vice les nouvelles habitudes de confinement mises en scene ines vansteenkiste-muylle et eveline briande gekke lockdowngewoontes
Société

Les nouvelles habitudes de confinement mises en scène

« J’ai dû acheter plein de matos pour ce shooting, donc je me suis retrouvée dans cette frénésie des supermarchés. À un moment donné, mon couloir était rempli de 20 boîtes de bananes et de 40 paquets de papier toilette. »
25.11.20

En plus d’avoir provoqué bon nombre de faillites et de divorces, le coronavirus a aussi inspiré pas mal de créatif·ves. La styliste Eveline Briand et la photographe Ines Vansteenkiste-Muylle ont puisé dans cette nouvelle normalité, mais au lieu de se tourner sur leur petit monde perso, elles se sont focalisées sur les absurdes nouvelles habitudes de notre société.

La série photo d'Inès et Eveline est à la fois étrange et universelle : des personnes âgées qui bafouent les règles du confinement, des randonneur·ses, des cyclistes, des gens en roller ou des apprenti·es pâtissier·es.

Publicité

« Cette série photo est un reflet de nous-mêmes : comment on aborde la vie pendant le confinement, comment on lutte pour le traverser, mais aussi comment, dans une période aussi imprévisible, on pense et on se comporte tou·tes de la même façon. », dit Eveline.

Eveline et Inès se connaissaient déjà. L'été dernier, elles avaient travaillé ensemble pour la première fois, après s'être parlées sur Instagram : « Quand Eveline m'a parlé de ce projet, j'ai tout de suite pensé qu'il serait intéressant de faire ça ensemble, affirme Inès. J’ai aussi adopté de nouvelles habitudes pendant le confinement ; du genre, me mettre au vélo. Je n’avais encore jamais remplacé une chaîne de vélo avant le lockdown, et maintenant j’ai carrément un short de cycliste. Pour le shooting j’ai dû rouler sur un tandem avec Joe, notre assistant, mais un vélo c’est déjà très bien. »

« Pendant le premier confinement, tout le monde voulait être la meilleure version de soi-même, moi y compris, mais j’ai dû acheter plein de matos pour ce shooting, donc je me suis retrouvée dans cette frénésie des supermarchés, » poursuit Eveline. « À un moment donné, mon couloir était rempli de 20 boîtes de bananes et de 40 paquets de papier toilette. Du coup, maintenant, on n’a plus à se soucier de ça ; heureusement. »

naamloos-0001-5-Editr.jpg

Photos par Inès Vansteenkiste-Muylle, concept et stylisme par Eveline Briand

naamloos-0002-3-Editr.jpg
naamloos-0002-9-Editr.jpg
naamloos-0003-4-Edit-2r.jpg
naamloos-0005-4-Editr.jpg
naamloos-0007-3-Editr.jpg
naamloos-0012-2-Editr.jpg
naamloos-0019-Editr.jpg

Vous trouverez d'autres photos de cette série et d'autres travaux sur les pages Instagram d'Eveline et Ines.

Découvrez d'autres photographes belges mis·es à l'honneur sur VICE en cliquant ici. Vous êtes vous-même photographe et vous avez une série percutante ? Envoyez-nous un mail à beinfo@vice.com

VICE Belgique est sur Instagram et Facebook. VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.