Le Numéro De Ceux Qui Sortent Quand Vient La Nuit

Les tensions subsistent autour de la construction du barrage d'Illisu

On estime que ce projet détruira plus de 300 km d'écosystème, aboutira au déplacement de 70 000 personnes et engloutira de nombreux foyers de peuplement.

par Raphaël Fournier
06 Février 2017, 6:00am

Cet article est extrait du numéro de Ceux qui sortent quand vient la nuit.

Il est prévu prochainement que le gouvernement turc achève la construction du barrage d'Ilisu au-dessus du Tigre, dans le Sud-Est du pays. Ce barrage fait partie, comme 21 autres, du Projet Sud-Est de l'Anatolie, un programme de développement de grande ampleur entrepris par le gouvernement.

On estime que la construction du barrage détruira plus de 300 km d'écosystème, aboutira au déplacement de 70 000 personnes et engloutira de nombreux foyers de peuplement, dont la ville de Hasankeyf – fief historique kurde et centre archéologique majeur. De plus, le projet est à même de créer des tensions d'ordre géopolitique, notamment à cause des conséquences du barrage sur le courant du Tigre au sein même du territoire irakien. Sur la photo ci-dessus, un enfant se repose près du site de construction, entouré de femmes.