Environnement

Les conséquences du réchauffement planétaire sur la santé mentale

Selon un nouveau rapport de l’OMS, la crise climatique est déjà en train de propager des maladies et pourrait également provoquer l'anxiété, la dépression et le SSPT.
19.12.19
climat santé mentale
L'élévation du niveau de la mer nuit à des régions comme l'île Mousuni en Inde, photographiée ici en 2016, ce qui pourrait affecter la santé mentale et physique des habitants. Arka Dutta/Pacific Press/LightRocket via Getty.

« Les gens ne comprennent pas vraiment – jusqu'à ce que vous les voyiez courir vers vous dans un mur de flammes », dit une femme du Rural Fire Service de la Nouvelle-Galles du Sud, dans une séquence choquante de la lutte contre les feux de forêt qui ravagent l’Australie depuis le mois dernier. Des phénomènes météorologiques extrêmes comme celui-ci sont de plus en plus fréquents et graves : aux États-Unis, cette année, cinq États ont enregistré des records d'incendies de forêt. Mais ce ne sont pas seulement les propriétaires malchanceux qui sont touchés – les particules fines sont de plus en plus préoccupantes pour les épidémiologistes, qui ont constaté que l'exposition du public à cette substance peut causer des maladies aiguës et chroniques.

Publicité

Ce type de catastrophe environnementale est souvent discuté en termes de conséquences futures, mais le changement climatique a déjà un impact majeur sur la santé publique. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de publier un rapport qui s'appuie sur des données provenant de 101 pays et qui met en lumière les conséquences sanitaires liées au climat, ainsi que le manque de préparation face à ces conséquences. Parmi elles, on note un risque accru de maladies diarrhéiques infantiles causées par un approvisionnement alimentaire potentiellement plus vulnérable aux agents pathogènes, des vagues de chaleur qui créent des conditions de travail dangereuses et un risque accru de maladies dues à une exposition chronique à des facteurs comme la pollution atmosphérique plus tard dans la vie.

La santé mentale peut également être affectée par le changement climatique, et la dépression, l'anxiété et d'autres problèmes de santé mentale sont identifiés dans le rapport comme des conditions sensibles au climat. Mais seuls six pays ont fait savoir qu'il s'agissait d'une priorité pour eux. Katie Hayes, chercheuse sur le changement climatique et la santé mentale, a récemment publié dans l’International Journal of Mental Health Systems un article sur les conséquences actuelles et prévues de la crise climatique sur la santé mentale. Bien que l'attribution directe des causes dans le domaine de la santé mentale puisse représenter un défi, il est clair que les impacts du changement climatique s'accélèrent.

« Les événements météorologiques extrêmes, comme les inondations, les ouragans et les feux de forêt, ont déjà été associés à la dépression, à l'anxiété, au syndrome de stress post-traumatique (SSPT) et aux pensées suicidaires », écrit Hayes dans son article. De plus, « les maladies à transmission vectorielle comme le virus du Nil occidental et la maladie de Lyme peuvent aggraver les problèmes de santé mentale des personnes atteintes de troubles préexistants ». C'est pourquoi, dit-elle, « il est important d'établir un lien entre les problèmes de santé mentale et les changements climatiques », car « ces événements ne sont plus ponctuels – on ne parle plus d’une inondation majeure tous les cent ans ». Bien que cela n'ait soulevé d'importantes préoccupations que pour six pays, Tara Nevill, auteure principale du rapport de l'OMS, estime qu'il est important de « voir des pays identifier spécifiquement les problèmes de santé mentale comme un risque du changement climatique pour la santé. »

Publicité

Hayes note que les injustices sociales existantes sont amplifiées par le changement climatique et que les plus marginalisés sont particulièrement vulnérables, comme les personnes qui ont dû fuir leur foyer à cause du changement climatique, ou les communautés autochtones qui luttent déjà pour accéder aux soins de santé. « Notre santé physique, notre santé mentale et notre santé communautaire sont toutes liées », dit Hayes.

Les conclusions du rapport de l'OMS sont étayées par une litanie d'autres recherches récentes. En novembre, le Lancet Countdown, un projet consacré à la surveillance de la santé et des changements climatiques, a publié son rapport de 2019. « Un enfant né aujourd'hui verra sa vie affectée par le changement climatique à chaque instant », dit Nick Watts, directeur exécutif du Lancet Countdown.

Près de la moitié des pays interrogés par l'OMS ont réalisé « une évaluation de la vulnérabilité et de l'adaptation pour la santé », mais seulement 20 des 48 pays ont déclaré que leurs conclusions avaient conduit directement à des politiques de financement pour faire face aux impacts du changement climatique sur la santé publique. Même si l'on est de plus en plus préoccupé et conscient des risques liés aux climats extrêmes – comme les maladies d'origine alimentaire et hydrique, ou les maladies transmises par les insectes comme les moustiques – peu de pays ont mis en œuvre d'importants changements politiques.

« Le problème, c'est que les gouvernements n'agissent tout simplement pas assez vite », déplore Watts.

Il est difficile de surestimer l'ampleur des impacts. Lorsque nous parlons de maladies, comme le démontrent des virus émergents comme celui de Zika, « il est important de dire qu'aucun pays, aucune population n'est immunisé, poursuit Watts. Le monde est très, très connecté. »

Alors que les professionnels de la santé tentent de faire face aux conséquences d'une planète de plus en plus chaude, nous devrons vivre avec un nouveau niveau d'incertitude. Que ce soit en Australie, aux États-Unis ou au Royaume-Uni, les systèmes de santé ont été mis en place « en supposant que le climat serait stable, explique Watts. Mais il ne s'agit plus d'une estimation sûre – nous parlons d'inondations à Venise et d'incendies de forêt en Californie. »

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et Flipboard.