Culture

On a demandé à ceux qui portent du Thrasher s'ils s’y connaissaient en skate

« On n’a pas besoin de l'autorisation de qui que ce soit pour porter une marque. Il y a plein des gens avec un t-shirt de Metallica qui n'ont jamais écouté de hard rock, non ? »

par Stijn Ernes; photos Arthur Brouns
30 Janvier 2019, 8:04am

Ah, la mode, ce monde merveilleux.

Vous ne pouvez pas mettre le nez dehors sans être confronté à ce comble du fashion, le sweat à capuche avec les grosses lettres enflammées qui crient « Thrasher ». C'est très fashion, bien que Thrasher soit en fait un magazine qui est considéré depuis 1981 comme une sorte de Bible par tout skateur qui se respecte. Mais voilà, maintenant, c'est aussi et surtout un « must have ». Parce que des célébrités comme Tyler The Creator, Rihanna et Justin Bieber l’ont portée, la marque de skate est maintenant ramenée sur le devant de la scène. Inutile de dire que les fans de ces stars ne sont pas forcément intéressés par le skateboard, mais ils tueraient pour avoir le même sweat à capuche que leurs idoles. Et certaines marques de skate comme Supreme et Palace – toutes deux toujours dotées d'un grand crew de skate – ont évolué pour devenir des marques de mode en proposant des collabs avec des enseignes snobinardes telles que Louis Vuitton et Ralph Lauren.

Certes, les marques de skate sont plus tendances que jamais, mais cette folie médiatique signifie-t-elle que plus de gens font du skate ? Je me suis baladé à Bruxelles afin de trouver des jeunes qui arboraient ce fameux pull pour leur demander s’ils skataient ou s'ils s’en foutaient bien de savoir ce que la marque sur leur poitrine signifiait.

Ismael, 19 ans

1548759914704-666A9261

VICE : Hello Ismael, je vois que tu portes un pull Thrasher, est-ce que tu fais du skate ?
Ismael : Avant oui, mais je suis passé au BMX par après.

Tu suis encore un peu le skate ?
Oui, beaucoup. Je checke Thrasher, surtout sur les réseaux sociaux. Je suis également beaucoup de shops locaux, comme Lockwood, Curb et Slam. Même si je fais du BMX, je regarde encore pas mal de vidéos de skate aussi.

Que penses-tu des gens qui ne font ni skate ni BMX mais qui portent quand même du Thrasher ?
Je m’en fous un peu, pour être honnête, ça n’a pas vraiment d’importance pour moi. C’est pas comme si on avait besoin de l’autorisation de quelqu'un pour porter une marque. Si vous voulez vous associer à ce style, je n'ai rien contre. On peut dire ça à propos de toutes les cultures, non ? Il y a pas mal de gens qui portent un t-shirt de Metallica et n'ont jamais écouté de hard rock. Portez ce que vous aimez, c’est tout.

Penses-tu que ces gens vont commencer à skater ?
Je pense que les trois quarts vont abandonner rapidement. Il n’a que les vrais qui restent. On ne peut pas comparer le skate à d’autres sports, c’est beaucoup plus difficile à intégrer et à maîtriser.

Les marques de skate qui collaborent avec de grandes maisons de mode, tu penses qu’elles s'écartent de la culture skate ?
Oui, je le pense vraiment. Ils créent simplement l'exclusivité pour faire encore plus de fric. Par exemple, les sacs de sport Supreme et Louis Vuitton, ça fait foutrement beaucoup d’argent pour un stupide sac. La plupart des gens issus de la culture skate ne sont pas riches, il ne faut pas s’attendre à ce que ces skateurs puissent se payer un sac pareil.

Kim, 17 ans

1548759991235-666A9192

VICE : Salut Kim, je vois que tu portes un pull Thrasher, est-ce que tu skates ?
Kim : Oui, je skate en moyenne deux fois par semaine.

Que penses-tu du fait que la majorité des gens qui portent un pull pareil ne skatent pas ?
C'est un peu ridicule, car c'est une marque de skate. Ça montre comment une marque est banalisée. Ils la portent seulement parce que c'est à la mode. C’est débile.

Tu ne penses pas que ça pourrait faire grandir la culture skate ?
Je ne pense pas, car ces gens ne sont pas en train d’apprendre à skater, c’est juste une mode pour eux. Parfois, ils ne savent même pas que Thrasher est une marque de skate.

