Canada

Qui est Mr. Karim, le jeune Canadien derrière le piratage de Yahoo ?

L’un des responsables présumés du piratage massif de Yahoo! serait un aficionado de voitures de luxe et aurait gagné son premier million de dollars à l’âge de 15 ans.
16 mars 2017, 10:35am
Instagram

L'un des responsables présumés du piratage massif de Yahoo!, qui a compromis près de 500 millions de comptes, serait un aficionado de voitures de luxe et aurait gagné son premier million de dollars à l'âge de 15 ans.

D'après un acte d'inculpation fédéral, Karim Saratov, un Canadien de 22 ans né au Kazakhstan, a été utilisé par les services de renseignement russe pour « obtenir l'accès à des comptes individuels de Google et d'autres fournisseurs (mais pas Yahoo!) ». Il a reçu une prime des services russes pour leur avoir fourni les mots de passe des comptes. Cette information aurait ensuite été utilisé pour pirater les comptes e-mail de plusieurs leaders politiques et économiques en Russie et aux États-Unis.

Baratov a été arrêté à Hamilton dans l'Ontario ce mardi, le même jour que l'inculpation par les États-Unis de deux espions russes et d'Alexsay Belan, un célèbre cybercriminel, recherché depuis plus de 4 ans.

Mais Baratov est loin d'être aussi connu que Belan.

D'après sa page Facebook, Baratov vit à Ancaster dans l'Ontario — à 10 minutes de route d'Hamilton — et vient de Moscou. La photo présente dans son acte d'inculpation ressemble à celles postées sur son compte Facebook. Sur sa photo de profil, il s'appuie sur une Mercedes noire et une Aston Martin. « Le combo Darth Vader et Storm Trooper, » peut-on lire en légende de la photo.

Catherine Zackel, une porte-parole du FBI, a indiqué à VICE News que le département ne ferait pas de commentaires sur les comptes de réseaux sociaux. Elle a ajouté que la police de Toronto et la Gendarmerie royale du Canada ont été chargées de l'arrestation. « Je pense qu'une procédure d'extradition va être lancée, » a dit Zackel.

Le nom et l'adresse de Baratov à Ancaster sont liés à l'enregistrement de 7 sites Internet, mis en ligne entre 2013 et 2015. La plupart de ces sites d'escroqueries (de « harponnage ») sont similaires à ceux décrits dans le document du FBI. Ils sont destinés à tromper des utilisateurs, les forçant à taper leurs adresses mails et leurs mots de passe.

Un site, qui offre des services de cybersécurité, est lié aux profils de Baratov sur les réseaux sociaux.

Un des sites déposés par Baratov en 2014, offre un service de piratage d'e-mail. Une traduction du site (qui est en russe) montre qu'il permet de reprendre un compte e-mail pris par des hackers, mais aussi de « surveiller un être cher », ou d'espionner un associé qui pourrait s'adonner à de l'espionnage industriel.

Le site offre ses services de piratage à partir de 90 dollars et une formation pour 220 dollars.

Ces services peu lucratifs n'expliquent pas comment Baratov serait devenu — apparemment — si riche.

Des photos Facebook de voitures de luxe et des posts évoquant des sommes considérables laissaient penser qu'il menait un mode de vie luxueux. Il n'avait pas non plus peur d'évoquer des « projets en ligne » pour expliquer sa réussite financière.

Dans un post particulièrement détaillé du 14 février, Baratov explique qu'il a été renvoyé de l'école il y a 4 ans de ça pour avoir « menacé de tuer mon ex-petite copine, alors que c'était une blague. »

« Ce temps en dehors de l'école m'a permis de travailler sur mes projets en ligne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et a permis de faire grandir mes affaires. Je gagnais si bien ma vie au lycée que je me suis acheté un BMW Series 7 et j'ai payé une hypothèque sur ma première maison. Cependant, tout ce temps libre m'a permis de tripler ou même quadrupler ma mise de départ, » dit-il. « À la fin de ma suspension de l'école, j'ai revu mon plan de vie ! »

À la fin de son post, il écrit : « Mon conseil pour vous est de vous donner la permission de faire le maximum de votre vie. Prendre des raccourcis ne veut pas dire que le résultat final sera moins bon. »

Dans un autre post, Baratov lance simplement : « À 15 ans, j'avais mon premier million. »

Aucune des affirmations de Baratov n'a pu être vérifiée par VICE News.

« Karim est l'un de mes meilleurs amis, » a confié Dillon Kovljenic dans un message Facebook envoyé à VICE News, décrivant Baratov comme extrêmement intelligent. « Je pense qu'il connaît très bien les ordinateurs. »

Kovljenic n'a pas souhaité répondre à d'autres questions.

Un porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) n'a pas souhaité confirmer l'identité de Baratov ou les détails de son arrestation, indiquant seulement que « la Gendarmerie royale du Canada a assisté le FBI dans son enquête. »

Mark Pugash, un porte-parole de la police de Toronto a dit à Canadian Press qu'il s'agissait « d'une vaste opération » et que la GRC était impliquée parce qu'elle a un bon service d'interpellation de fugitifs. « Notre mission était la dernière partie du travail, le localiser et l'arrêter. »

Lors d'une conférence de presse tenue ce mercredi, la procureure générale assistante Mary McCord a déclaré que le gouvernement américain ne permettrait pas « aux individus, groupes, pays ou une combinaison de ceux-là de compromettre la vie privée de nos citoyens, les intérêts économiques de nos entreprises ou la sécurité de notre pays. »


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR