Des poissons tout bourrés

Au Japon, une cérémonie traditionnelle pousse des femmes trentenaires à gaver d'alcool des carpes innocentes.

|
18 Janvier 2017, 4:45am

Quand les gens sont effrayés, il en résulte souvent des comportements illogiques – du genre, porter une amulette pour éloigner le Diable, croiser les doigts ou encore élire Laurent Wauquiez. Mais aucune de ces traditions n'arrive à la cheville d'une cérémonie annuelle se tenant dans la ville de Tonami, au Japon – cérémonie qui provoque l'ire des défenseurs des animaux. En effet, au cours de cet événement, des femmes forcent des poissons à boire un délicieux alcool de riz pour repousser les mauvais esprits.

Tonami est surtout connue pour ses montgolfières et son festival annuel de tulipes. Néanmoins, quand il n'y a pas de montgolfières dans le coin ou de jardinage à faire, les femmes trentenaires de la ville passent leur temps à filer de l'alcool à des poissons qui n'ont rien demandé.

La cérémonie est devenue célèbre à travers tout le pays à la suite de la diffusion d'une émission sur la chaîne Asahi TV, comme le rapporte RocketNEws24. Le soi-disant exorcisme pratiqué avec ces carpes est censé purger les habitants des mauvais esprits pouvant les « contaminer ». Pour certains Japonais superstitieux, la malchance atteint son paroxysme à l'âge de 33 ans pour les femmes et de 42 ans pour les hommes. Alors, lorsqu'ils approchent ces âges fatidiques, ces mêmes Japonais prennent bien souvent part à cette cérémonie à visée apotropaïque.

La cérémonie implique de capturer une carpe pour lui faire boire de l'alcool de riz avant de la relâcher dans la rivière. Les hommes tiennent fermement la carpe entre leurs mains – car celle-ci se débat fort logiquement – lui ouvrent la bouche puis l'inclinent vers l'arrière. Une fois ces étapes accomplies, les femmes versent l'alcool de riz – aussi connu sous le nom de nihonshu – dans la bouche de l'animal. Ne reste plus qu'à espérer que, comme Nemo, le poisson bourré parvienne à retrouver son domicile.

L'extrait télévisé n'a pas manqué de provoquer l'indignation sur Twitter. « Est-ce vraiment nécessaire ? », s'est demandé un utilisateur du réseau social. « Ça s'apparente clairement à de la maltraitance envers les animaux », a déclaré un autre. « Ils ne devraient plus faire ça aujourd'hui », a avancé un troisième téléspectateur. Cependant, est-il vraiment indigne de donner de l'alcool à une chaste carpe afin qu'elle puisse connaître les joies de l'ivresse ?

PHOTO DE THAIS RAMOS VARELA VIA STOCKSY

« Si le dosage est suffisant, cette cérémonie provoque la même ivresse que chez les êtres humains », fait remarquer le docteur Steve Simpson, de l'université d'Exeter. Il poursuit et évoque une étude qui montre qu'un poisson évoluant dans de l'alcool dilué peut en tirer profit. « Le poisson nage plus vite, est beaucoup moins peureux et hésitant et est plus audacieux, avance M. Simpson. Il adopte une position de leader. » Les poissons sobres sont quant à eux plus enclins à suivre ces poissons téméraires. « Malheureusement, comme pour les êtres humains, une exposition continue conduit à des comportements immatures », prévient le docteur.

Je ne suis pas là pour pointer du doigt certaines pratiques, mais il semblerait que dans le cas présent les poissons soient contraints d'avaler l'alcool – ils ne se contentent pas d'évoluer dans un aquarium contenant le précieux liquide. Alors, dans l'intérêt de l'impartialité journalistique et de l'intégrité corporelle des poissons, j'ai demandé à un second expert si l'alcool avait oui ou non un véritable effet sur nos poissons rouges.

« Quand j'étais petit, à chaque fois que l'un de mes poissons rouges tournait de l'oeil, je versais un peu de whisky dans l'aquarium », m'a avoué le professeur Callum Roberts, de l'université de York. « Ça marchait plutôt bien. Je reste persuadé que certains ont vécu plus longtemps grâce à ça. »

Et le professeur Roberts d'ajouter : « Dans le cadre de certaines expérimentations, des poissons ont reçu des amphétamines ou des opiacés comme la cocaïne. Eux aussi ont appris ce qu'était être défoncé. »

Cela dit, pas sûr que filer des shots à votre poisson soit une idée géniale compte tenu de la façon dont les êtres humains réagissent à une telle cérémonie.