Baston robotique

Les robots-sumos ne connaissent pas la pitié

Heureusement pour l'espèce humaine, ils ne pèsent pas plus de trois kilos.

par Motherboard Staff
21 Juin 2017, 7:00am

Tout est fini en un instant. Les servomoteurs crissent, les arêtes de métal balafrent le ring, l'une des boîtes noires tombe. Ainsi va la vie des robots-sumos : comme leurs homologues humains, ces petits combattants n'ont que quelques secondes pour vaincre.

Nous ne pouvons que trop vous conseiller de découvrir par vous-même la brutalité des combats de "sumobots" grâce à cette compilation d'éliminations. Des éjections sans pitié, des chutes ridicules, des ruses cruelles, des suicides et même une auto-éviscération apparemment fatale, tout y est et c'est incroyablement divertissant.

En plus d'être amusants, les sumobots ont des vertus éducatives. Le site du tournoi japonais FSI - All Japan Robot-Sumo assure qu'en construisant ces gladiateurs à roulettes, le public pourra acquérir les bases de la robotique, exprimer sa créativité et même se familiariser avec "les joies de l'ingénierie". Bon nombre d'écoles françaises et américaines ont l'air d'accord.

Il faut bien l'avouer, le sumo robotique est cool. Trop cool pour ne pas être pratiqué à l'international : on trouve des tournois aux Etats-Unis, en France, en Roumanie et en Pologne, en Lituanie… Chaque année, les gagnants des ligues nationales sont invités à montrer qu'ils sont les meilleurs de la planète à l'International Robot Sumo Tournament. En 2015, l'équipe turque a remporté la catégorie robots autonomes. Côté robots télécommandés, c'est le Japon qui a vaincu.

On vous laisse avec un petit bonus qui n'apparaît pas dans la vidéo : notre KO préféré.