Interviews

Comment rester en forme, selon le sportif le plus âgé de la planète

Charles Eugster, 96 ans, clame que ses poils pubiens autrefois blancs ont laissé place à une dense forêt brune.
13 avril 2016, 5:00am

Charles Eugster pose avec son trophée de la compétition World Rowing Masters. Toutes les photos sont publiées avec son aimable autorisation

Charles Eugster est l'un des meilleurs athlètes de Grande-Bretagne. Il détient actuellement le record du monde aux 200 mètres (en intérieur) et aux 400 mètres (en extérieur), entre de nombreux autres exploits. Il y a quelques semaines, il a raté de peu le record mondial de sprint sur 60 mètres après s'être fait un claquage à la cuisse. Il a quand même décroché le titre de champion européen. C'est un record particulièrement impressionnant, sachant que cet homme a 96 ans – un âge où de nombreuses personnes peinent à traverser la rue sans assistance.

Cet ancien dentiste né à Londres vit désormais en Suisse. Il s'agit très probablement de l'une des personnes âgées les plus en forme au monde. En plus de courir régulièrement, il faut aussi du bodybuilding, du wakeboard, de l'aviron – quand il n'est pas trop occupé à donner des conférences, à écrire ou à travailler sur sa ligne de vêtements destinée aux seniors. Mais il est surtout connu pour être un trompe-la-mort professionnel qui ne s'est pas contenté de ralentir le processus de vieillissement – il prétend l'avoir inversé, et clame que ses poils pubiens autrefois blancs ont laissé place à une dense forêt brune.

Malheureusement, il m'a été difficile de prouver la véracité de cette déclaration quand je lui ai passé un coup de fil.

Charles en train de faire du wakeboard

VICE : Bonjour Charles. Félicitations pour votre titre de champion européen. Vous avez été déçu de ne pas décrocher le record mondial ?
Charles Eugster : Oh oui, très déçu. Je me sentais en pleine forme avant la course et j'avais l'espoir de battre le record mondial de 14, 28 secondes. J'ai couru comme un fou, et j'étais en tête au bout des 30 premiers mètres. C'est là que mon tendon ischio-jambier m'a lâché. Il faut dire que mes opposants étaient des hommes extraordinaires – il y avait un Allemand de 90 ans et un Italien de 99 ans. Je savais qu'ils étaient rapides, mais je les avais largement devancés. Ils m'ont rattrapé quand ma jambe a commencé à me faire mal. J'avais peur qu'ils me battent, mais j'ai réussi à passer la ligne d'arrivée en un peu plus de 18 secondes, pas trop loin du record. Maintenant, je suis obligé de cesser les entraînements pendant un mois.

On associe rarement les activités sportives aux personnes âgées. Qu'en pensez-vous ?
À l'âge de 87 ans, j'ai réalisé que mon corps était en train de se détériorer. J'avais des poignées d'amour et mes muscles se faisaient de plus en plus faibles. Je me sentais terriblement vieux. Et parce que j'étais très vaniteux, je n'aimais pas du tout cette idée. Je me suis donc inscrit à une salle de body-building et j'ai eu recours aux services d'un coach personnel – un ancien M. Univers qui m'a aidé à reconstruire mon corps.

Et maintenant, du haut de vos 96 ans, vous sentez-vous vieux ?
Pas du tout. J'ai l'impression d'être un jeunot de 60 ans, grand max. C'est fantastique de se sentir en forme. Avant de fêter mes 90 ans, j'avais des rhumes assez graves à chaque mois de novembre. Ce n'est quasiment plus le cas – j'ai dû en avoir deux en six ans. Aussi, je dois avouer que l'entraînement sportif a des conséquences très positives sur ma libido.

C'est votre expérience qui vous fait dire ça ?
Vous connaissez l'histoire de mes poils pubiens, non ?

J'imagine que je m'apprête à l'entendre.
Quand je m'entraînais avec M. Univers, il m'a pris à part pour me demander si ma libido était en hausse. J'étais très gêné. Je lui ai répondu « Écoutez, je n'ai pas spécialement envie d'en parler. C'est personnel. » Mais il a beaucoup insisté, et j'ai fini par céder. Je lui ai dit : « Très bien. N'en parlez strictement à personne, mais j'ai quelque chose d'incroyable à vous avouer. Depuis que j'ai commencé ce programme, mes poils pubiens autrefois blancs sont redevenus bruns. »

Vous avez littéralement inversé le processus de vieillissement.
Oui ! Ce qui est stupide, c'est que les gens ne réalisent pas qu'on peut avoir un corps de rêve à 90 ans et faire craquer les septuagénaires sexy à la plage. Je suis la preuve vivante qu'on peut rester en forme en mangeant sainement et en faisant un peu de sport.

