Tout le monde peut désormais aider Europol à traquer les pédophiles

L'Office européen de police a publié sur son site des photos de lieux et d'objets du quotidien détectés sur des images et vidéos pédopornographiques

|
01 juin 2017, 11:20am

Capture d'écran du site d'Europol

« Vous pouvez nous aider à repérer un objet et stopper l'abus d'enfants » a annoncé aujourd'hui Europol sur son site.

L'Office européen de police a publié sur son site des photos de lieux et d'objets du quotidien détectés sur des images et vidéos pédopornographiques. Reconnaître un indice comme une licorne sur un pull rose, un nom sur une bouteille de shampoing, ou encore les rayures bleues, rouges et blanches d'un polo peut aider les policiers à retrouver des victimes et coupables dans le monde entier.

Sur son site, Europol incite les internautes qui repèrent un indice à cliquer sur la photo de l'objet puis de communiquer les informations connues sur celui-ci, dont notamment sa localisation. Les participants peuvent rester anonymes.

Sur la photo d'un sac plastique, Europol demande par exemple aux Internautes : « Savez-vous de quel magasin vient ce sac ? ».

(Capture d'écran du site d'Europol)

Après avoir reçu les indices clés, Europol va informer les autorités policières compétentes afin d'accélérer l'enquête.

« Nous cherchons à identifier (dans ces vidéos) des éléments précis qui pourraient être uniques dans une région du monde, un pays ou encore une ville ou un village en particulier », souligne Steven Wilson le chef du Centre Européen de Cybercriminalité (EC3) d'Europol dans une dépêche de l'AFP.

L'an dernier, Europol a détecté une hausse des abus sexuels d'enfants sur le Net, mais aussi du phénomène du « revenge porn ». Dans la plupart des cas, les réseaux criminels et pédophiles distribuent anonymement leurs images pédopornographiques via le dark web.

C'est donc maintenant au tour du public, en particulier sur les réseaux sociaux, d'inverser cette tendance et d'aider Europol à sauver des enfants dans le monde entier.

« Nous sommes convaincus qu'avoir plus de paires d'yeux à notre disposition nous mènera à récolter plus d'indices, pour in fine nous permettre de sauver ces enfants, » a assuré à l'Irish Times, Rob Wainwright, le directeur exécutif d'Europol.

Selon Europol, cette approche fonctionne. Récemment, la détection d'un emballage alimentaire et d'un conteneur à déchets a permis d'identifier deux victimes.


Suivez Élise Blanchard sur Twitter : @eliseblchrd

Plus de VICE
Chaînes de VICE