Publicité
Culture

Contrôlez par la pensée un bol de liquide fluorescent

"Solaris" se sert des ondes de votre cerveau pour donner vie à une sorte de Flubber.

par Beckett Mufson
15 Juillet 2015, 5:00am
Images via

C'est à peu près la cinquantième fois qu'on vous parle de :vtol:, c'est devenu notre chouchou dans les bureaux de The Creators Project et qui pourrait nous en vouloir d'aimer un mec qui à créer un instrument de musique qui lit les tatouages comme des partitions, un nez qui sent la pollution dans les rues de New York ou encore des enceintes qui défient la gravité. Personne. :vtol: est au dessus nous tous. :vtol: est le Géo Trouvetou du monde moderne. Longue vie à :vtol: .

Aujourd'hui si il revient dans nos pages c'est pour son récent projet en partenariat avec la scientifique-artiste Julia Borovaya, le spécialiste en robotique Edward Rakhmanov et le professeur en neurophysiologie Alexander Kaplan. Et lorsqu'on réunie autant de matière grise dans un salle et qu'on secoue comme il faut, il en ressort un projet fou d'un liquide verdâtre contrôlé par votre cerveau. 

Oui, ça à l'air fou comme ça, mais rassurez-vous, ça l'est. Comme un Robin Williams encore vivant, :vtol: s'est créé son propre Flubber. Et puisque personne n'aime voir son laboratoire entièrement détruit, cette fois-ci, c'est vous qui gérez ses faits et gestes avec vos pensées. 

Solaris, le nom du projet, est une référence au film de science fiction où une planète alien prend vie en fonction des émotions des astronautes qui la découvrent. Habile puisque ici les participants se retrouve branchés à une bassine qui reçoit les ondes produites par leurs cerveaux – via un casque nommé Emotic Epoc – et font réagir la surface de cet effrayant liquide. 

L'astuce ici, c'est un aimant qui se promène sur des rails motorisés situés sous la bassine au gré des décisions que vous prenez dans votre tête. L'action de l'aimant influence le mouvement du liquide lui même chargé de millier de micro-aimants presque invisibles contenus dans cette solution verte. À en croire la description du projet, avec un peu de pratique il devient relativement facile de controller l'ensemble. "L'objet copie l'organisation de vos pensées et en crée un echoe à la surface." explique :vtol: avant d'ajouter que "L'objet devient partie intégrante du participant." Flippant.  

Retrouvez ci-dessous quelques images de Solaris en action issues du développement du projet ainsi que quelques explications techniques.

On ne saurait trop vous conseiller de faire un tour sur le site de :vtol: .