FYI.

This story is over 5 years old.

guide

2010 Rap Report - Retour sur dix ans de rap au XXième siècle

Ça faisait longtemps que je voulais écrire un truc long et sérieux sur le rap des années 2000 - depuis fin décembre 2009 pour être précis, mais comme je n'aime ni les états des lieux ni les choses sérieuses, et que surtout, j'avais autre chose à foutre...
18.5.10
n/a

Ça faisait longtemps que je voulais écrire un truc long et sérieux sur le rap des années 2000 - depuis fin décembre 2009 pour être précis, mais comme je n'aime ni les états des lieux ni les choses sérieuses, et que surtout, j'avais autre chose à foutre, j'ai presque mis six mois à l'écrire. En ce moment, il s'avère que j'ai pas mal de temps libre et assez envie de donner mon avis sur des sujets qui n'intéressent que moi, c'est pourquoi j'ai essayé de sortir du long silence post-Sur le Terrain et d'en tirer (un minimum) profit. Le résultat est une liste qui comptabilise plein de listes, qui n'a pas pour vocation d'être exhaustive, et qui retrace les grandes lignes du rap des dix dernières années d'un point de vue outrageusement subjectif. La première partie ci-dessous est globale, et traite d'un peu de tout mais surtout de rap américain. La seconde parlera du rap en France et je trouverai bien une raison qui justifiera l'écriture d'un troisième chapitre. Voilà tous les trucs qui ont buté et tout ce qui a sucé dans le rap des années 2000.

Publicité

LES TRUCS COOL DU RAP DES ANNÉES 2000

Le téléchargement, Ludacris, Andre 3000, Big Boi, UGK, Slim Thug, Young Jeezy, Gucci Mane, Three Six Mafia, The Clipse, Youtube, écouter pour de vrai les albums des années 1990 qu'on faisant semblant de connaître, Cocaïne Blunts, XXL Mag, So Many Shrimps, The Wire, la grosse barbe de Rick Ross, détester Rick Ross, Jay-Z superstar, Lil Wayne première période, The Neptunes 2000-2005, The Runners 2006, Drumma Boy, Bangladesh, Mannie Fresh, Baby Birdman, les platinum grillz, Lil' Jon au début, Hollertronix: Never Scared, prendre un nom qui commence par Young, Dizzee Rascal, Wiley, les t-shirts blancs, l'entertainment, les rappers qui se servent de Twitter, le RnB à synthétiseurs, le rap lent, Houston, Atlanta, Dallas, Snoop Dogg, Eminem avant le Xanax, 50 Cent, la fin du trip-hop, Raekwon et Ghostface, Timbaland, les beefs, l'argent.

LES TRUCS QUI ONT SUCÉ DANS LE RAP DES ANNÉES 2000

Kanye West, l'ouverture d'esprit, la mort de Pimp C, Lil' Jon post-Wat U Gon Do, les casquettes, l'« electro », le « crunk », le trance-rap, l'autotune, les pochettes de disques, les couleurs, les clips, les blogs, le respect, les commentateurs, les nerds, les sneakers, les sneakers addicts, la manière dont les journalistes interprètent Outkast, The Streets, Joe Budden, les vidéos virales, Limp Bizkit, la HD, la 3-D, la démocratisation des platinum grillz, les vinyles, Traktor, les DJs, les clubs, les long tees, les skinny jeans, les backpackers, Myspace, passer en radio, la disparition des albums, la disparitions des maxis, le skate, le tag, Little Brother, New York, LA, Xzibit, Ja Rule, Bone Thugs-N-Harmony, Onyx, DMX, DJ Premier, les Beastie Boys, Dieu, les concerts, les rastas, la weed, Lil' Wayne seconde période, ceux qui ont oublié Jody Breeze, monter son label, Suge Knight.

Publicité

LES TRUCS QUI SONT PASSÉS TROP INAPERÇUS DANS LE RAP DES ANNÉES 2000

Chingy, les mecs de DTP sur We Got Dem Gunz, les meufs de DTP sur R.P.M, J-Kwon, Jay Bezel, les mecs de Philly qui rappent tous comme Freeway, la barbe de Freeway, Turf Talk, la tête de Freeway, Line 'Em Up de Freeway, Freeway, les mexicains, les bloods, les crips, le premier album de Ciara, le style de Cam'ron époque purple, Air Force One de Nelly, « Black Eyed Peas groupe le plus chiant » qui se transforme en « Black Eyed Peas, groupe le plus wack », Lil' Scrappy, Biggie, Big Pun, Big L.

