Publicité
Drogue

On s’est demandé si un test de dépistage de drogue détectait le CBD

Est-ce que le cannabidiol, que beaucoup auréolent pour ses potentielles vertus thérapeutiques, peut vous faire échouer à un test urinaire pour un emploi?

par Elizabeth Brico
08 Janvier 2019, 7:29am

CSA Printstock/Getty

Ces temps-ci, on utilise le cannabidiol (CBD), la composante du cannabis qui ne donne pas de high, pour soulager la douleur, diminuer le stress ou aider à s’endormir. Aux États-Unis, la Federal Drug Administration (FDA) a récemment approuvé son utilisation dans le cas de crises causées par le syndrome de Lennox-Gastaut ou du syndrome de Dravet, des formes sévères d’épilepsie. L’huile et l’extrait de CBD sont maintenant omniprésents, sous diverses formes, comme des gouttes sublinguales, de l’huile pour le vapotage et même des jujubes multicolores, sur internet et en boutique. Malgré son aura actuelle, une question se pose : pourrait-il vous causer des ennuis si vous deviez passer un test de dépistage de drogue?

C’est peu probable. Si vous devez en passer un pour un emploi, il est probable que l’on cherche à dépister la présence de cannabis. Toutefois, ce que les tests dépistent précisément, en général, c’est le THC, ou les métabolites du THC, et non pas le CBD. Ce dernier est une composante du cannabis qui, ingérée, sera métabolisée par l’organisme, et détectable. Mais les tests courants ne sont même pas conçus pour dépister le CBD, ni toute autre composante du cannabis, sauf le THC, selon Brenda Gannon, toxicologue et directrice de laboratoire de Steep Hill Arkansas, une compagnie spécialisée dans la recherche sur le cannabis. « Comme le CBD est chimiquement différent du THC, il est improbable que le CBD pur soit détecté par ce genre de test de dépistage de drogue. Par contre, les produits au CBD à base de chanvre contiennent souvent une quantité infime de THC », dit-elle. (C’est que des chercheurs croient qu’un tout petit peu de THC hausse les effets du CBD.)

S’il y a un peu de THC dans mon huile de CBD, est-ce que j’échouerai au test de dépistage ?

Il existe différents types de tests de dépistage avec différents seuils de détection. Le test de dépistage capillaire, par exemple, est conçu pour détecter une consommation chronique de drogue. Par conséquent, si votre huile de CBD contient une infime quantité de THC (habituellement, s’il y en a, c’est 0,3 %) et que vous n’en buvez pas comme du petit-lait, un test capillaire ne détectera probablement pas de THC.

Si vous devez passer un test urinaire ou salivaire, les seuils de détection sont plus bas. Brenda Gannon estime qu’en fonction de quelques paramètres, comme la quantité du produit à base de CBD, la fréquence de consommation et la constitution de la personne, il est possible que des quantités infimes de THC s’accumulent jusqu’à devenir détectables dans un test de dépistage. Jamie Corroon, fondateur du Center for Medical Cannabis Education et stagiaire postdoctoral à la National University of Natural Medicine, à Portland, en Oregon, est du même avis : « C’est possible, mais très peu probable. »

Est-ce qu’il existe un test de dépistage de drogue qui pourrait détecter le CBD ?

Comme normalement on ne cherche pas à détecter le CBD, il faudrait un test conçu spécialement pour lui. L’employeur devrait le demander (et le payer). Brenda Gannon explique que cela consiste à « informer la compagnie qui fait passer les tests que l’employeur veut dépister un analyte supplémentaire » et « payer des frais supplémentaires pour couvrir les dépenses relatives au CBD, comme l’achat de matériel de détection additionnel et la modification des procédures pour inclure le CBD ». Et c’est très peu probable, puisque, comme le CBD ne cause pas de high, il ne vous empêche pas d’effectuer vos tâches, et qu’en général les compagnies n’aiment pas dépenser sans raison.

Chez Quest Diagnostics, l’une des plus importantes compagnies de dépistage de drogue aux États-Unis, on n’offre pas le dépistage du CBD et il ne fait partie d’aucun programme de dépistage pour les employeurs, dit Barry Sample, le directeur de la science et de la technologie pour les solutions aux employeurs.

Si jamais on détecte du THC dans votre organisme, mais que le seul produit dérivé du cannabis que vous avez consommé est une teinture de CBD, vous devriez pouvoir l’expliquer à votre employeur. Ce sera à lui d’accepter ou non l’explication. Selon Barry Sample, il n’y a pas vraiment de moyen de prouver que le THC dans votre organisme provient d’un produit à base de CBD, et non pas d’un joint. « Il n’y a aucun test de dépistage couramment utilisé qui pourra déterminer quelle quantité a été consommée ni à quelle fréquence, ni si la personne avait les facultés affaiblies ou non. »

Quels sont les bienfaits du CBD ?

C’est toujours matière à débats dans la communauté médicale depuis que des essais cliniques ont montré que le CBD pourrait avoir des vertus thérapeutiques contre de nombreux problèmes de santé. Et des experts le voient comme un traitement potentiel contre la dépendance aux drogues. Cependant, ce sont des découvertes préliminaires et il est nécessaire de poursuivre les recherches.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.