Plusieurs arrestations lors des manifestations anti-corruption en Russie

La police russe a arrêté des dizaines de personnes, dont le leader de l'opposition Alexei Navalny, lors de manifestations qui ont réuni des milliers de Russes à Moscou et dans d'autres villes du pays.

|
27 mars 2017, 11:55am

REUTERS/Yuri Maltsev

La police russe a arrêté ce dimanche des dizaines de personnes, dont le leader de l'opposition Alexei Navalny, lors de manifestations anti-corruption qui ont réuni des milliers de Russes, à Moscou et dans d'autres villes du pays. Ces manifestations seraient les plus importantes du genre depuis la vague de manifestations anti-Kremlin, organisées en 2011 et en 2012.

Navalny, qui avait appelé à manifester ce dimanche, a été arrêté par la police russe vers 14 heures, juste après être arrivé dans la rue Tverskaya à Moscou. Un journaliste de Reuters a pris une photo de la police en train de le charger à l'arrière d'un camion.

Plus tôt ce mois-ci, une organisation fondée par Navalny et destinée à enquêter sur les soupçons de corruption dans le gouvernement russe, a publié un rapport. Celui-ci estime que le Premier ministre, Dimitry Medvedev, a dépensé plus d'un milliard de dollars en pots-de-vin, via des associations caritatives et des entreprises dirigées par ses associés, pour s'acheter des vignobles et des yachts. Le gouvernement russe a rejeté ces accusations, déclarant qu'il s'agissait d'un coup médiatique organisé par Navalny, qui souhaiterait devenir président en 2018.

Reuters rapporte que lors de la manifestation de Vladivostok, dans l'extrême-est du pays, 30 personnes ont été arrêtées après avoir déployé des banderoles, sur lesquelles on pouvait lire : « Le Premier ministre devrait s'expliquer ».

À Moscou, les hauts parleurs demandaient aux manifestants de « penser aux conséquences » et de se disperser.

Des centaines de Russes ont manifesté en Sibérie et dans le centre du pays. Le gouvernement avait refusé les autorisations de manifester ; mais les organisateurs ont encouragé les gens de venir et de défiler.

Des manifestants de l'opposition dans la ville de Stavropol, le 26 mars 2017. Sur la banderole, on peut lire « Contre la corruption au pouvoir ! » (REUTERS/Eduard Korniyenko)

Les manifestations de ce dimanche sont les plus importantes à être organisées en Russie depuis celles de 2011 et 2012. À l'époque, le parti d'opposition avaient appelé à manifester, pensant que les élections parlementaires avaient été truquées.

Navalny s'est exprimé sur Twitter après son arrestation pour dire qu'il allait bien et pour encourager ses partisans à se concentrer sur l'objectif du jour : la corruption du gouvernement.

Les médias d'État russes, qui ne reconnaissent pas souvent la dissension, ont couvert une partie des manifestations de ce dimanche. Elles ont aussi retenu l'attention d'un parlementaire russe, Frants Klintsevich du parti Russie unie, qui a déclaré « Ces manifestations soulèvent probablement beaucoup de critiques et d'inquiétudes justifiées. »


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

Plus de VICE
Chaînes de VICE