FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Snowden lance une grande campagne de communication pour être gracié

« Il y a certaines choses qui semblent illégales, mais quand on y pense de manière morale ou éthique, il s’agissait de choses vitales, » a déclaré Snowden.
14.9.16

Edward Snowden a lancé une vaste campagne de relations publiques ce mardi en appelant Barack Obama à lui accorder la grâce présidentielle.

Dans une interview avec Ewen MacAskill — un des journalistes du Guardian qui avait secrètement rencontré Snowden à Hong Kong avant ses révélations sur la NSA — Snowden estime que la grâce présidentielle existe justement pour les gens comme lui. « Il y a certaines choses qui semblent illégales, mais quand on y pense de manière morale ou éthique, il s'agissait de choses vitales, » a déclaré Snowden.

Publicité

Les déclarations de Snowden surviennent la veille du lancement de l'opération « Pardon Snowden [Graciez Snowden] » soutenue par l'American Civil Liberties Union, Human Rights Watch, Amnesty International et d'autres groupes de défense des droits de l'homme, comme l'avait annoncé Motherboard. Ce mercredi, le nouveau film d'Oliver Stone « Snowden » sort dans les salles de cinéma américaines (il sortira en France le 1er novembre). Un débat en ligne entre Stone et Snowden viendra ensuite conclure la journée.

Le week-end dernier, lors du festival international du film de Toronto, Stone a publiquement appelé le président Obama à gracier Snowden, espérant que le président américain ait une « épiphanie » et qu'il réalise qu'il a créé « le programme de surveillance le plus invasif de l'histoire ».

Hillary Clinton et Donald Trump ont tous les deux déclaré que Snowden devait être puni pour ses actions. Trump avait tweeté en 2013 que Snowden était « un espion qui méritait d'être exécuté ». Clinton avait elle déclaré que Snowden ne pouvait pas rentrer aux États-Unis sans « faire face à la justice ».

Snowden et ses alliés espèrent qu'Obama va reconsidérer le fait d'avoir recours à la grâce présidentielle lors de ses derniers mois dans le Bureau ovale. Libre de toute considération électorale, Obama pourrait avoir les mains plus libres en cette fin de mandat. L'année dernière, suite à une pétition en ligne appelant à la grâce de Snowden, l'administration Obama avait fait savoir que les actions de Snowden « avaient eu de graves conséquences sur la sécurité du pays et de ceux qui travaillent jour et nuit pour protéger le pays. »

Mais il y aurait plusieurs opinions qui s'affrontent au sein même de l'administration. L'ancien procureur général Eric Holder a dit en mai, « Je crois que [Snowden] a rempli une mission d'intérêt général en provoquant ce débat et les changements qui en ont découlé. » Snowden pourrait donc bien avoir une chance d'être gracié.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR