Life

Pourquoi suis-je jaloux de cette autre personne dont mon partenaire est proche ?

Voici ce qu'il faut faire si vous vous méfiez d'un ex trop sympa, d'un colocataire trop tactile ou d'un collègue trop envahissant.
Katie Way
Brooklyn, US
9.8.21
jalousie couple
Montage : VICE Staff | Image : Getty 

Certaines des disputes les plus difficiles, les plus stupides et les plus épuisantes dans une relation impliquent souvent des personnes qui n’ont probablement aucune idée qu’elles sont source de malaise : le ou la meilleur(e) ami(e) avec qui il ne s’est soi-disant jamais rien passé ; le ou la colocataire qui est super tactile ; le ou la collègue de travail qui envoie un flot sans fin de mèmes et de blagues en dehors des heures de bureau ; l'ex de longue date qui est en fait « une personne vraiment cool ». Mettons les choses au clair : le fait de vous disputer avec votre partenaire parce qu'il a une vie en dehors de votre couple est un signe que vous n'avez pas la maturité nécessaire pour être dans une relation, point final. Mais lorsque le problème se limite à une personne en particulier, les choses se compliquent, surtout si vous n'arrivez pas à savoir si c'est votre jalousie qui est en cause ou s'il y a vraiment un problème.

Publicité

La bonne nouvelle est que la jalousie est le grand classique des problèmes de couple, selon la thérapeute et experte en relations amoureuses Rachel Sussman. « C’est la nature humaine – survivre, se protéger et protéger sa famille. Nous avons tendance à penser que quelqu'un pourrait mettre en danger notre relation et cela nous provoque une sorte d'anxiété, une peur de perdre l'être aimé », explique-t-elle.

Mais même s'il est normal de ressentir de la jalousie, cela ne veut pas dire qu'elle doit accaparer toutes vos pensées ou teinter toute interaction avec la personne que vous fréquentez. Si vous ne savez pas si vous devez lui parler de cette certaine relation qui vous met mal à l'aise – ou si vous en avez assez des formules qui ne font que semer la confusion et le ressentiment – respirez profondément, prenez le temps de visualiser pourquoi vous voulez lui parler de « cette personne » et trouvez un moyen d'avoir une conversation productive.

Réfléchissez avant d’en parler à votre partenaire

Si vous êtes jaloux du temps que votre partenaire passe avec une autre personne, que cette jalousie s'accroît avec le temps ou qu'elle vous cause un malaise constant, il s'agit d'un problème qui doit être traité, mais pas nécessairement d'un problème dont vous devez parler ensemble tout de suite. Selon les experts, vous devez plutôt faire une introspection sur vos relations passées et déterminer si ce type de jalousie est récurrent. De cette manière, vous pouvez déterminer si vos sentiments constituent un problème personnel sur lequel vous souhaitez travailler et en avertir votre partenaire, ou si vous devez en fait discuter ensemble de la manière dont il peut changer d'attitude vis-à-vis de cette autre relation.

Si vous remarquez que certaines limites sont franchies, il est temps d'en parler ensemble

QuaVaundra Perry, psychologue spécialisée dans la détresse relationnelle, affirme que deux signes importants doivent vous inciter à parler à l'autre personne. « Si votre partenaire ne vous invite jamais à sortir avec eux, c'est inquiétant. Si c'est juste un truc platonique, il ou elle devrait au moins vous proposer et vous laisser la possibilité de refuser, explique Perry. L'autre signe est le soutien émotionnel que vous vous apportez mutuellement. » Si vous constatez que votre partenaire se tourne vers cette autre personne pour se décharger de ses émotions, en particulier celles qui touchent à votre relation, alors il vaut la peine d'engager une conversation (franche, mais pas accusatrice).

Publicité

Enfin, la façon dont votre partenaire et cette autre personne communiquent a également son importance. Se téléphonent-ils souvent en état d'ébriété ? Restent-ils sur FaceTime jusqu'à 2 heures du matin ? Parlent-ils beaucoup de leur vie privée ? Ce sont des limites que votre partenaire devrait savoir ne pas franchir, mais c'est peut-être à vous de les imposer, surtout si cette amitié est antérieure à votre relation.

Si vous vous sentez peu sûr de vous ou si la relation n'en est qu'à ses débuts, c'est peut-être vous, le problème

Selon les experts, certains signes peuvent montrer que la jalousie que vous ressentez est « votre problème ». Si vous êtes obsédé par l'ex de la personne avec qui vous êtes, surtout si cet ex ne fait pas vraiment partie de sa vie actuelle (ils s'envoient peut-être des messages occasionnels ou ne se voient qu’en soirée avec des amis communs), vous créez peut-être ce que Sussman appelle une « jalousie fantasmée » et vous vous inquiétez d'une menace inexistante.

