Publicité
Culture

Contamination massive de classiques VHS

Suite au cancer de ses parents, Charles Clary s'est replongé dans les cassettes de son enfance.

par Lisa Burek
29 Mars 2016, 8:20am

Toutes les collages sont de Charles Clary via

Charles Clary est nostalgique : les cassettes VHS sont révolues, les magnétoscopes sont classés vintage et les vidéo-clubs deviennent denrée rare. Qu’à cela ne tienne, l’artiste du Tennessee s’est replongé dans son enfance et a créé 200 affiches VHS revisitées des classiques du cinéma aux blockbusters américains — Ghostbuster, Shining, Naked Lunch, Jurrasic Park, Harry Potter… Les posters prennent une allure rétro-pop contrastant avec d’étranges formes organiques complètement anachroniques : ce sont les fameuses sculptures en papier de l’artiste faites entièrement à la main. Par couches successives, Charles Clary découpe minutieusement son matériel à l’aide d’un Fiskars. Les formes découpées s’inspirent de l’univers microscopique des virus et bactéries.

Une obsession qui ne vient pas de nulle part : en 2013, Charles Clary a perdu ses deux parents à deux semaines d’intervalles, décédés de cancers dûs à la cigarette. Ces moments l’ont amené à s’interroger sur la forme du cancer, sa beauté dans sa structure bactérienne, son horreur dans sa finalité. Ces microbes de papier sont même censés représenter une forme musicale. “Mes récentes installations de papier traitent de l’idée que la musique est un virus impalpable” , explique-t-il sur son site. En somme, un travail antidaté entre un style série B des 60’s et un design mésoscopique actuel.

L’installation des affiches, rappelant les rayons organisés des magasins de cassettes vidéo, aura lieu dans le cadre du festival ArtFields 2016 à Lake City, en Caroline du Sud, du 22 au 30 avril 2016.

Pour en savoir plus sur Charles Clary, visitez son site.