D’autres marques de skate, comme Supreme et Palace, sont encore plus portées que Thrasher. T'en penses quoi ?
Là, c’est un peu différent. Les designs de ces marques sont d'un niveau supérieur et donc je peux encore comprendre. Mais bien sûr, je pense que ça reste décevant parce que ces marques ne font ça que pour l’argent. La culture skate a complètement disparu et ça ne devrait pas être comme ça.

Edo, 18 ans

1548760041537-666A9218

VICE : Tu m’as l’air d’être un skateur, toi, non ?
Edo : Non pas vraiment. J'ai déjà essayé, mais je n'ai jamais vraiment eu l'intention d’en faire.

Est-ce que la culture skate t’intéresse ?
Oui, je vais souvent au skatepark avec des potes pour les encourager. Si je vois le magazine Thrasher traîner chez eux, je le prends. Et je regarde presque toutes les vidéos de la chaîne YouTube de Thrasher.

Quelles vidéos as-tu regardé récemment ?
Euh, ça je ne peux pas vraiment te dire. Mais j’aime beaucoup regarder ça.

Pourquoi portes-tu ce pull ?
Principalement parce que je l’ai vu sur plein de skateurs pros. Je pense qu’il est vraiment cool, surtout grâce au logo. Je ne crois pas qu’il existe un autre sweat à capuche qui se démarque de cette façon. L'année passée, c'était encore mieux, parce qu’il n'y avait pas beaucoup de personnes qui l’avaient. Maintenant, c'est devenu beaucoup plus répandu.

Yves, 50 ans

1548760110014-666A9251

VICE : Yves, en tant que proprio d’un skateshop, j’imagine que tu skates ?
Yves : Oui, je skate depuis environ quarante ans.

Y a-t-il certaines marques de skateboard que tu préfères porter ?
Je porte peu de marques de skate au final, car j'ai les t-shirts et les pulls de ma boutique Ride All Day et pour moi, c'est bien assez. Je préfère faire de la pub pour mon magasin que pour d'autres marques. La seule chose importante pour skater, c’est d’avoir les bonnes pompes.

Que penses-tu des marques comme Thrasher, qui, de nos jours, sont également très portées par ceux qui ne skatent pas ?
Chacun fait ce qu’il veut. Je ne pense pas qu'il y ait vraiment des règles pour porter une marque ou non. Les pulls Thrasher, c’est hype. Je ne comprends pas vraiment pourquoi, mais c'est la vérité. Peut-être que certains vont se mettre au skate juste à cause de ça et s’immerger dans la culture skate.

La culture skate a beaucoup changé par rapport à avant ?
Le véritable noyau et l'esprit du skate ne disparaîtront jamais. C’est vrai qu’avant, les skateurs avaient l'habitude d'être plus punk et vraiment à l'opposé du mainstream. De nos jours, c'est beaucoup moins le cas. Par le passé, on avait plus de problèmes avec la police et tout le monde – y compris les filles – pensait que les skateurs étaient tous des losers. Maintenant, les filles trouvent soudainement les skateurs cools. Ça a vraiment changé.

Que penses-tu des marques comme Supreme qui ont évolué de marque de skate à marque de mode ?
C'est que du marketing et du business. Ce n'est plus une vraie marque de skate depuis qu'elle a été achetée par une grande entreprise. Avant, ce n'était qu'un skateshop à New York comme celui-ci, mais comme des stars ont commencé à la porter, tout a changé. C'est bon pour la reconnaissance du sport en soi, mais ça a quand même peu à voir avec l'essence même du skate.

Bill, 16 ans

1548760164641-666A9243

VICE : Salut Bill, est-ce que tu skates ?
Bill : Ouais mec, je skate depuis un an ou deux.

Tu suis un peu les marques de skate que tu portes ?
Pas vraiment au final.

Que penses-tu des gens qui portent du Thrasher mais qui ne font pas de skate ?
Je trouve qu'ils sont un peu des poseurs. Tu peux porter Thrasher uniquement si tu skates, sinon c’est bizarre.

Tu connais des gens comme ça ?
Oui, à l’école j’en vois pas mal.

Tu crois qu’à cause de ça, la culture skate va avoir plus de succès ?
Je crois bien, oui, il y aura plus de skateurs. Mais ça a des avantages et des inconvénients. Si tu veux skater, fais-le. Si tu ne veux pas, laisse cette culture à ceux qui la construisent.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.