Pourquoi les femmes ont plus de bleus que les hommes

Vous avez déjà eu un énorme bleu sur la jambe sans savoir pourquoi ? Ça m'arrive souvent, comme à d'ailleurs presque toutes les femmes que je connais.
3.4.19
bleu cuisse ecchymose
Cette image est la propriété de Rikka Hyvönen

Mais d'où proviennent donc toutes ces ecchymoses ? Lorsque j'ai posté un statut sur Facebook à ce sujet, ce sont surtout mes amies qui y ont répondu. Une fille m'a même envoyé une photo de sa palette actuelle de tâches bleues, qui ressemblait un peu à un smiley pas très content. Le seul homme qui a répondu sous mon post ne l'a fait que pour tagger une femme.

« Je me souviens que les autres enfants de ma classe n'arrêtaient pas de me demander comment j'avais fait pour avoir tous ces bleus sur les jambes », explique Jacky, la propriétaire du smiley dépressif. « Mais je n'en avais absolument aucune idée. »

Publicité

Et Jackie n'en a toujours aucune idée. « Peut-être que, sans m'en rendre compte, je suis super maladroite ? Pourtant je pense que je le remarquerais si je me cognais sans arrêt. »

Le smiley ecchymose de Jackie. Cause inconnue

Votre peau est constituée de trois couches : l'épiderme, le derme (ici les capillaires, les pores sudoraux et les follicules pileux) et l'hypoderme ou tissu conjonctif sous-cutané (il s'agit principalement de graisse et de certains vaisseaux sanguins). Une ecchymose survient lorsqu'un vaisseau sanguin se blesse ou se déchire dans le tissu conjonctif sous-cutané, provoquant une fuite de sang dans les tissus. Souvent, vous ne la voyez apparaître qu'un ou deux jours après avoir été heurtée. La couleur du bleu dépendra de la profondeur de la blessure.

« Il existe quelque chose appelé l'effet Tindell », me dit la dermatologue Dawn Davis. « La couleur de votre contusion dépendra de la couche de la peau dans laquelle se trouve le sang. Plus il est situé profondément sous la peau, plus la couleur sera foncée. » Une tache brune ou rougeâtre près de la surface de la peau serait donc violette ou noire si elle était plus profonde.

Mais existe-t-il chez les femmes et leur peau une raison qui fait qu'elles font des bleus plus facilement ? Le dermatologue Jeffrey Benabio a écrit sur son blog que c'est parce que les femmes ont plus de graisse et moins de collagène dans leur peau que les hommes. « Les hommes possèdent une couche de collagène plus épaisse et les vaisseaux sanguins sont donc mieux protégés », écrit-il. « De la même manière, les différences structurelles entre la peau d'un homme et d'une femme peuvent se remarquer ailleurs, comme dans la cellulite. »

Publicité

Selon le Dr Joel Cohen de AboutSkin Dermatology, le collagen constitue « le bloc structurel principal de la peau ». Dans le derme, le collagène forme un réseau de fibres qui maintiennent le reste de la peau, un peu comme un filet. Le collagène soutient les vaisseaux sanguins afin qu'ils soient mieux protégés contre les pressions. La graisse sous-cutanée, par contre, ne soutient pas les vaisseaux sanguins de manière structurelle - c’est plutôt une sorte de rembourrage. « Les graisses ne protègent pas les vaisseaux, elles agissent comme une sorte de tampon avant l'os », déclare Cohen. « Elle va protéger nos os et nos muscles du monde extérieur. »

« C'est d'ailleurs une croyance commune que les femmes possèderaient une couche supplémentaire de graisse - une couche dont on parle beaucoup sur les blogs de régime. »

Imaginez que votre peau soit un camion rempli de pêches. Dans le cas des peaux riches en collagène, les pêches sont dans des caisses. Elles sont maintenues en place et sont donc moins susceptibles de tomber pendant le voyage. Dans une peau plus grasse, les pêches flottent, disons, dans une espèce de pudding. Elles sont plus susceptibles d'être bousculées. Si ces deux camions plein de pêches sont conduits sur la même route, le camion à pudding aura probablement plus de pêches meurtries que le camion sans pudding.

Cette théorie ne pose qu’un seul problème : Toutes les femmes n’ont pas plus de graisse sous-cutanée qu'un homme. C'est d'ailleurs une croyance commune que les femmes possèderaient une couche supplémentaire de graisse - une couche dont on parle beaucoup sur les blogs de régime et de bodybuilding.

Comme souvent, les différences entre les sexes sont compliquées. « Il est difficile de faire de telles généralisations », dit Cohen. « Cela va vraiment dépendre de l'IMC de la personne en question, qu'importe son sexe. » Pour rappel, votre IMC provient de votre poids total divisé par votre taille. Indépendamment du genre, les êtres humains ont un éventail extrêmement large d’IMC.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

« Ce que nous pouvons dire, c'est que les hommes et les femmes ont des fourchettes d'IMC différentes », déclare Davis. « Et l'endroit où les graisses vont se stocker dépendra de l'œstrogène et de la testostérone. Les hommes et les femmes peuvent avoir des bleus à différents endroits. » Les hommes ont tendance à accumuler de la graisse « au-dessus de la ceinture », alors que les femmes stockent celle-ci dans « leurs cuisses, leurs hanches et leurs fesses ».

Davis souligne une raison supplémentaire pour laquelle les femmes peuvent avoir des ecchymoses plus facilement et souvent que les hommes. « Les œstrogènes affaiblissent les parois des vaisseaux sanguins », dit-il. Les scientifiques ne savent toujours pas exactement comment, mais l'œstrogène empêche la construction des parois des vaisseaux sanguins. L'œstrogène est également un vasodilatateur, ce qui signifie qu'il maintient les vaisseaux sanguins ouverts, ce qui pourrait augmenter les ecchymoses. Les vaisseaux sanguins dilatés signifient plus de sang qui coule avant la coagulation. « C'est pourquoi les femmes ont des varices », explique Davis, « et pourquoi les vaisseaux sanguins des femmes changent après la ménopause ».