italie

La mafia calabraise veut se lancer dans le kidnapping des morts

La 'Ndràngheta aurait essayé de voler le cercueil d'Enzo Ferrari à Modène en Italie, espérant demander une importante rançon à la famille du fondateur de l'empire automobile.
Drew Schwartz
Brooklyn, US
30.3.17
Photo via Wikimedia Commons

L'Anonima Sequestri, le département chargé des kidnappings pour la 'Ndràngheta (la mafia calabraise), a amassé une fortune dans les années 1960 et 1970 en prenant en otage des notables et en demandant d'importantes rançons à leurs proches. 40 ans plus tard, l'organisation criminelle aurait apparemment tenté une nouvelle approche : kidnapper les morts.

D'après le Washington Post, la police italienne a révélé ce mardi avoir empêché l'Anonima Sequestri de voler le cercueil de la légende de l'automobile Enzo Ferrari, enterré à Modène en Italie. Les autorités ont indiqué que l'organisation criminelle voulait demander une rançon à la famille Ferrari en échange du corps.

Publicité

Les criminels auraient fait des repérages dans un cimetière de Modène – la ville où Enzo Ferrari est né et a lancé son empire – et prévoyaient de s'échapper avec le cercueil dans les Apennins, une chaîne de montagnes italiennes. Avant de pouvoir mettre leur plan à exécution, les autorités italiennes ont mobilisé 300 policiers qui ont arrêté 34 suspects – qui appartiennent tous au milieu du crime italien.

Ferrari a commencé sa carrière au début du XXe siècle en tant que pilote. Puis il a commencé à développer des voitures dans les années 1930. Au fil des années, il a formé un véritable empire automobile. Avant sa mort en 1988, il a dessiné de nombreux modèles de voitures, qui sont rentrés dans la légende.

Dans son autobiographie, il écrivait que rien ne l'intéressait « à part les voitures de course » et qu'il n'avait jamais pris de vacances. « Je construis des voitures de course avec le même plaisir que les accros sniffent de la cocaïne, » a un jour dit Ferrari.


Suivez Drew Schwartz sur Twitter : @drewjschwartz