J'ai tenté de jouer à la Switch en mettant les Joy-Con dans mon cul

Première surprise : ça ne règle pas vraiment les problèmes de désynchronisation.
9.3.17

La nouvelle console de Nintendu est enfin sortie, et tout le monde passe son temps à dire à quel point elle est géniale. Zelda par-ci, Zelda par-là, Zelda, ZeldaZelda. Un joueur non-averti pourrait presque croire que la Switch n'a qu'un seul jeu, mais fort heureusement, ce n'est pas le cas.

Parmi les autres jeux, on trouve 1-2-Switch, une collection de mini-jeux destinés à mettre en valeur les Joy-Con, les nouvelles manettes fournies avec la console et dotées de commandes par mouvement et du HD Rumble. Et c'est quoi, le HD Rumble ? Une fonction censée reproduire des sensations plus réalistes en faisant vibrer la manette, comme des glaçons dans un verre - l'exemple donné par Nintendo lors de sa présentation.

Publicité

Dans 1-2-Switch, on trouve un mini-jeu sobrement baptisé "Milk", dans lequel les joueurs doivent agiter leur Joy-Con de bas en haut tout en appuyant sur les touches comme s'ils étaient en train de traire un énorme pis de vache ; un mini-jeu que mon amie et collègue Laura Kate Dale décrit comme équivalent au fait de "branler un pénis." Tout cela m'a donné une idée brillante : tenter de jouer au jeu en question en plaçant un Joy-Con dans mon cul. Franchement, ça ne doit pas être si difficile, non ? Je fais les exercices de Kegel tous les jours (j'en fais en ce moment même) et on m'a dit que j'étais "super flexible" et que j'avais "un bon boule", alors je m'estime plutôt bien équipé.

Avant d'essayer de remplir des bouteilles de lait virtuel grâce à mon sphincter, j'ai demandé à un ami urgentiste (qui souhaite garder l'anonymat) si je devais m'inquiéter. "Les arêtes vives et les bords tranchants peuvent causer des écorchures, mais tout devrait bien se passer tant que tu lubrifies bien, que tu prends ton temps, et que tu ne perds pas la manette au fond de ton rectum", m'a-t-il répondu. J'ai donc fait ce qu'aurait fait tout homme sensé : j'ai mis mon Joy-Con dans un préservatif taille "magnum", je l'ai couvert de lubrifiant, et je suis entré dans le vif du sujet - façon de parler.

[Note de l'éditeur : Motherboard ne vous recommande en aucun cas d'insérer un Joy-Con dans un quelconque orifice. Ne faites pas ça chez vous.]

J'ai choisi le Joy-Con de gauche, puisque le stick se trouve vers le bas de la manette et que j'estimais que ce serait la partie la plus difficile. Mais en vérité, comme toujours, le plus difficile était le début. Après quelques gesticulations, j'ai enfin réussi à le faire entrer, avec la sangle qui pendait gaiement hors de mes fesses. et croyez-le ou non, mais la console ne reconnaissait plus la manette. J'ai peut-être eu affaire au fameux problème de déconnexion du Joy-Con de gauche, mais honnêtement, je pense que le problème était légèrement différent sur ce coup-là - et possiblement inédit.

Pas question pour autant de me laisser décourager - je suis un putain de soldat. J'ai donc fait un bref passage aux toilettes, j'ai attrapé le Joy-Con de droite, et j'ai recommencé le processus. Surprise : j'ai à nouveau eu le même problème de non-reconnaissance par la console !

En fait, il s'avère que l'émetteur bluetooth inclus dans les Joy-Con n'est pas assez puissant pour traverser les couches de graisse, d'os et de poils qui composent mon cul de daron. J'aurais du m'en douter, en lisant tous les articles sur les problèmes de désynchronisation de la Switch. J'ai déjà eu ce genre de soucis en étant à 2 mètres à peine de ma console, même quand les Joy-Con n'étaient pas dans mon cul. Je me demande quand même si ça aurait marché si j'avais été un peu moins gros. Un jour, peut-être. On peut rêver.

J'ai laissé un message à Nintendo demandait si c'était fait exprès, et s'ils avaient envisagé qu'on puisse jouer avec le cul. Ils ne m'ont pas rappelé, et je doute qu'ils le fassent après avoir lu cet article.

En conclusion, on peut donc désormais affirmer qu'il est impossible de jouer à la Switch avec le cul. Merci à tous d'avoir suivi ce #décodage.