Apparemment, le porno mormon a encore de beaux jours devant lui

En plus de bénéficier d'une popularité en perpétuelle croissance, le site MormonGirlz.com a redéfini le terme de « missionnaire ».

|
déc. 15 2014, 12:04pm

Photo publiée avec l'aimable autorisation de MormonBoyz.com

Les mormons sont des personnes fondamentalement érotiques – c'est du moins ce que pense le producteur de films pornographiques Legrand Wolf. Dans son enfance, ce producteur n'avait encore jamais rencontré d'homosexuel. Comme il n'avait jamais été inscrit dans un club de sport auparavant, la première fois qu'il mit les pieds dans un vestiaire rempli d'hommes dénudés était à l'occasion de son séjour au centre de formation des missionnaires mormons de Provo, dans l'Utah. Pour lui, ce fut une révélation.

« En me préparant pour ma mission prosélyte, j'ai fini par me retrouver en compagnie [de mecs à poil], m'a-t-il confié. Très vite, tout est devenu limpide. Alors que j'étais entouré de tous ces beaux hétérosexuels dans leur plus simple appareil, j'ai dû me rendre à l'évidence. Je devais partager mon intimité avec tous ces futurs missionnaires plutôt beaux séduisants, tout en leur cachant que j'étais gay. »

Legrand Wolf a finalement pu donner un sens concret à ses désirs avec l'homme qui l'a accompagné lors de sa mission. Après des mois d'allusions frustrées et de fantasmes difficilement contenus, son acolyte français a décidé de prendre les devants. S'ensuivit une relation passionnée entre les deux missionnaires. Bien que son ancien compagnon soit aujourd'hui marié et père de plusieurs enfants, Wolf a déclaré que leur aventure – et la tension sexuelle qui en a résulté – avait radicalement changé sa vie. Elle a sans doute inspiré Mormon​Boyz.com, le premier et l'unique site porno gay consacré à une religion d'influence limitée.

L'idée de créer un site porno consacré à la communauté mormone peut sembler étonnante. Mais elle n'est pas dépourvue de sens pour autant. « Si tu veux mater du porno lambda, tu peux le faire de millions de manières différentes », m'a expliqué Stephen Yagielowicz, qui travaille pour l'industrie du porno via le site ​XBIZ. « Les tubes gratuits monopolisent le trafic internet, donc si tu veux gagner de l'argent, il ne s'agit plus de trouver une niche, mais LA micro-niche. » Les professionnels du porno considèrent que pour concurrencer les contenus gratuits, trois possibilités existent. Et toutes soulèvent des problématiques. D'abord, on peut créer du contenu de haute qualité, mais il faut alors jouer « au jeu de la taup​e » pour empêcher que les contenus soient volés et uploadés sur des sites gratuits. Ensuite, il est possible de filmer des ​trucs vraime​nt​ ex​trêmes ; il faut en revanche tenir compte des enjeux légaux de ces vidéos et de l'impact qu'elles peuvent avoir sur l'image de l'industrie du porno. Enfin, il est aussi possible de sortir des films qui visent une cible très précise : selon Stephen Yagiolowicz, « si tu as un mec qui kiffe les naines bulgares, strip-teaseuses et unijambistes, tu peux être sûr qu'il mettra du pognon pour mater ce genre de productions. »

Voilà pourquoi il est parfaitement concevable qu'un site porno fasse payer ses clients 25€ par mois, pour avoir le droit de voir des personnages tels que « Frère Buckley » et « Père Grosse Queue » se fourrer mutuellement leurs sous-vêtements dans la bouche.

Photo publiée avec l'aimable autorisation de MormonGirlz.com

Pour Legrand Wolf, ce site attire le chaland pour d'autres raisons : la plupart des Américains imaginent que tous les mormons sont des gros freaks. « Beaucoup imaginent que les mormons mènent, dans le plus grand secret, une vie sexuelle débridée. Depuis que Joe Sm​ith a épousé clandestinement plusieurs femmes, les gens pensent que cette église autorise à ses membres d'avoir une vie sexuelle libertine. »

Depuis la fin du XIXe siècle, les mormons ont banni la polygamie, et leur ébats n'ont rien d'extraordinaire. Pourtant, on trouve dans leurs rituels un certain érotisme ésotérique et mystérieux. Lorsqu'un novice se fait initier, il/elle est oint(e) tandis qu'on lui revêt une grande aube blanche. Son aîné procédera ensuite à un lavement exhaustif du novice, ne négligeant pas son intimité. Puis, on lui donne des sous-vêtements, qu'on appele le ​Temple Garment – une sorte de caleçon blanc, qu'il sera censé porter tout au long de leur existence terrestre.

Sans surprise, cette cérémonie est un thème récurrent des vidéos de MormonBoyz.com. Selon Legrand Wolf, les fans ne sont pas déçus de la répétition des scénarios. Il m'a expliqué que son site avait eu du mal à se lancer, mais que depuis deux ans, son succès n'était plus à faire.

Mormonboyz marche si bien qu'il a fait des émules. Une amie, qu'il a connu à l'université de Brigham Young, a décidé de lancer MormonG​irlz.com; on pourra y admirer des « sœurs » s'adonner au sexe oral avec passion. Brooke Hunter (un autre pseudonyme) a grandi à Provo, dans une famille de bigots. Elle connaît donc sur le bout des doigts tous les codes, rites et symboles qui régissent la communauté mormone. Elle n'hésite pas à les incorporer dans ses vidéos. Elle pense que ce genre de détails sur les arcanes du culte attirent les visiteurs. « Si nos clients ne sont pas mormons, ils vont probablement apprécier le fait de pouvoir entrevoir la vie de cet univers très fermé, grâce à nos scénarios rigoureux et fidèles à la réalités. Et s'ils sont mormons, ils sauront apprécier l'authenticité de nos vidéos. »

Brooke Hunter est lesbienne et, elle aussi, a eu une aventure pleine de fougue avec une de ses camarades missionnaires. Un de ses sujets favoris consiste à mettre en scène des petite choses de la vie quotidienne. Dans l'emploi du temps des mormons par exemple, un temps est réservé pour exprimer les reproches que l'on adresse à son compagnon – type « Oh, tu chantes trop fort dans la douche lorsque je dois étudier les écritures », ce genre de trucs. Mais avec le succès du site, Hunter ne désire plus filmer la même scène indéfiniment.

« À l'heure actuelle, toutes mes actrices jouent des jeunes sœurs missionnaires ; et elles ont toutes la vingtaine, explique-t-elle. J'envisage en ce moment d'intégrer de nouveaux personnages, comme la MILF mormone. Ça cartonnerait ! »

Suivez Allie Conti sur ​Twitter.

Plus de VICE
Chaînes de VICE