Publicité
Tech by VICE

La Suède teste un système de lignes aériennes électriques pour camions

Le pays espère que tous les véhicules suédois rouleront à l’énergie renouvelable d’ici 2030.

par Daniel Oberhaus
27 Juin 2016, 1:23pm

Image: Swedish Transport Administration

La Suède est devenue l'un des premiers pays du monde à posséder « une route électrique » capable d'alimenter en énergie des véhicules lourds, comme des camions de transport. La semaine dernière, elle a dévoilé les détails de ce projet ; le pays espère que tous les véhicules suédois rouleront à l'énergie renouvelable d'ici 2030.

Le tronçon de deux kilomètres de route électrique a été adjoint à l'E16, la route transnationale qui traverse l'Irlande du Nord, la Norvège et la Suède. Il se compose de lignes électriques suspendues à 5 mètres au-dessus du sol, et fournissant 750 volts d'énergie au moteur hybride de camions munis d'un système de conduction de courant, fixé sur le toit. Le système est similaire à celui d'un train ou d'un tramway alimenté par une ligne aérienne.

« Les routes électriques permettront de faire circuler des véhicules trop imposants pour rouler à l'aide d'un simple moteur électrique ; elles pourront nous aider à atteindre l'objectif de zéro émissions de dioxyde de carbone, » déclare Lena Erixon, directrice générale de l'administration suédoise des transports. « C'est un moyen de développer des transports écologiques de manière intelligente dans le réseau routier existant. »

Bien que la Suède ne soit pas la première à avoir construit une route électrique, c'est la première à tester une technologie de ce type. D'autres pays, tels que le Royaume-Uni et la Corée du Sud, ont opté pour des solutions sans fil qui exigent de placer un câble électrique sous la route afin d'alimenter les voitures en énergie par l'intermédiaire du champ électromagnétique généré par le câble.

La Suède va également tester le système sans fil, mais jusqu'à présent, cette technologie s'est avérée coûteuse et plus difficile à installer que les câbles aériens. Eux-mêmes ne sont pas parfaits et présentent des contraintes spécifiques : il suffit d'avoir déjà entraperçu un conducteur de bus désespéré en pleine tentative de reconnexion de son véhicule au réseau pour se faire une idée du problème.

Néanmoins, l'Administration suédoise des transports est optimiste et estime que sa route électrique devrait être viable à grande échelle. Elle utilisera le tronçon E16 comme un banc d'essai jusqu'en 2018, et espère mettre les infrastructures à disposition du grand public l'année prochaine.