Un développeur audacieux a créé un simulateur de mosh pit en réalité virtuelle

Un développeur audacieux a créé un simulateur de mosh pit en réalité virtuelle

La nouvelle génération de développeurs de jeux vidéo est bien décidée à enfanter des monstres.
3.6.16

« Je voulais faire un simulateur de mosh pit, mais il a complètement échappé à mon contrôle. »

Voilà les mots terribles que Sos Sosowski, développeur polonais de son état, a prononcé sur Twitter un soir d'avril, alors qu'il se familiarisait avec les outils de développement pour HTC Vive. Nous vivons une époque formidable et potentiellement terrifiante où tout individu un peu débrouillard a accès à des outils lui permettant de créer son propre jeu vidéo. Et donc d'incarner en quelques heures seulement cette idée un peu « bizarre » révélée comme par miracle une nuit à trois heures du matin. Vous savez, lors de cet intervalle de temps béni où la combinaison de la fatigue, d'un état semi-hypnotique et d'un certain vide existentiel vous fait accueillir la première image mentale venue comme une épiphanie.

Publicité

Il y a une certaine beauté dans le fait de pouvoir matérialiser instantanément ses tourments mentaux les plus impénétrables en 3D afin de les dévoiler aux yeux du monde entier. Je crois.

Tandis que Sos s'était embarqué dans la création d'une démo potache, sa spécialité (il a déjà créé un jeu où le joueur doit uriner en urgence dans les contenants qui lui passent sous la main), son œuvre lui a soudain échappé par le truchement de quelque réglage approximatif des paramètres de configuration.

Il est sorti de tout cela une danse macabre d'êtres désarticulés et grimaçants qui se tordent en tous sens. Un peu comme une armée de fuckdolls en plastique que l'on aurait plongées dans une eau à 100%. Le plus perturbant dans tout cela, c'est que l'essence du mosh pit y est : sueur, transe, et utilisation novatrice de membres humains. Comme quoi, il peut sortir des choses merveilleuses d'un accident de programmation. « Je suis à peu près sûr qu'ils sont tous conscients, maintenant, » a déclaré Sosowski sur Twitter en dévoilant les derniers aperçus de son jeu infernal.

Parce qu'Internet est rempli d'esprits pervers qui se trouvent saisis d'enthousiasme devant toute représentation inadéquate du corps humain, le bon peuple de Reddit et de Twitter a encouragé Sos Sosowski à terminer son jeu le plus vite possible. Et ça y est, c'est arrivé. Nous pouvons en admirer le trailer dès à présent, et les plus chanceux pourront y jouer à Pixel Heaven à Varsovie du 3 au 5 juin.

Ce n'est pas la première fois que le mosh pit est sublimé par une animation 3D, qu'un développeur fait rêver son public avec les bugs de son jeu ou que les fétichistes du corps désarticulé sévissent sur Internet. Tandis que les jeux AAA rivalisent de raffinement pour proposer des graphismes toujours plus réalistes, une armée d'artistes et de développeurs discrets continue de façonner, en réaction, une esthétique mêlant incertitude, surréalisme et visions de cauchemar. Le beau est dans le bug, n'est-ce pas ?

Les vidéos de Cool3DWorld incarnent à la perfection le vertige de l'animation 3D qui tourne mal. Ici pas de bug, juste une imagination un peu trop débridée. N'hésitez pas à visiter leur chaine YouTube, qui est probablement la plus belle chaine YouTube de tous les temps.