Sports

Avec Monchi, la Roma entre dans une nouvelle ère

Le meilleur recruteur du monde à signé chez les Giallorossi pour quatre ans. Tous les amoureux de la Louve s'attendent à des lendemains heureux.
25.4.17

Certains supporters du Paris Saint-Germain doivent être déçus tant ils rêvaient que Monchi rejoigne Unai Emery pour permettre au PSG de passer un cap, aussi bien dans les résultats sportifs que dans le recrutement de joueurs bankable sur le terrain et lors du mercato.

Mais il n'en sera rien car l'ancien directeur sportif du FC Séville, qui a quitté le club andalou à la fin du mois de mars s'est engagé avec l'AS Rome pour quatre ans. Unai Emery le rejoindra-t-il en Italie ? On n'en sait rien pour le moment, mais on est en droit de se poser la question, tant le lien qui unit les deux hommes semble fort. « La Roma a un projet excitant et il me tarde de donner du plaisir aux supporters, à l'équipe et à l'encadrement de cette équipe historique pour de nombreuses années », a sobrement déclaré Monchi pour annoncer son arrivée. L'Espagnol remplace Frederic Massara, qui avait lui même remplacé Walter Sabatini.

Publicité

Pour la Roma, ce recrutement pourrait signifier des lendemains heureux, plein d'espoirs. Au cours des 17 ans passées à Séville, Monchi, également connu sous le nom de Ramon Rodriguez Verdejo, s'est imposé comme un des tous meilleurs directeurs sportifs de la planète foot, si ce n'est le meilleur. Son carnet d'adresses est bien fourni, et le marché des joueurs méconnus et à fort potentiel à la revente a peu de secret pour lui.« Comme nous n´avons pas les moyens financiers de recruter Iniesta, Ronaldo ou Messi, nous devons avoir une politique sportive solide pour gagner des titres, expliquait Monchi à Eurosport en août 2015. C'est-à-dire, bien acheter et bien vendre pour pouvoir aborder le marché des transferts avec force. Donc, on cherche des joueurs, je dirais "à moitié connus", pour que ces derniers explosent à Séville.»

Il a été l'acteur majeur de la croissance de Séville et ses choix ont se sont avérés payants lors des reventes.

Image Underground football.

L'AS Roma va donc profiter de cette expertise en matière de détection et de transfert, tout en étant performant sportivement. De titres et des caisses bien remplies – 270 millions d'euros de gains selon Underground football – que demande le peuple ? On comprend dès lors l'excitation des tifosi de la Louve.

« Je ne pourrais pas être plus heureux étant donné que Monchi est considéré comme l'un des esprits les plus brillants dans le monde du football », a affirmé le président de la Roma James Pallotta. De son côté, Monchi a indiqué que l'AS Roma est « un projet excitant » et qu'il était « impatient de servir les supporters, le staff et les joueurs dans ce club iconique et pour de longues années ».

Un « club iconique » certes, mais qui rêve de connaître le même succès que le FC Séville.