Sussman recommande de vous poser quelques questions pour comprendre ce qui, chez l'autre personne, vous fait sentir si peu sûr de vous. « Votre apparence ou le stade où vous en êtes dans votre carrière vous met-il mal à l'aise ? Y a-t-il quelque chose en vous qui vous fait perdre confiance ? Pourquoi mettez-vous cette autre personne sur un piédestal ? »

Publicité

Selon Perry, le timing est un autre facteur important : si vous débutez une nouvelle relation, il se peut que vous ayez du mal à vous débarrasser de votre bagage émotionnel, ou que vous ayez encore besoin de vous familiariser avec la personnalité de votre nouveau partenaire. « Souvent, quand ce genre de problème apparaît au début d'une relation, cela veut dire que vous avez un problème à régler de votre côté, dit Perry. Mais si ça arrive alors que vous sortez ensemble depuis un moment, et que vous avez eu le temps de réfléchir et peut-être d'obtenir des conseils d'amis, alors c'est sans doute un problème extérieur. Tout n’est pas noir ou blanc, mais c'est un peu la tendance. »

Préparez le terrain 

Même si vous avez réfléchi et décidé que la jalousie que vous ressentez est liée à vos propres insécurités plutôt qu'au comportement de votre partenaire, il peut être utile de lui faire part de vos sentiments et de lui expliquer que vous travaillez dessus. Si la relation est solide et qu'il y a un bon lien émotionnel, il n'y a pas de problème à dire : « Il se peut que je te pose de temps en temps des questions que tu trouveras ennuyeuses, mais c'est seulement parce que c'est quelque chose sur lequel je travaille », explique Perry. Elle recommande également de parler à des amis ou à un thérapeute des problèmes de jalousie persistants, surtout s'ils sont liés à des épisodes d'infidélité dans des relations antérieures – de cette façon, vous éviterez de faire peser tout le poids de ces émotions sur la relation.

Publicité

Si vous décidez que vous devez discuter de cette amitié spécifique qui vous dérange, le moment et l'approche sont cruciaux. Sussman recommande de choisir une date à l'avance. « Lorsque j'ai besoin de parler de quelque chose à mon mari, je le note sur mon agenda comme s'il s'agissait d'une réunion d'affaires », explique-t-elle. Le ton est également important. Attaquer l'autre personne n'est pas une bonne façon d'avoir une conversation productive. Le fait d'évoquer des incidents précis aidera l'autre personne à comprendre ce qui vous dérange.

Si votre partenaire est dédaigneux ou sur la défensive, faites confiance à votre instinct

Même si vous parvenez à parler de votre jalousie aussi clairement et calmement que possible, l'autre personne peut être contrariée ou offensée – peut-être parce qu'elle a l'impression que vous ne lui faites pas confiance, ou parce qu'elle est gênée de ne pas s'en être rendu compte. Ces réactions « négatives » sont normales et méritent d'être évoquées. Préparez-vous à ce que le sujet ne soit pas résolu en une seule discussion.

En revanche, les insultes, les tons désobligeants et les attitudes défensives sont un signe d'alerte. Si votre partenaire s’énerve ou rejette la faute sur vous, Sussman recommande fortement de s'éloigner au plus vite et de reconsidérer sérieusement votre relation avec cette personne.

Dans le meilleur des cas, vous aurez une nouvelle amitié à cultiver

Espérons toutefois que la personne avec qui vous êtes ne vous traitera pas de « paranoïaque » parce que vous vous inquiétez d’une amitié qu’elle entretient. Elle doit reconnaître votre point de vue et expliquer ses raisons, en essayant avec vous de trouver une solution positive pour les deux parties. « Même si elle n'est pas d'accord avec ce que vous dites, elle doit vous écouter et reconnaître la validité de vos sentiments », explique Perry.

Si votre partenaire affirme catégoriquement qu'il ne se passe rien et qu'il est prêt à modifier tout comportement qui dépasse les limites, c'est formidable, mais cela ne suffira peut-être pas à calmer votre imagination débordante. Heureusement, il existe une autre solution, assez simple : passez du temps avec votre partenaire et la personne qui est à l’origine de votre inquiétude. S'ils ont de bonnes intentions, ils seront heureux de vous intégrer à leurs activités. Bien sûr, vous n'avez pas besoin de devenir instantanément amis, mais observer la façon dont votre partenaire et son ami(e) se comportent tout en établissant une certaine relation entre vous trois contribuera grandement à atténuer votre anxiété.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.