FYI.

This story is over 5 years old.

Vice Blog

HOLY SHIT NOUS A FAIT UNE TAPE

7.1.11

Holy Shit est un groupe qui a compté dans ses rangs Ariel Pink, John Maus et deux mecs de Girls, mais pour une raison mystérieuse, personne ne s'est jamais soucié d'écouter leurs albums. La situation va peut être changer maintenant que quelqu'un a enfin accordé aux berceuses psychédéliques de Matt Fishbeck une grosse sortie qu'elles méritaient (l'album Stranded at Two Harbours est un classique du gouffre trop méconnu). Afin de célébrer ça avec un peu d'avance, Matt Fishbeck nous a fait notre première mixtape de l'année, et on ne pouvait pas mieux commencer. J'ai discuté avec lui sur Gchat aussi, et j'ai dû réécrire l'intégralité des lignes qui suivent parce qu'il écrivait exclusivement EN MAJUSCULES. C'est un signe de génie, EN TOUT CAS C'EST CE QUE MA MÈRE A TOUJOURS DIT.

Vice : Maintenant que vous avez recommencé à faire des concerts, qui fait partie du groupe ?

Publicité

Matt Fishbeck : Moi, Jimmy Abrams et Jean Paul à la guitare, Ben Brown au synthé, Andy Jordan à la basse, et notre batteur vient de partir parce que sa copine préférait sortir avec un type qui fait juste « de la sculpture » plutôt qu'un « type qui joue dans un groupe et qui fait de la sculpture ». C'est une légère différence, mais elle a son importance. Et maintenant, il faut qu'on trouve un nouveau batteur.

Ça fait peu de temps que vous jouez tous en live, avant il s'agissait juste d'un projet d'enregistrement ?

Exactement. J'ai toujours enregistré, même si la structure du groupe a pas mal changé ces dernières années. Avant, je donnais des concerts tout seul, ou avec deux potes recrutés à la dernière minute. Il y a environ un an, j'ai décidé d'être plus sérieux vis-à-vis des chansons et du projet. Je me suis dit qu'ils méritaient bien ça. Un groupe a fini par se mettre en place et ça marche plutôt bien - chaque membre est parfait, à sa façon.

Ça a l'air harmonieux. Qu'est-ce que tu fais d'autre, Matt ? Tu as un autre travail, tu écris, tu fais la cuisine ?

Je suis un très mauvais cuisinier, mais j'écris un peu en fait. La plupart de mes textes ne quittent jamais mes bureaux, mais c'est surtout des essais et des poèmes. Mon « vrai » travail est un travail du soir - je suis gondolier sur le lac Merritt, à Oakland.

Ah. Gondolier.

Oui, c'est assez dur physiquement, mais c'est génial. Et c'est réel. Enfin aussi réel que ça puisse l'être, sachant que je ne travaille pas à Venise. Quand j'ai dit à mon amie Rachel que j'avais eu le job, elle m'a répondu : « Fishbeck, tu es le seul mec que je connaisse à avoir accepté un boulot parce qu'il correspondait à son goût pour les fringues ».

Publicité

Tu portes des fringues rayées ?

Exactement. Et j'ai accepté pour le chapeau, surtout.

Ta clientèle est exclusivement composée de couples, j'imagine.

En gros, oui, sauf quand il y a une fête qui célèbre l'amour, comme un mariage. Je vois beaucoup de demandes en mariage et quelques petites friponneries, mais mon travail consiste à ignorer ce genre de choses. Je deviens invisible si j'en ai l'obligation.

C'est le code sacré du gondolier ?

Ça en fait partie, oui. Vu que c'est Oakland, il y a beaucoup de couples de lesbiennes. La plupart du temps, je vois des hétéros, et je ne suis tombé qu'une fois sur un couple gay. C'est aussi la seule fois où j'ai eu un pourboire de $100.

Sympa.

J'ai un salaire embarrassant, mais je fais la majorité de mon blé avec les pourboires. Je dois chanter pour manger.

Tu dois chanter ?

Je fais tout, je rame, je chante, je raconte l'histoire de la République de Venise, je réponds à toutes les questions stupides qu'on me pose sur le lac et sur les bâtiments alentours, je débouche les bouteilles, tout ce que tu veux. Et ça sans une goutte de sueur, parce que je n'ai pas le droit.

Si jamais je viens à Oakland, je saurai quoi faire.

Viens. Ça a l'air naze, mais je t'assure que c'est plutôt joli.

J'adore les bateaux et les lacs.

Moi aussi, je suis dingue de l'eau. Et du soleil. Je deviens fou quand je me retrouve coupé du littoral. Je le sens.

Tu te sens piégé ?

Je ne sais pas, je sens que je commence à m'écailler. Comme une tortue de mer dans le Grand Canyon.

Publicité

Continue de chanter pour nous, Matt.

HOLY SHIT - SPF NOIR MIX

[audio:http://viceland-assets-cdn.vice.com/music/wp-content/uploads/2010/12/spf-noir.mp3]

Holy Shit sortiront très prochainement des disques chez Fantasy Trashcan et Porous Records, ils ont aussi des passeports et très envie qu'on leur paie un ticket pour ce continent méconnu qu'est l'Europe.

JOEL WRIGHT