Que mangez-vous pour rester en forme ?
La clé, c'est de varier les plaisirs. J'entame chaque journée avec un cocktail protéiné – la biosynthèse des protéines fonctionne beaucoup moins bien à mesure qu'on vieillit. J'évite le sucre et je mange beaucoup de viande, surtout des matières grasses. Je mange vraiment beaucoup de matières grasses ces temps-ci. Des piles et des piles de matières grasses. La dernière fois, je me suis retrouvé dans un supermarché et j'y ai trouvé un yaourt sans matière grasse. C'est quoi ce délire ? Les êtres humains sont tellement stupides qu'on a même commencé à bricoler avec la nourriture. Nos théories nutritionnelles nous ont juste mené à une pandémie d'obésité. Vous imaginez un chasseur-cueilleur engloutir un yaourt sans matière grasse ? Récemment, j'ai lu une enquête qui disait qu'un régime fondé sur les matières grasses permettait aussi d'augmenter la libido.

J'ai appris que vous aviez perdu votre deuxième femme, Elsie, il y a 15 ans. Vous me parlez de libido – êtes-vous en quête d'amour ?
Oui. Le problème, c'est que je mène beaucoup d'activités et que je n'ai pas énormément de temps libre. Je suis inscrit dans une agence de rencontres, mais ils sont incapables de trouver autre chose que des jeunes partenaires d'environ 70 ans ! Il n'y a pas aucune femme au-dessus de cet âge-là.

Pourquoi, d'après vous ?
Parce que les gens âgés entre 70 et 100 ans sont clairement une population perdue. Nous sommes ignorés de la société, de la médecine et de la recherche. Tout le monde se fiche éperdument de notre sort. Je vais vous donner un exemple stupide : il n'existe pas de plans d'entraînement ou de salles de gym pour les personnes dont l'âge excède 70 ans, sauf au Japon. Les personnes âgées sont traitées de manière scandaleuse. Et ne me lancez pas sur la retraite.

Qu'en est-il de la retraite ?
La retraite est la première cause de mortalité chez les vieux, tout simplement. Je préfère appeler ça le chômage involontaire. On recycle tout de nos jours, à l'exception des humains. Notre date de péremption est fixée à 65 ans, après quoi nous sommes jetés à la poubelle. On délaisse l'expérience, la créativité et le talent des plus de 65 ans. Ils devraient aussi avoir le droit d'être créatifs. Quand on est à la retraite, il ne nous reste plus rien à faire que s'asseoir et attendre la mort. C'est un vrai problème, sur lequel il faut se pencher.

Quelle solution préconisez-vous ?
FAITES. TRAVAILLER. LES. VIEUX ! J'aimerais vraiment mettre en place un programme dédié aux personnes âgées. J'aimerais voir des entreprises installées dans des domiciles de seniors – lesquelles pourraient proposer des services informatiques, par exemple. Quand je cherche une information, je me sers de mon ordinateur, ce qui est formidable. Mais il m'arrive parfois de mettre du temps à trouver ce que je cherche. Là, j'aurais juste à appeler des vieux et à leur dire « J'aimerais telle information à telle heure ». Admettons qu'ils emploient 50 personnes âgées en train de bosser sur un ordinateur, il y a de grandes chances que l'un d'eux s'en sorte.

Vous voulez créer un atelier de misère informatique pour personnes âgées ? [Rires] De toute évidence, on les paierait correctement. Ils pourraient faire de la recherche, des transcriptions – n'importe quoi.

Hidekichi Miyazaki, un coureur de 105 ans que Charles aimerait défier

Vous avez vécu une guerre mondiale, la Guerre froide, la Grande Dépression et je ne sais combien de crises financières – sans parler de toutes les choses fabuleuses que vous avez dû voir depuis votre naissance en 1919. Quel conseil donneriez-vous aux jeunes d'aujourd'hui ?
Je leur dirais d'explorer leurs talents et de ne jamais s'arrêter d'apprendre. Dans l'espace d'une vie, on occupe rarement un seul job – on a souvent un nombre conséquent de différents jobs dans plusieurs domaines. Nous sommes au tout début de l'ère digitale, et personne n'en connaît réellement les conséquences.

Aussi, essayez de ne pas sombrer dans la convoitise de la jeunesse. La jeunesse est fantastique, certes – mais on devrait également s'extasier devant les personnes âgées, qui peuvent être tout aussi merveilleuses, excitantes et remarquables. Et bien sûr, faites du sport et mangez plein de matières grasses. Vous savez pourquoi !

Qu'aimeriez-vous faire avant de mourir ?
Je veux changer le monde. J'écris actuellement un livre intitulé 97 and Loving it [J'ai 97 ans et j'aime ça], que j'aimerais faire publier cette année. Je voudrais aussi établir des centres de fitness pour les plus de 70 ans et créer des jobs pour les seniors qui en ressentent l'envie. J'aimerais aussi bosser un peu dans la nutrition pour les personnes âgées. Enfin, j'aimerais aussi créer une marque de vêtements qui leur serait dédiée. Les vieux s'habillent vraiment très mal. Je ne veux pas juste une marque, mais un grand conglomérat.

Et qu'en est-il de la course ?
Quand je serai remis de ma blessure, je vais me tenter le 100 mètres en extérieur. Il y a ce Japonais de 105 ans, Hidekichi Miyazaki, que j'aimerais défier. Ils l'appellent « l'Éclair Doré » – avec nos 200 ans à nous deux, je pense que ce serait un sacré spectacle !

Matt Blake est sur Twitter.