LES TRENDS DES ANNÉES 2000 QUI RESTERONT BLOQUÉES DANS LES ANNÉES 2000

D4L, la snap music, Dem Franchize Boys, le grime, le hyphy, les trucker caps, les blancs, la marque Alife, créer un topic, lire un blog, télécharger sur une plate-forme peer to peer, la street-culture, les torrents, être stupide, être pacifiste, s'auto-prendre en photo, updater, les clés USB, les barbichettes, les colliers de barbe, T-Pain, théoriser le RnB, le fantasme d'une pop music progressive, l'ironie.

LE MEILLEUR GROUPE DES ANNÉES 2000 : THE DIPLOMATS

Ces mecs sont des putain de rockstars. Ils avaient le front man le plus charismatique de l'univers, un capo qui savait parler espagnol et un youngsta adoré par les fabriquants de bandana. Les sous-officiers n'étaient pas mauvais non plus, même si je crois ne me souvenir précisément que de JR Writer et de son style magique, y'know. Puis ils se sont tous engueulés, et ça a fini assez mal pour Cam, plus encore pour Jim Jones et quant à Juelz, il s'habille maintenant comme Jamel Debbouze. Au moment où ils allaient disparaître de la surface de la planète, ils décident de se reparler pour revenir faire de l'argent ensemble dans le business. Le Dipset s'apprête à re-sauver New York.

Publicité

LE MEILLEUR GROUPE QUE PERSONNE NE CONNAÎT DES ANNÉES 2000 : DIRTY SOUTH RYDAZ

C'est une bande de gueulards en grands tee-shirts qui viennent de Dallas et qui sont incapables de faire un morceau sans hurler. Leurs prods ressemblent à des samples d'Iron Maiden rejoués sur un synthé 4-pistes et leurs meilleurs morceaux sont issus de leurs albums solos. Écoutez particulièrement ceux de Tumzilla et de son pote Big Tuck, qui sont des manifestes en faveur de  l'énervement paresseux et des barbecues qui sentent la weed et le poulet.

L'EX-MEILLEUR ALBUM DES ANNÉES 2000 : DETOX DE DR. DRE

Il y a des jours où je me demande si Dre est encore vivant. J'ai l'impression que les rappers qu'il est censé produire se servent d'une banque de son qu'il aurait créée il y a plus de dix ans, puisque toutes ressemblent à des chutes de 2001. Vous vous imaginez s'il avait réussi à monter de toutes pièces les carrières de Fiddy et The Game depuis l'autre monde ? Vous pensez qu'il parle à 2 Pac ? Eazy E ?

LE PLUS GROS PERDANT DES ANNÉES 2000 : L'INDIE RAP

En 2002, alors que le rap grand public se résumait à Nelly et Ja Rule, le rap underground avait toutes les cartes en main pour faire le plus gros takeover de l'histoire : c'était le temps des Def Jux, Lex, Subverse, MF Doom, Shapeshifters, Living Legends, (ça me fait chier de l'avouer, mais) Anticon, et non, ils ont finalement eu la frousse et sont restés à parler de l'apocalypse et de la condition des femmes entre eux. Doom est le seul à s'en être tiré correctement, les autres se sont dissous dans le temps et ressemblent à des fossiles à l'heure qu'il est.

Publicité

LE TRUC QUI A TUÉ LE GRIND DANS LES ANNÉES 2000 : INTERNET

Le rap n'est pas une musique de fraggles (Cypress Hill ne compte pas) ni de vieux, et c'est pour cette raison que TOUS LES MECS QUI ÉCOUTENT DU RAP téléchargent comme des enculés et remplissent leurs disques durs de disques qu'ils n'achèteront pas. Je déteste donner des chiffres pour justifier mes arguments, mais bon, quand on sait que Cam'ron a vendu 64 000 copies de son très bon Crime Pays contre 1.3 million pour Come Home With Me huit ans auparavant, je crois que cette connasse de Mme Logique est supérieure à toutes les théories sur les hauts et les bas de l'industrie que je me risquerais à défendre.

LE TRUC QUI A SAUVÉ LE GRIND DANS LES ANNÉES 2000 : LES STREET-ALBUMS, MIXTAPES, STREET-TAPES SUR INTERNET

Ce sont les DJs qui ont sauvé les rappers. Une bande de types qui passent leur temps dans un studio à enchaîner des morceaux et qui par le passé, se ridiculisaient en public avec leur passion pour le scratch et les mangas. Depuis qu'ils ont eu l'idée de sortir des CDs en autoproduction totale, libres de droit et qui sont souvent le meilleur moyen pour un rapper de se faire connaître, ces nuls de la piste de danse sont redevenus des stars. Ils en vendent plein, placent leur nouveau poulain, et créent des emplois. Respect à vous, les Manu Payet de la culture hip hop.

