FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Dans un véhicule de police de Baltimore, un panneau « Profitez bien du voyage »

La police de Baltimore a ouvert une enquête, alors que la ville est toujours marquée par la mort violente de Freddie Gray, décédé à l’arrière d’un fourgon de police.
3.7.15
Photo via les réseaux sociaux

Alors que les méthodes de la police de Baltimore restent sous étroite surveillance suite à l'accusation de six officiers dans l'affaire du décès de Freddie Gray en avril dernier — qui est mort d'une blessure au cou alors qu'il était transporté dans un fourgon de police — les enquêteurs se penchent depuis vendredi dernier sur des photos montrant une affiche qui aurait été collée sur la porte d'un véhicule de patrouille, et dont le message est le suivant : « Profitez bien du voyage, nous, ce sera le cas. »

Publicité

La direction des services de police de Baltimore a rapidement condamné l'affiche — visible sur des photos qui ont largement circulé sur les réseaux sociaux — et a déclaré prendre l'affaire « très au sérieux ».

 À lire : Les gangs ennemis de Baltimore disent que la police ment quand elle explique qu'ils s'unissent pour la tuer

« La nature du message et son affichage sont à la fois inquiétants et inacceptables », a indiqué le sergent Jarron Jackson de la police de Baltimore. « Nous avons récemment pris connaissance du message et avons lancé une enquête interne pour éclaircir les circonstances entourant son installation et identifier la ou les personnes responsables de son affichage. C'est un incident qui est pris très au sérieux. »

Freddie Gray, âgé de 25 ans, a subi une « blessure violente » alors qu'il était transporté menotté et sans ceinture à l'arrière d'un véhicule de police, après son arrestation le 12 avril dernier. Ses avocats ont indiqué qu'il avait souffert de lésions à la colonne vertébrale et de compressions au niveau du larynx à un moment du trajet, ce qui a causé sa mort une semaine plus tard dans un hôpital de la ville. Les autorités ne sont toujours pas sûres du moment exact des blessures fatales de Gray. Le van s'est arrêté plusieurs fois sur la route entre le lieu de l'arrestation et le commissariat de police. Un rapport d'autopsie a montré que la blessure la plus importante — située dans la partie basse sur la gauche de la tête de Gray — a très certainement été causée entre le deuxième et le troisième arrêt, sûrement avant le troisième.

La mort de Gray avait été suivie par des manifestations majeures à travers Baltimore, qui ont dégénéré plusieurs fois.

À lire : Émeutes à Baltimore : garde nationale déployée et état d'urgence décrété

Les procureurs ont plus tard annoncé que la police n'avait pas de raison valable motivant l'arrestation de Gray. Les agents l'avaient arrêté et placé en détention parce qu'il aurait fui quand un agent l'a regardé dans les yeux. Il a été arrêté avec « un couteau attaché à l'intérieur de sa poche avant-droite de pantalon » ont indiqué les autorités, ce qui a plus tard été reconnu comme légal selon la loi du Maryland (État dans lequel se trouve Baltimore). Plusieurs chefs d'accusation liés à la mort de Gray ont été prononcés contre les six officiers impliqués. Tous attendent d'être jugés.

Après que les photos de l'affiche sont apparues, le commissaire adjoint Dean Palmere aurait ordonné que tous les véhicules de police soient inspectés. La chaîne de télévision locale WBAL-TV a rapporté que la police avait authentifié les photos et lancé une enquête interne.