L'homme qui a passé 24 ans à construire une île artificielle

Wayne Adams s'est créé son paradis quelque part au fond d'une forêt canadienne.
12.8.16
Screencap via

Pour un artiste, vivre en autarcie, perdu dans une fenêtre canadienne peut permettre de retrouver l’inspiration en créant des installations en branches de sapin et en contemplant longuement le temps qui passe. Pour que ça marche vraiment il vous faut une chouette cabane et il y a fort à parier que vous allez passer un paquet de temps à l’améliorer si ce n’est simplement la réparer. C’est en tout cas ce qui est arrivé à Wayne Adams et sa femme Catherine King, puisqu’ils ont passé 24 ans à faire de leur maisonnette une œuvre d’art  sous forme d’île artificielle. Ça s’appelle Freedom Cove.

Publicité

Pour rendre tout cela possible, le couple a dû mettre en place un degré d’ingéniosité rare. Tout y est fait main. « Je ne travaille qu’avec une scie manuelle et un marteau. Pas d’électricité. Je connais toutes les planches et les clous de l’île. » Raconte Adams dans une vidéo de l’émission Great Big Story.

Sur Freedom Cove, on trouve aussi des dizaines de sculptures, là encore faites mains. « J’espérais gagner beaucoup plus d’argent comme artiste, mais ce mode de vie s’est imposé à nous et à fait de nous de vrais artistes. Comme nous n’avions pas assez pour acheter un terrain ou une maison nous avons créé le nôtre. »

Sur l’île, quatre bâtiments sont des serres dans lesquelles Catherine fait pousser tout type de légumes et de fruits, Wayne de son côté pêche et chasse. Ils ont tout ce qu’il leur faut et on se met doucement à rêver à une vie sans 4G.

Courtesy Great Big Story

Courtesy Great Big Story

Courtesy Great Big Story

Plus de vidéo du même acabit sur le site de Great Big Story.