Un homme veut détourner un avion parce qu'une actrice a refusé sa demande en mariage

Pas de happy ending pour lui : il est mort.

|
05 Mars 2019, 7:58am

L’avion de la compagnie Biman Bangladesh Airlines transportait 134 passagers et 14 membres de l’équipage de Dacca à Dubaï. Photo : Wikimedia

Le dimanche 24 février, quelques minutes après le décollage, un ressortissant bangladais a tenté de prendre d'assaut le cockpit du vol BG 147 de la compagnie Biman Bangladesh Airlines en direction de Dubaï et en provenance de Dacca, capitale du Bangladesh. La raison ? Quelque chose à voir avec une actrice de télévision qui l’aurait rejeté, ainsi que des problèmes avec son épouse et le Premier ministre du Bangladesh – c’est du moins ce qu’a affirmé le pirate de l'air, un homme âgé d'une vingtaine d'années qui s’est présenté sous le nom de « Mahadi ». Il aurait tiré des coups de feu et menacé de faire exploser l'avion.

Après avoir tenté d'intervenir, un membre de l'équipage de cabine s'est fait prendre en otage par Mahadi, qui était armé d'un pistolet. Sa demande était simple : il souhaitait parler à son épouse et au Premier ministre bangladais, Sheikh Hasina.

Le pilote a réussi à atterrir d'urgence à l'aéroport international Shah Amanat de Chittagong 40 minutes après le début du vol. L'armée du Bangladesh a fait une descente dans l'avion et a évacué en toute sécurité les 134 passagers et les 14 membres de l'équipage, avant de tirer sur Mahadi qui montrait des signes persistants d'agressivité. Il est décédé peu après son transfert à l'hôpital.

Bien que ses affirmations ne soient pas confirmées, des problèmes personnels seraient la raison principale de l’attaque. Naim Hassan, président de l'Autorité de l'aviation civile, a déclaré que l'homme était très probablement « déséquilibré mentalement » à en juger par ses actions. Reuters rapporte que le passager avait « des différends avec son épouse ».

Mais les informations partagées par Md. Mahbub Ali, ministre d’État de l’Aviation civile et du Tourisme, ont remis une couche de mystère. Alors qu'il était en duplex avec une chaîne de télévision, il a déclaré que le suspect avait exercé des représailles « après qu'une actrice de cinéma a refusé de l'épouser ».

Un comité composé de responsables des ministères de l'aviation civile et du tourisme est chargé d'enquêter sur l'incident.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.