FYI.

This story is over 5 years old.

Je suis allé dans un spa à vin japonais

Pendant mon dernier voyage au Japon, j’ai ramené ma copine à l’Hakone Kowakien Yunessun, une station familiale située à deux heures de Tokyo où il est possible de se baigner dans une piscine de thé, de vin, de café ou de saké. J'en suis reparti plus...
26.3.15
Photo by Chris Maggio

Tokyo donne parfois l'impression d'être une sorte de capitale mondiale du divertissement, où l'ennui n'est même plus une option. Rares sont les villes où il est à la fois possible de voir des hommes d'affaires perdre l'équivalent d'un PIB dans des machines à sous, de choyer son animal virtuel ou de se rendre dans un café pourcâliner de parfaites inconnues. Mais malgré ces possibilités infinies, on ne parle pas assez de cette singularité qui caractérise la culture japonaise : un code silencieux qui impose aux Japonais de ne se détendre qu'avant et après leurs obligations quotidiennes.

Publicité

C'est d'ailleurs cette mentalité qui a entraîné la prolifération de ces échappatoires collectives, aujourd'hui bien plus répandues au Japon qu'aux États-Unis. Lesonsen (sources chaudes) font partie des activités que les Japonais pratiquent le plus fréquemment. Avec plus de 25 000 sources d'eau chaude dans le pays, les zones géothermiques du Japon permettent d'alimenter 3 000 stations thermales. Les onsentraditionnels ressemblent à des piscines peu profondes dans lesquelles hommes et femmes se réunissent pour se baigner nus et récupérer de leur train-train quotidien. Lesonsen proposent des bains variés avec des jets, des cascades et des courants d'électricité à très faible intensité qui confèrent à ces eaux tièdes des vertus rajeunissantes.

Pendant mon dernier voyage au Japon, j'ai ramené ma copine à l'Hakone Kowakien Yunessun, une station familiale située à deux heures de Tokyo où il est possible de se baigner dans une piscine de thé, de vin, de café ou de saké.

Elena dans une piscine géante de thé vert.

Comme dans n'importe quel , les tatouages (apparents ou non) sont strictement interdis dans la station de Yunessun. J'ai vu beaucoup de bandages recouvrant des biceps, des chevilles, et aussi le bas du dos des femmes. Si vous venez à Yunessun et que vous avez beaucoup de tatouages à dissimuler, vous serez contraint d'acheter un tee-shirt blanc en Lycra à porter toute la journée.

Même si la plupart des traditionnels autorisent la nudité dans les sources non mixtes, il est interdit de se rendre complètement nu à Yunessun, afin que les deux sexes puissent barboter en parfaite harmonie. La plupart des adultes louent des ponchos déteints qu'ils portent une fois sortis de l'eau. Toute cette uniformité m'a donné l'impression d'être dans une sorte de lieu de culte aquatique.

Alors qu'on se promenait dans la section « Yutopia » du parc, on a traversé la « Mer Égée de Dieu, » une gigantesque piscine entourée de mosaïques représentant les divinités marines de la mythologie grecque. Juste au-dessus de cet océan contrefait se trouvait « la Montagne du Rodéo, » un immense rocher artificiel avec un toboggan entraînant les visiteurs dans un lac de thé vert. À l'intérieur de cette structure creuse, on pouvait voir une petite grotte sombre dans laquelle des couples d'ados japonais trempaient leurs pieds dans l'eau et se câlinaient tout en prenant des selfies.

À « Yutopia, » il y avait des bains bouillonnant remplis de liquides traditionnels et tous étaient considérés comme étant « bons pour la peau.» Mis à part la présence de café et de saké dans ces bains, c'est visiblement dans la piscine de vin de Yunessun qu'il faut se baigner pour vivre une expérience de relaxation suprême.

Surplombant un bassin d'eau trouble violette, une bouteille géante de merlot crachait du vin dilué dans une piscine de la taille et de la profondeur d'un monospace. Alors qu'on s'apprêtait à se baigner dans ce mélange de chlore et de raisin infusé, j'ai aperçu un jeune garçon qui portait une immense bouteille en plastique qui ressemblait à un énorme bidon de lessive. Il s'est mis à verser du vin rouge sur tous les baigneurs qui se trouvaient dans la piscine, dont un nourrisson. La mère de l'enfant a recouvert ses yeux, au moment où un jet de vin éclaboussait sa bouche grande ouverte. On s'est tous mis à lécher l'alcool bon marché qui coulait sur nos visages, en dépit des avertissements du garçon.

Pour finir cette journée au spa, on s'est rendu dans une source chaude plus traditionnelle. Au moment où on se dirigeait vers la piscine, on a surpris une jeune fille en train de se frotter frénétiquement au corps de son compagnon, un adolescent trapu vêtu d'un tee-shirt synthétique.

On a patiemment attendu qu'ils aient fini, avant de nous plonger dans l'eau chaude pour décompresser après une longue journée de relaxation. Comme tous les couples qui nous précédaient, nous nous sommes contemplés dans une mare de silence.