Daniele « Decibel » Bellini, la star de Naples qui fait gueuler le San Paolo
italie

Daniele « Decibel » Bellini, la star de Naples qui fait gueuler le San Paolo

Depuis sept ans, ce Napolitain pur jus scande les noms des buteurs de son club, avec amour et passion.
24.1.17

Vous avez sûrement déjà vu la vidéo où il fait acclamer Gonzalo Higuain par tout le public du Napoli, lorsque, la saison dernière, la star argentine, partie à la Juventus Turin lors du mercato, a battu le record de buts marqués en une saison de Serie A (36).

Au micro, c'est Daniele « Decibel » Bellini et à Naples, tout le monde le connaît. Depuis 7 ans, il ambiance le San Paolo avec ses envolées lyriques dès qu'un joueur marque un but. On pourrait vous citer ses performances lors des réalisations d'Ezquiel Lavezzi d'Edinson Cavani ou encore du capitaine Marek Hamsik. À chaque fois, c'est la même chose : Daniele crie le prénom du joueur et le stade scande son nom, plusieurs fois. Et à chaque fois, les mêmes émotions, les mêmes frissons et cet amour fou de Naples qui émane du speaker.

Publicité

On a rencontré le trentenaire dans le nord de Naples, encore derrière un micro, mais cette fois dans les locaux de la radio où il bosse en parallèle.

Daniele encourage Gonzalo Higuain avant un match, à l'époque ou le buteur argentin évoluait sous les couleurs de Naples.

VICE : Vous êtes fan du Napoli depuis toujours ?
Daniel Bellini : Bien sûr ! Je suis né et j'ai grandi ici. Tu sais chez nous, l'amour du maillot c'est comme une religion. Quand j'étais gamin, c'était la grande époque des années 1980 avec des mecs comme Maradona, Careca ou Alemão, on avait la meilleure équipe du pays, presque même d'Europe ! Avec mes potes, on ratait aucun match. Même mes parents étaient accros, moins que moi mais quand même.

Vous vous souvenez de votre première fois au stade ?
Je m'en souviendrais toujours, je devais avoir dans les 16-17 ans. Tu sais, ma mère c'est une Napolitaine, elle est très protectrice. J'ai mis du temps à la convaincre que tout irais bien si j'allais au stade, que c'est pas dangereux, etc. Mais au bout d'un moment, elle pouvait plus me retenir. À force de voir les matches à la télé, j'avais qu'une envie, c'était entrer dans l'enceinte et voir ça de mes propres yeux !

« Le Napoli c'est l'histoire de ma vie, tout Napolitain te dira la même chose que moi »

Quel est votre meilleur souvenir de match ?
Hum, y'en a beaucoup. Et puis à chaque fois c'est différent. Généralement, tous les matchs de Champions League c'est exceptionnel. Mais le mieux c'était le Napoli-Dortmund de 2013 ! On était sous la flotte pendant tout le match, jusqu'à la 80e, on mène au score, les Allemands chauffaient, chauffaient, y'avait une pression de dingue ! J'avais pas vu une ambiance comme ça dans les tribunes depuis longtemps. Sinon forcément, tous les derbys contre la Juve, ça part souvent en concours de chants et de fumigène. C'est un peu l'équivalent du PSG-OM chez vous. Alors imagine si un jour on cumule un match de Champions League, en plus contre la Juve, j'ai hâte de voir ça.

Comment avez-vous été amené à devenir le speaker officiel du club ?
Il y a sept ans, je bossais sur une petite radio locale, parce qu'à la base je suis animateur radio, encore aujourd'hui d'ailleurs, et un mec du club m'a contacté pour faire un remplacement, juste pour un match à la base. Ça a bien accroché avec le public, avec les joueurs, ils m'ont rappelé et j'ai pas bougé.

Publicité

Vous en tirez une fierté ?
Bien sûr, c'est plus qu'un rêve ! Comme je te disais, le Napoli c'est l'histoire de ma vie, tout Napolitain te dira la même chose que moi ! Jamais j'aurais imaginé un jour fouler la pelouse du San Paolo, connaître les joueurs de l'équipe par leur prénom, être reconnu par les supporters quand je marche dans la rue.

Justement, comment ça se passe avec les supporters ?
Extrêmement bien. Ils sont géniaux, tous les jours je reçois quasiment 400 messages ! Bon après, la plupart des messages que je reçois c'est pour savoir si je peux leur avoir un autographe de tel joueur, le numéro de téléphone d'un autre, etc. Quand je marche dans la rue, les gens me reconnaissent, on fait des selfies, on rigole, on parie sur le résultat du prochain match. Surtout, depuis la vidéo avec Gonzalo Higuain, je reçois plein de messages de l'étranger, pas mal de France d'ailleurs !

Cette vidéo est dingue, vous hurlez comme un malade. Vous préparez votre voix avant un match ?
Ouais, j'ai pas le choix, j'ai même pris un coach au début. Deux-trois jours avant un match, j'évite de trop sortir, de parler, j'ai toujours une écharpe autour du cou. Dès que je sens que j'ai un peu la gorge irritée, hop une pastille. Dans mon boulot, la moindre toux peut être un grave problème, faut que je me préserve !

Vous pourriez faire ce boulot pour un autre club ?
Pour rien au monde ! Surtout pas pour la Juve ! Bon après si c'est la Squadra qui m'appelle, j'y réfléchirais à deux fois. Mais je compte bien rester ici pour un bon bout de temps.