Le président philippin veut pouvoir emprisonner des enfants d'à peine 9 ans

Une loi proposant d'abaisser l'âge minimum de la responsabilité pénale a été introduite au congrès philippin.

|
févr. 15 2017, 10:10am

ASSOCIATED PRESS

L'UNICEF a vivement critiqué une proposition de loi émanant du président philippin, Rodrigo Duterte, qui permettrait à la justice du pays de mettre en prison des enfants âgés d'à peine 9 ans — une décision que l'ONG estime être « mauvaise sous tous les angles ».

Une loi proposant d'abaisser l'âge minimum de la responsabilité pénale a été introduite au congrès philippin. Cette loi devrait permettre d'éviter de « dorloter les jeunes criminels qui enfreignent la loi en sachant pertinemment qu'ils ne seront pas poursuivis, » d'après le texte de loi.

La représentante de l'UNICEF aux Philippines, Lotta Sylwander, s'est opposée à la proposition de loi — des enfants de 9 ans ne pouvant pas toujours avoir conscience de leurs actes. « En plus d'être contraire aux droits de l'homme, cette proposition de loi revient à punir des enfants durement, pour quelque chose dont ils n'ont pas compris la gravité, » a expliqué Sylwander au Guardian.

Fredenil Castro, qui est à l'origine de la proposition de loi, a indiqué à Reuters que son application se justifiait parce que les enfants « sont de mèche avec les consommateurs de drogue, les dealeurs et tous ceux qui sont impliqués dans ce trafic. »

À lire : Vivre avec son nom sur la « kill list » du président philippin

La loi devrait être adoptée au cours des 6 prochains mois. Les alliés de Duterte estiment que la loi a toutes les chances de passer vu les soutiens du président au parlement. En décembre dernier, le président a déclaré : « Vous pouvez demander confirmation à n'importe quel policier : Nous produisons une génération de criminels. »

Sylwander estime de son côté que d'enfermer des enfants si jeunes va simplement les contraindre à embrasser une vie faite de crimes. « En incarcérant des enfants si jeunes, ils vont devenir des criminels bien entrainés en étant au contact d'autres criminels au sein des prisons. »

Les statistiques de la police nationale philippine montrent que moins de 2 pour cent des crimes sont commis par des enfants de moins de 15 ans. Les Nations unies estiment que d'abaisser l'âge minimum de la responsabilité pénale à moins de 12 ans n'est « pas acceptable au niveau international ».

Depuis sa prise de fonctions, la violente répression de Duterte contre les trafiquants et consommateurs de drogue a fait 6 000 victimes — dont plusieurs enfants.

Le mois dernier, Duterte avait annoncé la suspension de cette guerre contre la drogue, à cause de la corruption de la police. Cependant, il avait précisé qu'elle allait reprendre une fois ce problème réglé — et qu'elle continuerait jusqu'à la fin de son mandat, en 2022.

À lire : Le président philippin met sur pause sa sanglante lutte antidrogue


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

Plus de VICE
Chaînes de VICE