FYI.

This story is over 5 years old.

Design

Jamais vous n'auriez imaginé devoir vous méfier d'une lampe

Les artistes Kyle McDonald et Brian House ne veulent que votre bien.
30.11.15

Si La Roche-Bobois et George Orwelll collaboraient sur un projet de luminaire, ils concevraient probablement Conversnitch (Conver pour conversation, snitch pour balance). L'appareil conçu par les artistes Kyle McDonald et Brian House pour moins de 70€, se dissimule dans une lampe et enregistre les conversations alentour pour ensuite les tweeter. Un objet qui ferait aujourd'hui fureur au sein de la classe politique française.

Conversnitch est composé d'un système Rapberry Pi, d'un microphone et d'une LED qui peuvent être vissés à n'importe quel culot d'ampoule. À l'aide du réseau wifi le plus proche, l'appareil transmet les enregistrements à la plateforme d'Amazon, Mechanical Turk, où des ouvriers sous-payés transcrivent les conversations sur le compte Twitter de la lampe, @conversnitch.

Publicité

Brian House espère que sa création fera réfléchir : « Quel sens y a t-il à installer une de ces lampes dans une bibliothèque publique, un square, la chambre d'un particulier ? Quel genre de relation de pouvoir s'instaure alors ? »

L'aspect le plus inquiétant de cette invention ne réside pas dans ses propriétés techniques, mais plutôt dans sa simplicité et son coût minime. Ce système d'espionnage home-made pourrait aisément être assemblé par un conjoint suspicieux, un collègue sadique ou bien un journaliste. Il préfigure peut-être la société de surveillance globalisée que la démocratisation des techniques rend aujourd'hui possible. Les services de renseignements ne seront bientôt plus les seuls à vous écouter.

merci WIRED

@zachsokol