiant mais aussi de fascinant dans un endroit qui a été modifié par les humains à tel point qu'ils ne peuvent plus y vivre. En exposant le film aux radiations, j'ai pu révéler l'aura des paysages, une chose qui ne peut pas être perçue par l'œil humain. »

Polygon est à voir dans le cadre de l'exposition « Freeze, Memory » à la galerie Sean Kelly, à New York, jusqu'au 22 octobre. Cliquez ici pour plus d'infos, et pour retrouver le travail de Julian Charrière.