Publicité

LE RAPPER THUGGED-OUT LE PLUS ADORÉ DES ANNÉES 2000 MAIS QUI A RUINÉ SA CARRIÈRE À CAUSE DE FIFTY : THE GAME

C'est l'histoire d'un type qui avait tout pour faire une carrière de 20 ans dans le game (huh) et qui s'est vautré dans le néant à cause d'une trop grosse paire de couilles. Son premier album était parfait, malgré une voix insupportable et un flow vaguement banal - imaginez 2 Pac, en plus chiant. Il était avec Fifty et Dre. Il faisait des millions de dollars. Puis il y a eu l'histoire du beef avec 50, qui s'est éternisé, puis Le Jeu a fini par beefer d'autres gens, il a perdu à chaque fois, il a signé sur Koch (pas sûr ceci dit, mais j'ai la flemme de vérifier), et maintenant c'est le genre de mecs qui fait des concerts en Europe. Tout ça à cause d'une trop grosse paire de couilles.

LE MEILLEUR GANG DE DÉBILES AVEC LEQUEL TU PEUX ENTRETENIR UNE LONGUE RELATION AMOUR/HAINE DES ANNÉES 2000 : G-UNIT

Aussi déclinable sous Le meilleur rapper avec lequel tu peux entretenir une longue relation amour/haine : 50 Cent. Tout le monde détestent ces mecs. C'est parfaitement normal, puisqu'ils sont détestables - mention spéciale à Lloyd Banks, un mec musclé qui porte un doo-rag. C'est là qu'intervient ma théorie, selon laquelle leur style d'Australiens leur servirait de porte d'entrée pour toutes les chambres d'adolescents de la terre, et que ce ne serait pas par goût, mais par choix. Un choix cynique certes, mais c'est grâce à ces mecs que les blancs continuent à écouter du rap au XXIème siècle. En sachant ça, on peut effectuer une nouvelle lecture de leurs morceaux et se rendre compte que c'est pas si dégueulasse que ça. Les tubes sont bien. So Seductive.

Publicité

LE PLUS GRAND GAGNANT DES ANNÉES 2000 : LE SUD

Je ne me souviens plus de l'élément déclencheur - peut-être Yeah de Lil' Jon et Usher, fin 2003, mais du jour au lendemain, tout le monde s'est intéressé à la third coast et à ses traditions musicales ralenties par l'abus de sirop de codéine-promethazine. Les règles du jeu ont été niquées à jamais par le renouvellement de l'épicentre du rap américain. Blah blah blah. Maintenant, LIl' Wayne est platine en une semaine et Alkpote cite Evil Pimp en influence. Même l'expression « bling-bling », récupérée par la nation pipe, provient du morceau du même nom des Ca$h Money Millionaires-circa 2000.

AWARD DU GROUPE LE PLUS RÉSISTANT AU TEMPS : WU-TANG

AWARD DU SECOND GROUPE LE PLUS RÉSISTANT AU TEMPS : MOBB DEEP

AWARD DE LA HONTE : RICK ROSS

AWARD DU MEILLEUR ALBUM QUI NE SORTIRA JAMAIS : THE AMERICAN DREAM DE MIKE JONES

AWARD DU MEILLEUR BOYS BAND DE TRAP MUSIC :  BOYZ N DA HOOD

AWARD DE L'ACTEUR : ICE CUBE

AWARD DU MEILLEUR REFRAIN : STAY FLY DE THREE SIX MAFIA

AWARD DU MEILLEUR NUMÉRO DE TÉLÉPHONE : MIKE JONES / ##281.330.8004

AWARD DE L'ARGENT : JAY-Z

AWARD DU CHANGEMENT DE NOM : P.DIDDY

AWARD DE LA PLUS GROSSE VICTIME : KID CUDI

AWARD DU PLUS GROS CORPS : FAT JOE

AWARD DU TRILLNESS : BUN B

AWARD DU MEILLEUR CLIP : UGK & OUTKAST - INTERNATIONAL PLAYERS ANTHEM

Publicité

AWARDS DE LA MEILLEURE MIXTAPE : DJ DRAMA & YOUNG JEEZY - TRAP OR DIE I

DJ DRAMA & LIL' WAYNE - THE DEDICATION II

CLIPSE & CLINTON SPARKS - WE GOT IT FOR CHEAP VOL. 2

AWARDS DU MEILLEUR MORCEAU : SLIM THUG, MIKE JONES & PAUL WALL - STILL TIPPIN

THE DIPLOMATS - CRUNK MUZIK

WEBBIE FT/ BUN B - GIMME THAT

BIG BOÏ FT/ KILLER MIKE - KRYPTONITE (I'M ON IT)

TRAE FT/ BIG HAWK & FAT PAT - SWANG (REMIX)

AWARD DU MEILLEUR ALBUM : JAY-Z - THE BLUEPRINT