coeur brisé
Illustration : pacobullicio 
Santé

Oui, il est possible de mourir d’un cœur brisé

Le syndrome du cœur brisé est une maladie cardiaque provoquée par un choc émotionnel intense.
15.11.21

« Quand on m’a annoncé que ma femme était morte, quelque chose s’est brisé dans ma poitrine et j'ai été terrassé par la douleur », raconte Sebastián. Il fait partie des nombreuses personnes qui ont fait l'expérience d'une maladie peu connue, le syndrome du cœur brisé, ou syndrome de tako-tsubo, un mal réel dont les symptômes dépassent même les scénarios les plus dramatiques que l'on puisse imaginer. 

Publicité

« Le syndrome du cœur brisé est une maladie cardiaque provoquée par des émotions intenses qui découlent souvent d’une nouvelle tragique, comme la perte d’un être cher ou une rupture amoureuse, explique le Dr Álvaro José Torre García, spécialiste en cardiologie basé à Mérida, dans le sud du Mexique. C'est de là que vient son nom. Mais cliniquement, on appelle ça la cardiomyopathie induite par le stress. » 

Cette pathologie temporaire se manifeste par une douleur thoracique brutale et un essoufflement, c'est pourquoi les patients qui en souffrent ont souvent l’impression de faire une crise cardiaque. « Le cœur ne se brise pas réellement, précise Torre García, mais il perd [temporairement] la fonction qui lui permet de pomper le sang. »

Une crise cardiaque provient d'un blocage des artères du cœur, ce qui empêche la circulation du sang. Au contraire, dans le cas du syndrome du cœur brisé, la majeure partie du cœur fonctionne bien. Mais les taux élevés d'adrénaline dans le sang, dus le plus souvent à un état de choc émotionnel, provoquent l'élargissement du ventricule gauche. Une fois qu'il grossit, le muscle n’arrive plus à pomper le sang correctement. 

Le syndrome du cœur brisé est généralement plus fréquent chez les personnes âgées et chez les personnes ayant un utérus, ce qui amène certains scientifiques à penser qu'il pourrait également avoir un rapport avec les niveaux d'œstrogènes. Dans l'ensemble, cette maladie est plutôt rare, puisqu'elle touche entre 1 et 2,2 % de tous les patients présentant des troubles cardiaques. Les symptômes se dissipent généralement en quelques jours ou semaines, mais dans de rares cas, ils peuvent aussi entraîner la mort.

Publicité

Récemment, les scientifiques ont également observé certains changements dans le fonctionnement du cerveau des personnes atteintes du syndrome du cœur brisé. Dans une étude de 2019, les chercheurs ont constaté que les scanners cérébraux des sujets affectés montraient une moindre communication entre les zones du cerveau contrôlant les émotions et les réponses automatiques du corps comme le rythme cardiaque. L'étude était de petite taille, et les scientifiques ont conclu que des recherches supplémentaires étaient nécessaires pour mieux comprendre ces connexions.

« Quand ils m'ont dit que j'avais le syndrome du cœur brisé, j'ai cru qu'ils plaisantaient, poursuit Sebastián. Mais non, apparemment, c'était la réaction de mon corps à la nouvelle. » 

Le cas de Sebastián est malheureusement typique, puisque le décès d'un conjoint est souvent cité comme l'un des déclencheurs les plus courants du stress intense qui affecte le cœur. Mais il est également possible de développer ce trouble après avoir reçu des nouvelles positives, comme une demande en mariage ou l'annonce d'une grossesse.

C'est ce que Barbara a vécu. « Au moment où Claudio s'est mis à genoux et a sorti la bague de fiançailles, j'ai cru que j'allais m'évanouir, dit-elle. Après la joie initiale, j'ai ressenti comme une boule écrasante dans la poitrine. Je suis allée voir un médecin et j'ai été surprise d’apprendre que le moment le plus heureux de ma vie m’avait brisé le cœur. »

De nos jours, une intervention rapide peut vous remettre sur pied en un rien de temps, quel que soit votre âge. Comme le dit Torres García : « Le temps, c'est la vie. »

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.